•   
  •   

Bien-être Les malades de l'eczéma entre préjugés et espoir

01:05  14 juin  2018
01:05  14 juin  2018 Source:   msn.com

Cancer du poumon : un traitement prometteur bientôt disponible ?

  Cancer du poumon : un traitement prometteur bientôt disponible ? Un traitement associant un médicament d’immunothérapie et une chimiothérapie classique permettrait de réduire de moitié le risque de décès chez les patients atteints de cancer du poumon. Quatrième cancer le plus fréquent en France, le cancer du poumon est aussi l’un des plus meurtriers. En 2017, il a touché plus de 49 000 nouvelles personnes et a été à l’origine de près de 31 000 décès. Mais la donne pourrait bientôt changer, grâce aux avancées de la recherche médicale. Un traitement en test depuis 2017 sur des patients atteints de cancers du poumon métastatiques a révélé son efficacité : il réduirait de moitié le risque de décès. Une bonne nouvelle qui a été révélée lundi 16 avril à l'occasion du Congrès annuel de cancérologie, organisé par l’Association américaine pour la recherche sur le cancer (AACR), et qui se déroule à Chicago (États-Unis). Ce traitement associe le Keytryda, un médicament d’immunothérapie, et une chimiothérapie classique. Et ses effets sont surprenants : il permettrait à 70 % des malades de contrôler la maladie. "C'est un vrai progrès pour les malades atteints de cancer du poumon à un stade avancé. Les premiers résultats sont vraiment très porteurs d'espoir () Je pense que d'ici un an, cela deviendra assez rapidement un standard pour la prise en charge des patients", explique le professeur Christos Chouaid, pneumologue en oncologie thoracique à l'hôpital Intercommunal de Créteil, à France Info. Et pour cause : ce traitement devrait obtenir une autorisation européenne de mise sur le marché avant la fin de l’année, et pourrait être commercialisé en France courant 2019. Un nouvel espoir pour les malades.

2,5 millions de Français souffrent d'eczéma © Fournis par AFPRelaxNews 2,5 millions de Français souffrent d'eczéma

Les 2,5 millions de malades de l'eczéma en France fondent beaucoup d'espoirs dans un nouveau traitement mais souffrent toujours des préjugés, estime l'association qui les représente avant la Journée nationale de l'eczéma samedi.

"2018 est une année charnière dans les traitements", affirme le président de l'Association française de l'eczéma, Florent Torchet.

Une nouvelle molécule, le dupilumab, fabriqué par Sanofi et Regeneron, suscite beaucoup d'attentes. "Ce nouveau médicament, destiné uniquement aux adultes, est testé dans plusieurs centres hospitaliers français et devrait être disponible à grande échelle dès septembre", souligne l'association.

Les compléments solaires, c'est du vent

  Les compléments solaires, c'est du vent Alors que bon nombre de compagnies proposent des pilules sensées protéger des UV du soleil, la Food and Drug Administration a préféré se pencher sur ce produit des plus sensibles. Et le constat est sans appel : ces compléments sont tout bonnement inefficaces. « Ces sociétés (…) mettent en danger la santé de la population en lui faisant croire que des compléments quotidiens pourraient protéger de la brûlure du soleil, ou même réduire le vieillissement de la peau dû au soleil, ou encore des risques de cancer de la peau », pouvait-on lire dans le communiqué de la FDA. La question qui se pose alors : qui ose vendre ces pilules mensongères ? Plusieurs marques ont été pointées du doigt, telles que Advanced Skin Brightening Formula, Sunsafe Rx, Solaricare, et Sunergetic qui ont toutes reçu des courriers les invitant à faire le nécessaire. Pour exemple, Sunsafe Rx prétend que « juste une capsule par jour permet de prévenir naturellement des méfaits des UV sur le vieillissement de la peau ». Pire encore, Solaricare renchérit en affirmant que ces pilules peuvent être utilisées « pour traiter des problèmes de peau tels que la psoriasis, l’eczéma ou les coups de soleil ». Et s’il apparaît assez difficile de connaître la composition de ces médicaments, n’importe quel dermatologue pourrait vous dire combien ce produit est suspect. En effet, la protection contre le soleil ne peut pas se faire en deçà de l’épiderme, mais bien à sa surface, et donc à l’aide d’un écran solaire.

Elle fait partie des "biothérapies", "médicaments qui parviennent à la fois à cibler avec précision et à bloquer la molécule ou la cellule-clé".

Le nom de ce syndrome de la peau, qui se signale par des rougeurs et démangeaisons, recouvre trois affections.

D'abord la dermatite atopique, "maladie inflammatoire chronique (...) due à des facteurs héréditaires mais aussi à des facteurs environnementaux encore mal compris", selon le Syndicat national des dermatologues. Elle se déclare le plus souvent dès les premiers mois de la vie.

Ensuite l'eczéma de contact, qui est le signe d'une allergie "donnant au départ une plaque d'eczéma localisé mais qui peut secondairement se généraliser". Enfin l'eczéma chronique des mains.

La Journée nationale, avec des débats et des animations pour le public à Paris, Bordeaux et Lyon, est l'occasion de combattre "les idées reçues", selon l'Association.

"Non l'eczéma n'est pas contagieux! Non l'eczéma n'est pas lié à un manque d'hygiène!", rappelle-t-elle.

"Les personnes atteintes sur le visage ou les mains sont gênées parce qu'elles ont l'impression que tout le monde les regarde fixement. Je conseille toujours aux patients d'essayer de glisser dans les conversations qu'ils souffrent d'eczéma, qui n'est ni infectieux, ni contagieux", témoigne la dermatologue Magali Bourrel-Bouttaz.

Irritation à l'oreille : reconnaître une allergie aux boucles d'oreilles fantaisie .
Vous souffrez d'une irritation du derme au niveau de l'oreille ? Cela peut survenir si vous portez de nouvelles boucles d'oreilles fantaisie, dont la composition peut provoquer des allergies cutanées. Il est assez facile d'en reconnaître les symptômes et de s'en préserver.Irritation à l'oreille : est-ce une allergie cutanée ?Si vous remarquez une rougeur, une zone enflammée, des plaques, des boutons au niveau de votre oreille, un suintement ou encore des démangeaisons, à l'endroit où les boucles d'oreilles touchent votre peau, il n'y a pas de doute à avoir. Il ne s'agit pas seulement d'une petite irritation, mais bien d'une allergie cutanée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!