•   
  •   

Sport Bordeaux renverse le chaudron

18:25  06 mai  2018
18:25  06 mai  2018 Source:   sofoot.com

Bordeaux-PSG (Demi-finale de Coupe de France) | Compos probables, blessures, streaming, TV : toutes les infos pratiques

  Bordeaux-PSG (Demi-finale de Coupe de France) | Compos probables, blessures, streaming, TV : toutes les infos pratiques La 34è journée de L1 oppose Bordeaux au PSG au stade Matmut Atlantique, ce dimanche soir. Découvrez les dernières infos sur le match.DES NOUVELLES DES JOUEURS

Saint-Étienne 1-3 Bordeaux . Pour accrocher l'Europe, Bordeaux se savait obligé de réaliser un sans-faute : première étape réussie. Dos au mur face à un club qui restait sur treize matchs consécutifs sans défaite en Ligue 1, les Girondins ont simplement effectué une première manche parfaite grâce…

Bienvenue au restaurant Le Chaudron . Le restaurant Le Chaudron est situé en plein coeur du Vieux Bordeaux dans la rue Saint Remi,une des rues piétonnes les plus fréquentées de la ville et proche de la place de la Bourse.

  Bordeaux renverse le chaudron © Fournis par Newsweb

Deux pénaltys n'auront pas suffi : dimanche, Bordeaux s'est imposé à Saint-Étienne après un match défensif de haute volée (1-3). Les cartes sont rebattues pour la course à l'Europe.

AS Saint-Étienne 1-3 Girondins de Bordeaux

Buts : Cabella (28e s.p) pour l'ASSE // Sankharé (30e), Koundé (36e) et Malcolm (90e+5) pour Bordeaux.

Pour accrocher l’Europe, Bordeaux se savait obligé de réaliser un sans-faute : première étape réussie. Dos au mur face à un club qui restait sur treize matches consécutifs sans défaite en Ligue 1, les Girondins ont simplement effectué une première manche parfaite grâce à Sankharé et Koundé, avant de gérer les acquis en seconde. Saint-Étienne manquait de quelque chose : probablement un peu de mental pour réussir deux pénaltys en quatre-vingt-dix minutes, plus sûrement d’un peu de jus. Poyet peut tranquillement siroter le sien en cette fin d’après-midi, son club n’est pas encore mort pour l’Europe.

Poyet, Areola…Les réactions après Bordeaux-PSG (0-1)

  Poyet, Areola…Les réactions après Bordeaux-PSG (0-1) Même bousculé, le PSG a réussi à battre Bordeaux, ce dimanche à l'extérieur. Après le match, plusieurs acteurs ont fait part de leurs réactions.Gustavo Poyet (entraineur des Girondins de Bordeaux sur Canal+) : "C'est dur parce qu'on a fait un grand match. Je pense qu'on a eu plus de possibilités que Paris. On n'a pas gagné, alors…Les occasions étaient là. Je suis déçu pour les joueurs qui ont fait de grands efforts. C'est dommage (…) Le plus important, c'est qu'il faut savoir qu'on peut le faire. Mais il faut le faire tous les samedis et tous les dimanches. Et pas seulement quand Paris vient chez nous (…) Paris une machine gagner ? C'est comme ça. C'est les champions.

Succès mérité des Girondins dans le Chaudron (3-1). Pourtant mené au score suite à un penalty de Cabella, Sankharé, Koundé et Malcom ont permis à Bordeaux de renverser les Verts.

Lieu culturel et de musiques actuelles, La MJC LE CHAUDRON , contribue à la vie culturelle et à l'animation de la commune et de la Communauté d'Agglomération Melun Val-de-Seine. MJC Le Chaudron . Formulaire de recherche. Rechercher.

Un débat de dinosaures

Dans cette course au Parlement européen, les débats sont rageurs...mais pas tout de suite. En politiques de talent habitués aux joutes verbales, on se méfie, on se hume. Il n’y a bien que Marine le Pen pour taper d’entrée. Non, entre Stéphanois et Bordelais, on se toise avant l’offensive. Le premier sujet sensible du débat, tiens : la défense. Les deux programmes sont solides sur le papier, avec Selnaes-M’vila d’un côté, Lerager-Meïté-Sankharé de l’autre. Malgré tout, ce sont les Verts qui dominent dans l’opinion publique. Premier uppercut du droit avec Debuchy (3e), avant que Berić n’obtienne un pénalty pour une faute évidente de Pablo, lancer-franc transformé par Cabella (1-0, 28e). C’est d’ailleurs presque à se demander si les votes n’ont pas été truqués, au regard de ce croche-patte dans la surface sur Malcolm non sifflé quelques minutes plus tôt. Bon, l’effet d’annonce passé, un coup d’oeil au fond des dossiers : force est ainsi de constater que celui de Sainté repose sur pas mal d’esbroufe. Fragile sur les ailes, il présente surtout le désavantage de ne rien proposer pour régler le conflit Air France, à en juger par les deux pions encaissés à la demie-heure du jeu : le premier sur un centre de Sabaly repris de la tête par Sankharé (1-1, 30e), le second sur corner via Koundé (2-1, 36e). Bordeaux se marre, appuie sur la blessure. Les Verts confondent leurs dossiers, se noient sous les questions de Pujadas. Malcolm et Braithwaite manquent d’aggraver la marque, la coupure pub arrive à temps : le candidat stéphanois et aussi vert de coeur qu'il l'est de visage, étouffé par la pression.

