•   
  •   

Bien-être Un nouvel effet secondaire du vaccin suspecté

16:15  02 août  2021
16:15  02 août  2021 Source:   gentside.com

Cette pièce de mode masculine sera dans toutes les penderies cet été

  Cette pièce de mode masculine sera dans toutes les penderies cet été Parce qu’en 2021 il n’y a plus vraiment de différence entre un vestiaire féminin et masculin, une pièce dite « d’homme » est justement courue par toutes les modeuses cette saison. Ça y est, il est déjà temps de préparer sa garde-robe à l’aube de l’été. Si la météo alterne entre pluies déprimantes et rayons de soleil galvanisants, il faut se mettre en tête que cet été il fera beau et chaud. Alors autant foncer directement vers les tendances d’ores et déjà annoncées ! Du mini-short à la robe bohème en passant par les mocassins… Notre vestiaire estival va être grandiose. Mais une autre tendance se fait aussi remarquer. Une petite retardataire qui pourrait bien récolter tous les suffrages : la chemise d’homme aux couleurs criardes. Oui, la chemise oversize color-block est assurément l’une des gagnantes de la saison. Sur Instagram, c’est déjà la folie. On la choisit de couleur verte, violette, parme ou encore rose. Une règle : que la couleur se voit ! On doit cette invitée de dernière minute, notamment, au défilé printemps-été 2021 de Valentino qui mis en lumière une sublime chemise rose bien large. Comment porter la chemise oversize ? Plusieurs façons s’offrent à nous lorsqu’il s’agit de styliser la chemise d’homme. On peut l’adopter en surchemise, c’est-à-dire la porter comme une veste. Cela sera parfait pour les soirées d’été lorsque le mercure baisse un petit peu. On peut aussi porter comme une vraie chemise, rentrée dans le pantalon ou par-dessus un short et ouverte pour suggérer le décolleté. Enfin, il est possible de détourner son usage et d’en faire une robe. On l’associe avec une paire de sandales à petits talons.

Une femme ayant ses règles. © Fournis par Gentside Une femme ayant ses règles.

Des effets indésirables sur les règles ? Alors que les témoignages de femmes qui ont vu leur cycle menstruel perturbé suite aux injections du vaccin anti-Covid se multiplient sur les réseaux sociaux, l'Agence du médicament (ANSM) vient de classer comme "signal potentiel", les troubles menstruels "survenus après la vaccination par Pfizer ou Moderna", détaille l'enquête de pharmacovigilance, publiée ce vendredi 30 juillet.

Les perturbations menstruelles, un "signal potentiel"

Règles abondantes, douleurs intenses, retard ou arrêt total, voilà plusieurs mois que des femmes se plaignent de différents troubles menstruels survenus après l'injection de vaccin sur les réseaux sociaux. Avec cette enquête, l'ANSM apporte donc (enfin) un début de réponse à ces signalements. Le rapport relève 36 cas de troubles menstruels après la vaccination avec Moderna et 229 après l'injection du vaccin Pfizer.

Langley-Zone Homme perd 2 mètres d'intestin après une caillot de sang à la suite de son astrazenica JAB

 Langley-Zone Homme perd 2 mètres d'intestin après une caillot de sang à la suite de son astrazenica JAB © Tara Mulldoon Tara et Shaun Mulldoon de Langley, B.C. Shaun Mulldoon dit que ses médecins l'ont diagnostiqué avec un caillot de sang plus que des semaines après avoir reçu le vaccin ASTRA-ZENECA-OXFORD COVID-19. Un père autrefois sain de 43 ans de Langley - qui est à l'hôpital se remettant de complications à la suite d'un caillot de sang - avertit d'autres personnes à surveiller des signes de troubles après avoir reçu un vaccin ASTRA-ZENECA-OXFORD COVID-19.

"L’analyse de cas de troubles menstruels survenus après la vaccination avec Spikevax a conduit le comité de suivi à considérer qu’il s’agit d’un signal potentiel qui concerne également Comirnaty (Pfizer), dont le profil est semblable"

"Un signal potentiel" qui va être porté au niveau européen, explique le communiqué de l'autorité sanitaire, précisant toutefois qu'il ne s'agissait pas d'effets "graves", ou inquiétants. Dans tous les cas, cette enquête signe l'assure qu'une véritable attention va être portée pour tenter de confirmer le lien avec le vaccin, et d'en comprendre les mécanismes.

Doit-on s'alarmer des effets secondaires sur les règles ?

Déjà en mai dernier, un sondage de Womanizer auprès d'un panel de testeurs menstrués révélait que sur 552 personnes, ayant reçu une ou deux doses de vaccin : 1 personne sur 5 avait noté un effet sur les menstruations. Si 31% des personnes ont eu des règles plus abondantes, 29% signalent des douleurs plus importantes et 22% ont indiqué un retard inhabituel.

"Les cellules immunitaires jouent un rôle dans la constitution, le maintien et la décomposition de la muqueuse de l’utérus (...) Après la vaccination, de nombreux signaux chimiques susceptibles d’affecter les cellules immunitaires circulent dans le corps. Cela pourrait provoquer la perte de la muqueuse utérine et entraîner des règles plus précoces", explique la docteure Victoria Male à la BBC.

Des personnes transgenres n'étant plus mentruées suite à une prise d'hormones ont également constaté des saignements suite aux injections. Même chose pour des femmes ménopausées. Le lien donc entre vaccination et menstruation est donc probable selon la spécialiste de l'Imperial College de Londres, mais les recherches doivent se poursuivre.

Si vous avez cette collation à la maison, jetez-la, l'USDA indique .
Le vaccin Covid-19 a dominé des titres dominés pendant des mois. Mais maintenant, il y a un autre vaccin à avoir sur votre radar: le tir de la grippe. Votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo si vous avez déjà été vacciné contre Covid-19, la fenêtre pour que votre tir de la grippe puisse se chevaucher avec le calendrier pour obtenir un tir de booster Covid-19.

usr: 12
C'est intéressant!