•   
  •   

Cuisine Vendanges: premiers coups de sécateur "précoces" dans le Bordelais

10:30  19 août  2022
10:30  19 août  2022 Source:   etxstudio.com

Vacances d’été à Bordeaux : nos plus belles adresses où se désaltérer au milieu des vignes

  Vacances d’été à Bordeaux : nos plus belles adresses où se désaltérer au milieu des vignes Où trouver les plus belles cartes des vins au cœur du vignoble bordelais ? Alors que la saison estivale poursuit sa course caniculaire, voici une sélection d’adresses œnotouristiques affichant de superbes cartes des vins.Les vins : Les blancs du domaine figurent chaque année parmi les mieux notés du Figaro Vin, et ont notamment été l’un de nos grands coups de cœur des primeurs 2020. Si rouges et blancs sont proposés au verre dans les différents restaurants de l’hôtel, le meilleur cadre pour les déguster reste encore La Grand Vigne, table doublement étoilée du talentueux chef Nicolas Masse.

Les premiers coups de sécateur ont été donnés mardi dans le vignoble bordelais sur les blancs secs. © Josep LAGO / AFP Les premiers coups de sécateur ont été donnés mardi dans le vignoble bordelais sur les blancs secs.

Les premiers coups de sécateur ont été donnés mardi dans le vignoble bordelais sur les blancs secs, les vendanges "les plus précoces" jamais connues dans la région en raison de la canicule et de la sécheresse, survenues avant même celles des crémants qui traditionnellement ouvrent le bal.

"Ce sont vraiment les vendanges les plus précoces que nous ayons eues. En 2003, c'était le 18 août, en 2020 le 17 et là encore, on aurait pu les commencer hier, lundi, ou la semaine dernière", rapporte à l'AFP Jacques Lurton, président du syndicat de l'appellation bordelaise Pessac-Léognan.

Début des vendanges dans le Bordelais : des raisins gorgés de soleil, un millésime prometteur

  Début des vendanges dans le Bordelais : des raisins gorgés de soleil, un millésime prometteur Sur la table de tri du Château Carbonnieux, grand cru classé de Graves, les grappes de sauvignon blanc aux reflets dorés défilent sous le regard acéré d'un saisonnier: dans le Bordelais, les fruits gorgés de soleil annoncent un millésime 2022 prometteur.Le domaine viticole, installé en AOC Pessac-Léognan, aux portes de Bordeaux, est l'un des premiers de la région à avoir sorti les sécateurs.En raison de la sécheresse et des épisodes successifs de canicule, les baies, 30 % à 40 % plus petites que d'habitude, se sont vite gorgées en sucre, avec 13,5 degrés d'alcool potentiel sur les premières parcelles récoltées.

"Cela est dû à une climatologie exceptionnelle, le cycle de la vigne s'est accéléré au-delà de ce que l'on connaissait", a ajouté M. Lurton, précisant que "c'est en ce moment que le pic aromatique du sauvignon est le plus haut, le moment idéal pour ramasser".

Dans le Bordelais, comme dans de nombreux bassins viticoles français, les fortes chaleurs de juin, juillet et août ont accéléré la maturation du raisin, contraignant les viticulteurs à avancer les vendanges de plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Ainsi, quelques vignerons du Languedoc-Roussillon donnaient déjà fin juillet leurs premiers coups de sécateur.

A ces chaleurs caniculaires s'est additionnée une "sécheresse sans précédent en Gironde", souligne Jacques Lurton. Fort heureusement, "la vigne a tenu. Elle a souffert, mais pas au point de dépérir."

France-En Champagne, l'été sec et chaud pousse à des vendanges précoces

  France-En Champagne, l'été sec et chaud pousse à des vendanges précoces EUROPE-MÉTÉO/FRANCE-CHAMPAGNE (TV, PHOTO):France-En Champagne, l'été sec et chaud pousse à des vendanges précoces MAREUIL-SUR-AŸ, Champagne, 25 août (Reuters) - C'est sous un soleil de plomb que les vignerons champenois ont entamé cette semaine les vendanges, les conditions météorologiques les ayant incités à avancer de deux semaines la date des premiers coups de sécateurs. Les fortes températures estivales et une sécheresse sans précédent ont provoqué d'importants feux de forêts et entraîné des restrictions d'eau en France. Mais ce climat extrême a toutefois favorisé la maturité des raisins.

