•   
  •   

Sport Les notes de Monaco-Lyon

04:15  03 mai  2021
04:15  03 mai  2021 Source:   sofoot.com

PHOTOS - Gabriella de Monaco craquante en robe en jean : où trouver sa tenue girly ?

  PHOTOS - Gabriella de Monaco craquante en robe en jean : où trouver sa tenue girly ? En petite robe en jean Monnalisa à l'effigie de Daisy et baskets Adidas blanches, Gabriella de Monaco était à croquer le 8 mai 2021 lors du E-Prix de Monaco aux côtés de son frère jumeau, Jacques et de leur père, Albert de Monaco. Jacques et Gabriella de Monaco ont fait le show lors du E-Prix de Monaco le samedi 8 mai 2021 au côtés leur père, le prince Albert et leur grand cousin, Pierre Casiraghi. Très taquins et complices, les jumeaux princiers ont même carrément volé la vedette aux adultes, qui n'ont pas manqué de gestes tendres à leur égard.

Monaco 2 - 3 Lyon . Denayer (non noté ) : de retour dans le onze lyonnais, le Diable Rouge a éprouvé de grosses difficultés en première mi-temps. Celles-ci se sont matérialisées sur l'ouverture du score monégasque. Le défenseur central belge est pris dans son dos sur l'ouverture de Ben Yedder pour Volland (1-0, 25e).

Les notes de Lyon - Monaco . Sofoot Il y a 3 heures Par Douglas de Graaf. Galerie: Brighton - Arsenal : les notes des Gunners (Onze Mondial). Houssem Aouar (6) : Il a passé son temps à envahir la surface monégasque et à se l'approprier en cassant tout sur son passage. Forcément, dans une zone aussi instable, ça met le feu aux poudres.

  Les notes de Monaco-Lyon © Fournis par Sofoot

D'abord dominateur puis mené au score, Lyon est revenu au score grâce à la classe de Memphis Depay, avant de prendre les devants à la suite de la malice de Marcelo. L'égalisation de Wissam Ben Yedder n'a rien changé, puisque Ryan Cherki a offert la victoire aux siens, avant une baston générale totalement stupide.

Memphis Depay (8) : Après plusieurs albums salués par la critique, le capitaine lyonnais a tué le game en sortant plusieurs hits de qualité, dont sa punchline tout juste contrée par Maripán. Julien Beats a dû apprécier.
Wissam Ben Yedder (7) : Lassé de recevoir des parpaings en première période, il a décidé de faire briller Kevin Volland grâce à une coup de pelle à moitié raté, avant de se muer en fin de match en chef de projet. Dommage que son équipe ait décidé de bâcler le chantier.
Rayan Cherki (7) : En marquant de son empreinte les quatre minutes de bonheur en plus qui étaient prévues, le jeune Rayan a douché les espoirs monégasques et réclamé le silence. Bah oui, même à 17 ans, on a le droit au respect.
Marcelo (6) : D'abord brouillon et complètement dispersé, il a revu sa copie dans les dernières minutes afin de s'offrir une note bien méritée. Comme quoi, même les cancres du fond de la classe peuvent se sublimer.
Djibril Sidibé (5,5) : Depuis que les maths existent, aucun autre joueur n’avait réalisé autant de passes vers l’arrière. Et pourtant, le latéral droit monégasque n'a jamais été aussi bon de la saison. Voilà une bonne raison de ne jamais faire confiance aux statistiques. CQFD.

Galerie: ???? PSG - Barça : les notes des Parisiens ! (Onze Mondial)

Gad Elmaleh séparé de Charlotte Casiraghi : il évoque son expérience au sein de la famille de Monaco

  Gad Elmaleh séparé de Charlotte Casiraghi : il évoque son expérience au sein de la famille de Monaco Gad Elmaleh a écrit un nouveau one-man-show dans lequel l'humoriste, séparé de Charlotte Casiraghi, va évoquer son expérience au sein de la famille princière monégasque. La fille de la princesse Caroline de Monaco et l'humoriste français ont partagé une histoire d'amour pendant quatre ans. Une relation dont Gad Elmaleh garde un bon souvenir, mais également des anecdotes sur son expérience de vie sur le Rocher. Invité au micro de RTL dans Tout à gagner, l'ancien compagnon de Charlotte Casiraghi, propulsé dans un tout autre monde, a écrit un nouveau one-man-show à ce propos.