L'immobilier dans les 20 plus grandes villes françaises : baisse du pouvoir d'achat dans les très grandes villes

  L'immobilier dans les 20 plus grandes villes françaises : baisse du pouvoir d'achat dans les très grandes villes Tous les mois, le courtier Meilleurtaux.com dresse son palmarès des meilleurs taux et du pouvoir d'achat immobilier dans les 20 plus grandes villes de France. Celui d'avril souligne des baisses dans les très grandes villes. Si il n'y a aucun changement au niveau des taux d'emprunt immobilier, Meilleuxtaux.com rapporte souligne que les varitations sur les prix entraînent des modifications sur le pouvoir d'achat selon les villes. Ainsi, si Saint-Etienne Si il n'y a aucun changement au niveau des taux d'emprunt immobilier, Meilleuxtaux.com rapporte souligne que les varitations sur les prix entraînent des modifications sur le pouvoir d'achat selon les villes.

Bordeaux secoue le Chaudron . Ligue 1 Conforama 22/04/2007. Bordeaux tout en efficacité Les Marine et Blanc étaient tout de suite présents à la reprise, pressant haut, monopolisant le cuir et poussant les Stéphanois à la faute.

Voici un nouveau film de Georges Méliès sorti en 1903 intitulé le chaudron infernal, en HD et en couleur. Je l'ai accompagné de la musique de Camille Saint

Jamais deux fois le même tireur, on avait dit...

Reprise des débats, nouveaux sujets sur la table : François Lenglet débarque pour parler d’économie. Visiblement, les deux candidats ne sont pas adeptes du rigorisme monétaire, et il faut investir massivement. À coup de palabres plus ou moins inspirées, le duo se répond tour à tour en multipliant les annonces. Et si les Stéphanois mènent la danse en pourcentage de temps de parole, ce sont bien les Girondins qui impressionnent par la qualité de leur verbe. Rien, pourtant, de concret à se mettre sous la dent. On reprochera leur langue de bois aux intéressés, peut-être ne sont-ils tout simplement pas en mesure d’en faire plus, cette fin de campagne n’aidant rien. Il aura finalement fallu attendre les dix dernières minutes pour voir quelques raisons de se réveiller de cette sieste au soleil, à commencer par cette frappe en pivot de Jonathan Bamba venu taper le poteau de Stéphane Ruffier, comme un signe du destin que, décidément, même les coups dans le dos ne marcheront pas (83e). Et puis, et puis… la discorde. Sur un coup-franc dangereux repris de la tête de Debuchy et propulsé sur la barre, Sainté obtient un second pénalty grâce à une main pourtant collée au corps. Cabella pose le ballon, s’avance, frappe à droite… et Ruffier l’arrête ! Saint-Étienne chute à domicile pour la 112e rencontre face à Bordeaux dans l’élite après s’être vu offert un duo de pénaltys, et va transpirer tout le weekend devant les matchs de Rennes et Nice. Tiens, une dernière frappe de Malcolm dans les filets (3-1, 90e+5). Si même Ruffier n'y est plus...

AS Saint-Étienne (4-2-3-1) : Ruffier - Debuchy, Subotić, Perrin, Silva - M'Vila, Selnaes (Bamba, 45e) - Monnet-Paquet (Ntep, 63e), Cabella, Hamouma - Berić. Entraineur : Jean-Louis Gasset.

Girondins de Bordeaux (4-3-3) : Costil - Sabaly, Pablo, Koundé, Poundjé - Méïté (Lewczuk, 85e), Sankharé (Plašil, 41e), Lerager - Malcom, Braithwaite, Kamano (Cafu, 75e). Entraineur : Gustavo Poyet.

Ligue 1 : Monaco s’arrache, l’OL gagne encore et Lille peut y croire .
Les Monégasques ont gagné dimanche sur le fil en fin de match à Caen (2-1) et restent à un point des Lyonnais, vainqueurs de Troyes (3-0). Lille a décroché un succès précieux à Toulouse (3-2). © JEFF PACHOUD / AFP Bertrand Traoré a inscrit un doublé pour l’OL dimanche en Ligue 1. Le suspense est encore au rendez-vous en Ligue 1. Mais la 36e journée indique quelques tendances : Metz en Ligue 2, Strasbourg et Toulouse s’enfoncent, Lille reste en vie, Bordeaux peut encore croire à l’Europe, Monaco arrache la victoire et l’OL n’en finit plus de gagner.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!