•   
  •   

Cuisine Le pawpaw fait son show

01:05  07 avril  2018
01:05  07 avril  2018 Source:   elle.fr

Las Vegas sur les chapeaux de roues

  Las Vegas sur les chapeaux de roues Étape incontournable de l'Ouest américain, phare des nouvelles technologies avec le Consumer Electronics Show, rendez-vous pour grands frissons au volant d'un bolide, ou Graal des accros du tapis vert… Plus de 100.000 Français visitent chaque année Sin City, «la ville du péché». © ERIC MARTIN/Le Figaro Magazine Le Strip, seule artère de la ville, s'étend sur 6 kilomètres bordé par des dizaines d'hôtels abritant 120.000 chambres et 197.144 bandits manchots. Chaque vendredi, c'est le même rituel. Les avions atterrissent les uns derrière les autres sur l'aéroport McCarran.

  Le pawpaw fait son show © Proporcionado por ELLE

Connaissez-vous le pawpaw ? Fruit indigène, oublié, il fait aujourd’hui des ravages sur les marchés américains. Visuellement à mi-chemin entre une papaye et une mangue, il est réintroduit avec saveur et créativité, dans nos assiettes et longs drinks après des années d’oubli et les Américains auraient tort de s’en priver. Décryptage.

Le pawpaw, c’est quoi ?

Le pawpaw n’est pas le fruit d’une mutation génétique mais un véritable fruit exotique, cultivé entre autres, dans la vallée du Mississippi. Plus communément appelé « asiminier trilobé » en botanique, le pawpaw est un fruit ancien (la légende précise qu’il aurait été le dessert préféré du premier président américain George Washington) et serait inconnu des Européens, du fait de ses difficultés à supporter le transport.

4 minutes ultra-efficaces pour tonifier mes bras

  4 minutes ultra-efficaces pour tonifier mes bras Pour tonifier les muscles de ses bras, il existe des exercices de fitness simples et efficaces. Sortez votre tenue de sport, c'est le moment de s'y mettre !Tout comme les abdos, le dos et les cuisses, vos bras ont besoin d'être tonifiés. Il existe des mouvements de fitness, faciles à reproduire et parfaits pour affiner les muscles de ses bras en douceur. Pour cela, vous devez faire travailler vos biceps et vos triceps.

De forme ovale et allongé, il atteindrait parfois jusqu’à 15 cm de long, et serait aussi excellent au goût qu’à la santé. Il n’en fallait pas plus pour que quelques chefs curieux s’emparent du phénomène et le détournent dans des glaces, sorbets, yaourts, smoothies, muffins ou même dans de la bière !

20837734_1454992064567907_524729894152699904_n © Pinterest 20837734_1454992064567907_524729894152699904_n

Un fruit indigène dans la ville

Si cette « papaye américaine », avec sa chair acidulée et son goût sucré, se rapproche de celui de la banane et de la mangue, sa texture est très crémeuse. Et aujourd’hui, de New York à Toronto, les restaurants sont de plus en plus nombreux à ne jurer que par le pawpaw qui avec son nom rigolo est un véritable atout séduction. Il cumulerait même à ce jour plusieurs surnoms : la « banane hipster », le « Quaker Delight » (« la vieillerie délicieuse ») ou moins sexy, la « Hillbilly Mango».  

Pourquoi ne pas piquer une tête à Budapest?

  Pourquoi ne pas piquer une tête à Budapest? Pourquoi ne pas piquer une tête à Budapest ?Les premiers à barboter sont les romains qui utilisaient les sources d'eau chaude dans leur colonie, la ville antique d'Aquicum, au nord de Budapest. Ce sont ensuite les Ottomans qui prirent la relève en construisant plusieurs bains au cœur de la ville. On ne compte pas moins de 100 sources chaudes qui alimentent ces derniers. En extérieur comme en intérieur, à 30, 42 ou à 73°C, vous trouverez forcément votre bonheur.

18950383_111753319439175_8723822543821078528_n © Pinterest 18950383_111753319439175_8723822543821078528_n

Les bienfaits du pawpaw

Reconnaissable à sa peau verte et à sa chair jaune, le pawpaw est très riche en vitamine C, on peut le manger cru en le débarrassant de ses pépins aplatis  ou le redécouvrir en confiture, en tartes, smoothies ou même milkshakes ! Et comme le vintage est tendance, le pawpaw se vend 5 dollars la pièce et connaît une réelle explosion dans plusieurs états d’Amérique ! Insaisissable pour le moment, chez nous, mais peut être plus pour longtemps, il suffit de se souvenir de l’hystérie collective il y a quelques années autour du feu chou chéri des Américains, le kale.

Marrakech : l’hôtel où on murmure à l’oreille des chevaux .
Son métier, c’est « danser avec les chevaux ». A les voir, on ne sait qui est le plus beau. Le cheval, ou son cavalier. L’artiste équestre Sadek El Bahjaoui s’est associé à l’hôtel Selman de Marrakech pour transmettre son amour des pur-sang. Et partager avec les clients sa science du dressage. Le séduisant Marrakchi au regard ténébreux parle d’humilité et d’amour lorsqu’il évoque les liens indéfectibles qu’il entretient avec ses compagnons de toujours. Hissé sur son cheval blanc, Chenel, la star du haras, rarissime espèce aux yeux bleus, il tire sa plus belle révérence à quelques mètres de votre table. En plein air. On est bouleversé par la communion entre l’animal et le maître. Ils ne font qu’un. Le cheval comprend instantanément ce que Sadek attend de lui et lui offre, dans une danse délicate, des mouvements d’une précision fascinante. On peut assister à ses prestations lors des brunchs dominicaux très courus ou lors de diners privés aux chandelles. Pour les plus audacieux, il est même possible de s’initier à la magie du dressage lors de prestations particulières. Pour une expérience équestre inoubliable Après Bartabas, Sadek rejoint la famille Bennani Smires au Selman.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!