Dans la région, trois appellations - Pessac-Léognan, Pomerol et Saint-Emilion - avaient cet été obtenu l'autorisation d'irriguer leurs jeunes vignes, mal-en-point du fait des conditions climatiques extrêmes.

Du côté des crémants bordelais, qui donnent traditionnellement le coup d'envoi des vendanges, près de 400 vendangeurs sont à pied d'oeuvre pour démarrer mercredi chez le producteur Bordeaux Families et ce, pour trois semaines de récolte.

- "Un bon millésime" -

"Malgré les fortes chaleurs enregistrées ces dernières semaines, le millésime 2022 saura séduire ses consommateurs, avec une cuvée d'une belle maturité, tout en conservant une bonne acidité", a déclaré le groupe constitué des caves bordelaises Louis Vallon et Sauveterre-Blasimon-Espiet.

"Nos vendanges commencent tôt car il nous faut toujours une certaine acidité, une certaine fraîcheur dans les vins. Le danger du crémant c'est de commencer trop tard", détaille son directeur technique Pascal Mondin.

Après les fumées des incendies, des premiers résultats «rassurants» pour le vin de Bordeaux

  Après les fumées des incendies, des premiers résultats «rassurants» pour le vin de Bordeaux Les incendies qui ont brûlé près de 30 000 hectares de forêt en Gironde n'ont, semble-t-il, pas trop affecté le goût du vignoble bordelais, selon les premiers résultats d'analyses rendues publiques mardi 30 août par l'Institut des sciences de la vigne et du vin à Villenave-d'Ornon.Les premiers résultats concernant la présence de molécules pouvant donner un «goût de fumée» au vin sont «rassurants» pour le vignoble bordelais, après les incendies qui ont brûlé plus de 28 000 hectares de forêt en Gironde, a-t-on appris mardi 30 août lors d'une conférence à l'Institut des sciences de la vigne et du vin à Villenave-d'Ornon.

"Nous avons eu une période chaude, voire très chaude, mais paradoxalement le végétal a plutôt bien résisté. Il a fait chaud de très bonne heure, les vignes se sont habituées à cette climatologie bien plus tôt que d'habitude. A l'exception de certaines jeunes vignes, elles n'ont pas trop montré de signes de stress hydrique", souligne-t-il.

Samedi, la pluie a enfin montré le bout de son nez, et les viticulteurs attendent beaucoup des prochaines précipitations pour préserver le "joli millésime" attendu, selon le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB).

"Les grands millésimes sont des millésimes précoces. C'est donc une bonne nouvelle. Toutefois, les baies sont encore de petite taille. Il faudrait un ou deux orages sans grêle pour aider à gonfler les raisins", explique son directeur de la communication Christophe Château.

Toujours en blanc, les vignobles des Graves et de l'Entre-deux-Mers devraient à leur tour vendanger "en fin de semaine et début de semaine prochaine".

Pour les rouges, les vendanges débutent généralement "vers le 12 septembre", précise le CIVB.

"On tient un bon millésime, et avec un petit épisode pluvieux, on se prépare à un millésime plutôt sympa. La maturité s'est faite très rapidement, de façon homogène et optimale", poursuit Pascal Mondin, qui table de son côté sur la première semaine de septembre pour les premiers rouges.

Tout comme dans le Pessac-Léognan. "Pour les rouges, je vois le début des vendanges le 1er septembre. Mais il faut voir comment les choses vont évoluer après les pluies du week-end", abonde encore Jacques Lurton.

Vendanges en Belgique : «superbe année» mais craintes pour l'avenir .
En Belgique, les vendangeurs assistent au spectacle d'une «superbe année» pour le raisin. Pourtant, les conditions idéales connues en 2022, ne chassent pas les inquiétudes liées au dérèglement climatique pour les années à venir.Les mois de juillet et d'août 2022 ont été les plus secs jamais relevés depuis 1991 en Belgique, avec des précipitations deux fois moins importantes que la normale. Des conditions idéales pour le développement du raisin, qui ont entraîné l'apparition récente de nombreux vignobles, dans un pays plutôt connu pour sa bière. En 2021, la Belgique comptait 237 vignerons, contre 198 en 2020 et 154 en 2019, selon les chiffres du ministère de l'Economie.

usr: 0
C'est intéressant!