Dix-septième de Ligue 1 au coup d'envoi, l'AS Monaco a logiquement planté l'OL dimanche soir (2-0). Grâce à qui ? À un immense Golovin, un gros Silva et un Subašić décisif, entre autres. AS Monaco . Danijel Subašić. Note de la rédaction.

Découvrez les performances des joueurs lyonnais lors de leur élimination à Monaco (2-1) en 16ème de finale de la Coupe de France. Kim Källström (5) : Des duels gagnés, notamment en première mi-temps. De la volonté, mais il n’a jamais réussi à franchir le premier rideau défensif de l’AS Monaco . Sidney Govou (5) : Convaincant et tranchant sur certaines actions, il le fut moins sur d’autres. Comme d’habitude, son replacement défensif est parfait.

Deux-trois dégagements moyens avec son pied droit, une petite frayeur sur un coup franc de Messi, puis un premier plongeon pour stopper un tir taupé de Dembélé. C’était avant son show, d’abord pour détourner une frappe croisée de Dembélé, puis claquer sur sa barre un missile de Dest, capter un plat du pied de Dembélé ou repousser une tentative de Busquets. En revanche, il n’a rien pu sur un missile téléguidé en pleine lucarne par Messi. Le Costaricain a surtout évité un tremblement de terre aux siens en repoussant un penalty de Messi à quelques encablures de la pause. Moins de travail en deuxième période même s’il a boxé une belle tête de Busquets et réussi quelques sorties aériennes rassurantes. L’incontestable homme du match.
Fofana-Tchouaméni (5) : Le reptile à deux têtes monégasque a d'abord été contraint de se cacher, avant de sortir enfin de son fourré, puis de flipper à nouveau au moment où il fallait attaquer. Foutu serpent de mer.
Anthony Lopes (5) : Un coup de poing dans la gueule de Pietro Pellegri qui coûte l'égalisation à son équipe, puis un double sauvetage miracle dans la foulée. En voilà enfin un qui sait comment se rattraper.
Léo Dubois (4) : Quand le coach adverse te félicite après avoir raté un but tout fait, il est de bon ton de se vexer. Léo préfère en rire comme quelqu’un qui n’a pas compris qu’on se moquait de lui. Remplacé par Tino Kadewere (45e), roi des crochets et du premier degré.
Jason Denayer (4) : Sa première tentative a fini dans les pieds de Ben Yedder, et la seconde dans ceux de Volland. Puis il a laissé l'attaquant allemand le ridiculiser, avant de céder sa place à Sinaly Diomandé (28e). La blague belge de la soirée.
Axel Disasi (3,5) : Voilà le seul défenseur de Ligue 1 à tenter un ventre-glisse pour récupérer le ballon. Pas étonnant que sa prestation se soit transformée en soirée mousse. Remplacé par Benoît Badiashile (61e), pas moins mauvais.
Maxence Caqueret (3) : Fatigué par le manque d’impact de son camarade Thiago Mendes, il s’est transformé en petit nerveux avant de balancer des pavés sur la gueule de ses adversaires et de se faire virer du cortège. Maxence, le 1er mai est terminé, merci de laisser la CGT en paix.
Cesc Fàbregas (3) : À 34 ans, il sait encore crocheter ses adversaires et tirer les coups de pied arrêtés. Dommage que son déambulateur l'oblige à trottiner. Remplacé par Eliot Matazo (61e), jeune bambin qui ne demande qu'à être usé.
Pietro Pellegri (0) : Il n'avait plus joué en L1 depuis le 6 janvier dernier. Eh bien, à la saison prochaine, Pietro. Ou pas, d'ailleurs.
Willem Geubbels (0) : Il n'avait plus joué en L1 depuis le 14 février dernier. Eh bien, à la saison prochaine, Willem. Ou pas, d'ailleurs.

Tous les nommés aux Trophées UNFP .
Annulés la saison dernière, les Trophées UNFP font leur retour. Kylian Mbappé fait figure de favori à sa succession.Rendez-vous à partir de 11h pour découvrir les nommés des Trophées UNFP 20/21 ✨#TropheesUNFP pic.twitter.

usr: 2
C'est intéressant!