•   
  •   

Sport La Lazio fait tomber le Milan et se replace pour la C1

03:10  27 avril  2021
03:10  27 avril  2021 Source:   sofoot.com

Moyes risquent le major West Ham Blund Sortie de la sortie de "Brilliant" £ 4,5 M £ Outcast - Opinion

 Moyes risquent le major West Ham Blund Sortie de la sortie de © Opinion © Fabriqué Fabian Balbuena Réactions VS Sheffield United Rapports de Corriere Dello Sport, via Sport Témoin Auparavant, cette semaine a affirmé que Lazio pesait un swoop potentiel d'été pour le défenseur de West Ham défenseur, Fabian Balbuena, que David Moyes ne peut pas bloquer sans risquer une gaffe majeure.

  La Lazio fait tomber le Milan et se replace pour la C1 © Fournis par Sofoot

Dans le choc de la 33e journée, la Lazio a littéralement fait exploser l'AC Milan (3-0) et se relance dans la course à la Ligue des champions. Joaquín Correa, auteur d'un doublé, a été le grand bonhomme de ce match, avant que l'inévitable Ciro Immobile ne plie en trois une équipe milanaise complètement hors sujet.

Lazio 3-0 AC Milan

Buts : Correa (2e et 51e) et Immobile (87e) pour les Biancocelesti

Deux minutes. C'est le temps qu'il a fallu à la Lazio pour faire plier l'AC Milan dans un choc qui sent bon la Ligue des champions, la vraie. Une action de classe de Joaquín Correa, un rush qui a transpercé la défense des Rossoneri avant une finition clinique face à un Gianluigi Donnarumma totalement dépassé (1-0, 2e). Deux buts de l'attaquant argentin et trois points qui permettent aux hommes de Simone Inzaghi de continuer à croire à une qualification directe pour la Ligue des champions, alors qu'ils sont pour l'instant à cinq points de la fameuse quatrième place.

Naples régale contre la Lazio / Serie A (J32)

  Naples régale contre la Lazio / Serie A (J32) Le Napoli a largement dominé la Lazio de Rome, ce jeudi, pour prendre ses distances avec son adversaire du soir (5-2). © Fournis par Football 365 Dries Mertens Naples Lazio Rome On attendait une affiche indécise, mais il n'y a pas eu de match entre le Napoli, cinquième de Serie A, et son premier poursuivant, la Lazio. Les pensionnaires du stade Diego Armando Maradona ont fait parler leur force de frappe offensive pour signer une victoire très convaincante contre un adversaire direct. Une victoire qui porte les signatures de ses hommes forts, Lorenzo Insigne et Dries Mertens.


Galerie: ???? Bayern Munich - PSG : les notes des Parisiens ! (Onze Mondial)

C'était le match à ne pas rater cette semaine en Ligue des Champions, le copier-coller de la dernière finale de la C1 ! À domicile, le Bayern Munich, tenant du titre, affrontait le Paris Saint-Germain, finaliste malheureux. En quête de revanche, les Parisiens arrivaient en Bavière avec une équipe résolument offensive et un trio de feu Neymar-Mbappé-Di Maria aligné d'entrée ! Découvrez sans plus attendre les notes des hommes de Mauricio Pochettino.

Battues lors de la précédente journée, les deux formations n'avaient pas le droit à l'erreur. Et ça, Joaquín Correa l'a bien compris. Son rush complètement dingue dès la deuxième minute a montré la voie à la Lazio, supérieure techniquement et physiquement face à des Milanais en manque d'efficacité devant le but de Pepe Reina. Et qui de mieux que Hakan Çalhanoğlu pour symboliser les 90 minutes hors sujet de l'AC Milan ? Le Turc aurait pu ouvrir le score dès vingt secondes de jeu, avant de louper une énorme opportunité à la demi-heure, sa frappe étant bien bloquée par la main ferme du portier espagnol. À la ramasse devant, les hommes de Stefano Pioli ont remercié la VAR, venue annuler le but du break de Manuel Lazzari juste avant la pause, pour un hors-jeu d'une demi-chaussure.

Ibrahimovic prolonge à Milan : et un an de plus qui font quarante

  Ibrahimovic prolonge à Milan : et un an de plus qui font quarante L’attaquant suédois a officialisé jeudi sa prolongation de contrat d’une saison avec le Milan AC, où il ne cesse de rajeunir.Une telle longévité est généralement plutôt réservée aux gardiens ou aux défenseurs. Elle est plus rare pour les joueurs offensifs (Francesco Totti est l'une des exceptions), surtout pour un avant-centre dont le jeu repose sur son physique et une souplesse légendaire lui permettant tous les gestes acrobatiques. A Milan, Ibrahimovic a retrouvé la forme et semble même rajeunir, s'amusant régulièrement à se comparer à «Benjamin Button», ce personnage qui rajeunit au fil du temps.

Les offensifs milanais à la ramasse

Une punition retardée de quelques minutes, puisque ce diable de Joaquín Correa, encore lui, est venu enterrer les pauvres espoirs des Rossoneri d'une frappasse puissante dans un angle fermé, imparable pour Gigio Donnarumma (2-0, 51e). Un but contesté et contestable, puisque Daniele Orsato n'a pas vu la faute flagrante de Lucas Leiva sur Hakan Çalhanoğlu au début de l'action. Cet incroyable coup du sort n'a pas révolté les Milanais, bien au contraire. La Lazio a parfaitement maîtrisé son sujet dans le second acte, au point d'ajouter une troisième couche, Ciro Immobile envoyant une sacoche à ras de terre (3-0, 87e), quelques minutes après avoir touché le poteau de Gianluigi Donnarumma (80e).

Tueurs devant, les Biancocelesti ont parfaitement muselé les attaquants rossoneri, incapables d'apporter le moindre danger devant la cage de Pepe Reina. Le seul vrai danger offensif est venu d'un coup de boule de Franck Kessié, qui a vu son ballon mourir sur la barre de Pepe Reina. Une copie très insuffisante pour un prétendant à la C1, qui reste bloqué à la cinquième place et voit revenir son adversaire du soir à grandes enjambées. Six équipes vont désormais se tirer la bourre pour arracher les quatre tickets directement qualificatifs pour la coupe aux grandes oreilles, et un match en retard à disputer pour les poulains de Simone Inzaghi face au Torino, ça promet une fin de saison cinq étoiles.

Lazio (3-5-2) : Reina - Marušić, Acerbi, Radu - Lazzari, Milinković-Savić, L. Leiva, L. Alberto (Akpa Akpro, 88e), Lulić (Fares, 68e) - Correa (Pereira, 76e), Immobile (Muriqi, 88e). Entraîneur : Simone Inzaghi.

AC Milan (4-2-3-1) : Donnarumma - Calabria (Dalot, 69e), Kjær (Romagnoli, 74e), Tomori, Hernandez - Bennacer (Tonali, 69e), Kessié - Saelemaekers (Diaz, 63e), Çalhanoğlu, Rebić - Mandžukić (Leão, 63e). Entraîneur : Stefano Pioli.

Résultats et classement de Serie A

: Il y a un scepticisme croissant à Milan au sujet du statut du contrat de Gianluigi Donnarumma .
Rapport , quelle que soit l'opinion extérieure de Gianluigi Donnarumla, le gardien de but de 22 ans et son agent-à-la-Stars Mino Raiola est d'accord sur ce Vous voulez que le grand italien soit payé dans les prochains mois. AC Milan lui a offert un contrat très respectable, et cela n'a toujours pas été jugé suffisamment réputé par Donnarumma et Raiola.

usr: 0
C'est intéressant!