•   
  •   

Tech & Science Une «supercolonie» de 1,5 million de manchots Adélie (re)découverte en Antarctique

21:20  02 mars  2018
21:20  02 mars  2018 Source:   lefigaro.fr

Une immense cité disparue révèle quelque 40 000 constructions près de Mexico

  Une immense cité disparue révèle quelque 40 000 constructions près de Mexico Des archéologues américains viennent de révéler les secrets d'une immense cité mexicaine disparue : Angamuco. L'une des plus grandes villes de son époque, elle s'étendait sur plus de 25 kilomètres carrés et comptait pas moins de 40.000 constructions, pyramides, temples ou encore terrains de sport. D'incroyables révélations rendues possibles par la mise en oeuvre d'une technique de cartographie à la pointe de la technologie : le Lidar. © Gentside Découverte Les fouilles sur le site d'Angamuco - Legacies of Resilience Ah, le monde moderne !... Des villes qui s'étendent à perte de vue et qui recèlent des dizaines de milliers de bâtiments.

Une gigantesque colonie de manchots Adélie sur Heroina Island. Les chercheurs sont agréablement surpris par cette ( re ) découverte dans la mesure où les colonies situées à l'ouest de la péninsule, à quelques dizaines de jeapec. 1 , 5 million de manchots ? Les bras m'en tombent !

You' re viewing YouTube in Russian. Antarctique : découverte de 1 , 5 million de manchots Adélie - Продолжительность: 0:57 AFP 644 просмотра.

Les chercheurs ont été surpris par l'ampleur des colonies vivant dans les Dangers Islands, à la pointe de la Péninsule Antarctique. Les images prises par un drone sont impressionnantes.

figarofr: Plus d'un million et demi de manchots peuplent l'archipel des Danger Islands, au nord de la Péninsule Antarctique. © Michael Polito, © Louisiana State University Plus d'un million et demi de manchots peuplent l'archipel des Danger Islands, au nord de la Péninsule Antarctique.

L'archipel des «Dangers Islands», une zone particulièrement hostile et peu accessible, abrite la plus importante population de manchots Adélie de la Péninsule Antarctique (le bras de glace du pôle Sud qui s'étend le plus au nord). C'est la conclusion d'une nouvelle étude publiée dans Scientific Reports qui évalue à 1,5 million le nombre de ces oiseaux aux yeux cerclés de blanc sur ces petits bouts de terre situés à l'extrême nord de la région. C'est plus de deux fois plus que les précédentes estimations.

Une mission scientifique en route pour l'iceberg A68

  Une mission scientifique en route pour l'iceberg A68 Une équipe internationale de scientifiques, menée par le Centre de recherches britannique de l'Antarctique (BAS), a quitté les îles Malouines mercredi pour une mission destinée à étudier l'écosystème révélé par la séparation d'un méga-iceberg en Antarctique. Cette mission est la première depuis que l'iceberg baptisé A68, un géant de mille milliards de tonnes, s'est détaché en juillet 2017 de la plateforme glaciaire Larsen C, collée à la péninsule antarctique, a précisé le BAS dans un communiqué. Elle offre une "opportunité unique" d'étudier l'écosystème marin dissimulé depuis près de 120.

L’une des plus grandes populations de manchots au monde se cache dans un archipel isolé de l’ Antarctique . Jusqu’ici, les scientifiques croyaient que tout au

Une équipe de chercheurs a fait la découverte d’ une “ supercolonie ” de manchots Adélie , jusqu’alors inconnue. Plus d ’ 1 , 5 million d ’animaux étaient cachés à la vue des Hommes, nichés dans les Dangers Islands de l’ Antarctique .

Les scientifiques savaient déjà qu'une colonie importante de 300.000 couples environ peuplait l'une des îles, Heroina Island. Une expédition dans les années 70 avait par ailleurs constaté que les autres îles étaient «habitées» et quelques photos prises par un navire de passage en 2008/2009 l'avaient confirmé. Mais c'est une image satellite récente de résolution moyenne prise par le satellite américain Landsat qui a attiré l'attention des chercheurs: les quantités de guano (excréments d'oiseaux) y semblaient étrangement importantes, notamment sur Beagle Island. 

«Au début, j'ai pensé que c'était une erreur», explique Heather Lynch, chercheuse à l'université américaine de Stony Brook qui a encadré ces travaux. «Mais quand nous avons mis la main sur des images satellites commerciales haute résolution, nous avons su que c'était une découverte majeure». Les chercheurs ont alors monté une expédition pour se rendre sur place en décembre 2015. Ils ont alors combiné les observations au sol et les images prises à l'aide d'un drone pour compter le nombre de nids: il y en a plus de 750.000, peuvent-ils aujourd'hui affirmer.

Une mission scientifique en route pour l'iceberg A68

  Une mission scientifique en route pour l'iceberg A68 Une équipe internationale de scientifiques, menée par le Centre de recherches britannique de l'Antarctique (BAS), a quitté les îles Malouines mercredi pour une mission destinée à étudier l'écosystème révélé par la séparation d'un méga-iceberg en Antarctique. Cette mission est la première depuis que l'iceberg baptisé A68, un géant de mille milliards de tonnes, s'est détaché en juillet 2017 de la plateforme glaciaire Larsen C, collée à la péninsule antarctique, a précisé le BAS dans un communiqué. Elle offre une "opportunité unique" d'étudier l'écosystème marin dissimulé depuis près de 120.

1 , 5 million de manchots découverts en Antarctique © Sophie RAMIS AFP. Envoyer l'article à un ami. Découverte surprise de 1 , 5 million de manchots Adélie isolés en Antarctique . Merci d'avoir partagé cet article avec vos amis.

Des chercheurs ont découvert des colonies géantes rassemblant plus de 1 , 5 million de manchots Adélie sur un archipel isolé de l' Antarctique , selon une étude qui appelle à mettre en place des mesures pour les préserver.

Une gigantesque colonie de manchots Adélie sur Heroina Island. Thomas Sayre McChord, Hanumant Singh, Northeastern University, © Woods Hole Oceanographic Institution Une gigantesque colonie de manchots Adélie sur Heroina Island. Thomas Sayre McChord, Hanumant Singh, Northeastern University,

L'archipel abrite notamment les 3e et 4e plus importantes colonies de manchots Adélie au monde, respectivement sur Heroina Island et Beagle Island. Au total, ce sont plus de la moitié des individus de la Péninsule Antarctique qui sont massés sur ce chapelet de petites îles. L'analyse rétrospective d'images satellites plus anciennes laisse d'autre part penser que cette population est relativement stable.

Les chercheurs sont agréablement surpris par cette (re)découverte dans la mesure où les colonies situées à l'ouest de la péninsule, à quelques dizaines de kilomètres seulement, sont au contraire très mal en point, avec une baisse de leur population estimée à 70% sur plusieurs décennies. «Le responsable de ce déclin n'est pas clair pour l'instant», explique Tom Hart, chercheur au département de zoologie d'Oxford. Il l'est encore moins aujourd'hui. 

Courir, c'est bon aussi pour la mémoire selon une étude !

  Courir, c'est bon aussi pour la mémoire selon une étude ! Des scientifiques américains viennent de découvrir une vertu jusqu'alors insoupçonnée de l'exercice physique : l'amélioration de la mémoire. Selon des chercheurs de l'Université Brigham Young aux États-Unis, la course à pied permettrait en effet de pallier les conséquences négatives du stress sur le cerveau. Un moyen simple et peu coûteux d'améliorer nos performances cérébrales. © Gentside Découverte Courir, c'est bon aussi pour la mémoire ! On le sait, le sport c'est bon pour la santé. Une séance de course à pied contribue notamment à maintenir en pleine forme notre c½ur, nos muscles ou encore nos poumons.

Des chercheurs ont découvert des colonies géantes rassemblant plus de 1 , 5 million de manchots Adélie sur un archipel isolé de l' Antarctique , selon une étude qui appelle à mettre en place des mesures pour les préserver.

Mais alors que plusieurs colonies affichent un déclin inquiétant à l'est de la péninsule arctique, à quelques dizaines de kilomètres de là seulement, une nouvelle colonie de plus d ' 1 , 5 million de manchots d' Adélie vient d'être découverte par un groupe de chercheurs

Une zone à protéger de la pêche

«Maintenant que nous savons que ce petit groupe d'îles est si important, on pourrait envisager de le protéger plus de la pêche (au krill, une minuscule crevette qui constitue l'essentiel de leur alimentation, NDLR)», plaide Heather Lynch. Les chercheurs appellent ainsi à ce que cette zone soit inclue dans de futures Aires maritimes protégées dont doivent discuter les États membres de la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR).

Les manchots Adélie, contrairement aux manchots royaux, ne sont pas spécialement en danger pour le moment. Présents tout autour du pôle sud, leur nombre est globalement en augmentation depuis 30 ans, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), en dépit de disparités géographiques très importantes.

La plus ancienne bouteille à la mer connue découverte en Australie .
Une bouteille contenant un message de 132 ans a été trouvée par des marcheurs sur une plage australienne, ce qui en fait le plus ancien exemple connu de "bouteille à la mer", ont annoncé mercredi des responsables autraliens. La bouteille rectangulaire était à moitié enfouie dans le sable près de Wedge Island, à 160 km au nord de Perth, a indiqué dans un communiqué Western Australia Museum (WAM), l'organisation publique gérant les musées de l'Etat d'Australie-Occidentale.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!