•   
  •   

Bien-être Pleurer ferait perdre du poids selon les scientifiques ! Plus besoin de retenir nos larmes

20:40  26 octobre  2021
20:40  26 octobre  2021 Source:   femina.fr

Pourquoi il est contre-productif de s’affamer pour maigrir

  Pourquoi il est contre-productif de s’affamer pour maigrir Quand on veut s’alléger, souvent on vide ses placards, l’assiette crie famine, et la courbe de poids descend… Mais pour combien de temps ? Le point avec Sarah Marin-Maire, diététicienne et co-fondatrice de la startup Make Me Healthy*, qui nous en dit davantage sur les effets néfastes de la sous-alimentation en période de régime. © Make Me Healthy Rouleaux de printemps au tempeh Parlez-nous du métabolisme.Le métabolisme de base ou dépense énergétique de repos correspond aux dépenses minimales de l’organisme au repos.

Pleurer suite à de émotions fortes contribuerait à la perte de poids. Les hormones sécrétées par les larmes en seraient responsables. Les scientifiques donnent des explications.

Pleurer fait maigrir et perdre du poids. © iStock Pleurer fait maigrir et perdre du poids.

C’est un sujet qui paraît farfelu au premier abord mais qui a été très sérieusement étudié par les scientifiques : pleurer ferait maigrir ! Rapportées par de nombreux médias anglosaxons en 2019, les données d’une étude mettent en lumière le phénomène. Les larmes sécrétées suite à une forte émotion permettent de libérer des hormones : la prolactine, l'adrénocorticotrophine et la leucine encéphalique qui agit tel un antidouleur naturel.

Régime Keto : que vaut cette méthode tendance pour perdre du poids ?

  Régime Keto : que vaut cette méthode tendance pour perdre du poids ? Faire l'impasse sur les sucres et, en contrepartie, manger beaucoup de gras : cette méthode amincissante fait actuellement le buzz. A tort ou à raison ? Décryptage. © SanyaSM/istock Régime Keto : que vaut cette méthode tendance pour perdre du poids ? L'injonction numéro un du régime keto peut surprendre, et pour cause : il s'agit de supprimer presque toute consommation de sucres, alors qu'« une personne mange en moyenne entre 200 et 400 g de glucides par jour.

La combinaison de ces trois hormones permet de réduire les niveaux de cortisol, une hormone de stress qui agit sur l'équilibre du glucose sanguin et la libération de sucre à partir des réserves de l'organisme. Or, des taux élevés de cortisol favorisent l’accumulation de graisse.

Sur le long terme et à grande échelle, cette régulation peut alors aider à se débarrasser de l’adiposité située au niveau du ventre. Les chercheurs ont découvert que le fait de pleurer stabilise l’humeur. On se sent moins stressé et plus apaisé. A la clé ? Une perte de poids facilité et moins de craquages alimentaires.

Par ailleurs, pleurer permet de brûler des calories. Les scientifiques pensent que l’on élimine une quantité similaire à celle que l’on dépense lorsque l’on rit, à savoir 1,3 calorie par minute. Ainsi, en pleurant une trentaine de minutes, ce sont environ 30 calories qui sont éliminées.

Calorie Comptage est inutile pour la perte de graisse - Piste en carburant et apport alimentaire transformé à la place, des experts disent

 Calorie Comptage est inutile pour la perte de graisse - Piste en carburant et apport alimentaire transformé à la place, des experts disent © Crystal Cox / Business Insider Crystal Cox / Insider Comptage de calories Pourraient être une approche obsolète de la perte de poids, selon une nouvelle revue . Les experts disent des hormones comme l'insuline - et des facteurs connexes comme le nombre de glucides que vous mangez - peut entraîner des taux d'obésité. Plus de recherches sont nécessaires, mais les preuves suggèrent que la perte de poids est déterminée par combien vous mangez contre combien vous brûlez.

Cela irait dans le sens des découvertes du biochimiste William Frey. En 1982, le scientifique rapportait que pleurer pouvait aider à éliminer les substances toxiques qui s'accumulent dans le corps en raison du stress.

Plus improbable encore, l’étude assure qu’il y aurait un créneau horaire idéal pour pleurer. Il serait situé entre 19 heures et 22 heures, moment durant lequel nous serions plus susceptibles de lâcher prise.

Il n’est pas rare de ressentir une grande fatigue physique suite à une crise de larmes. Dans son article « Pourquoi est-on fatigué après avoir pleuré », Science & Vie explique que les hormones libérées provoquent l'accélération du rythme cardiaque et la dilatation des vaisseaux sanguins. Par ailleurs, l’énergie produite à partir de glucose et d'acide gras diminue les réserves utilisables par les muscles, tout comme le ferait un effort physique.

Voici le fruit de saison qu’il faudrait manger pour perdre du poids… Riche en fibres, il procure une satiété immédiate

  Voici le fruit de saison qu’il faudrait manger pour perdre du poids… Riche en fibres, il procure une satiété immédiate Envie ou besoin de perdre du poids ? Ce fruit à coque de saison est un allié de taille. Consommé depuis des millénaires, il engendre une satiété rapide pour réguler l’appétit. Bon pour la santé, il aide aussi à affiner la silhouette. © Instagram @romeestrijd La noix est le fruit à coque de saison à manger pour perdre du poids. La perte et la prise de poids sont soumises à de nombreux paramètres. Une chose est sûre, l’activité physique et l’alimentation ont une incidence sur notre silhouette.

On ne parle pas des larmes produites par l’épluchure d’un oignon, mais bien celles qui résultent d’une émotion. Le HuffingtonPost, qui consacre un article aux larmes en 2016 précise : « Une étude des années 1980 démontrait que les larmes émotionnelles semblaient contenir plus de protéines que les autres types de larmes, mais il n’y a pas eu de preuve scientifique probante. »

Les larmes, un mystère

Le pleur résulte de différentes causes : physique ou psychologique. Le corps produit trois types de larmes. Les larmes basales sont celles qui aident à lubrifier, nourrir et protéger l’œil. Les larmes-réflexes protègent les yeux d’agents irritants extérieurs. Les larmes dites émotionnelles ou psychiques sont celles qui coulent lorsque l’on ressent quelque chose intérieurement. Chose étrange, les scientifiques n’ont pas réussi à réellement déterminer pourquoi l’on pleure : « On peut imaginer qu’il y aurait une pression de sélection pour développer un système de signaux qui ne feraient pas savoir aux prédateurs que l’on est vulnérable », a déclaré Randy Cornelius, un psychologue de l’université Vassar College, à la radio NPR, dont les propos sont rapportés par le HuffingtonPost.

A découvrir également : Pleurer devant un film est un signe de force mentale et c’est la science qui le dit !

C'est un mythe que vous perdez une livre de graisse pour toutes les 3 500 calories que vous avez coupées. Voici comment planifier réellement de brûler les graisses, selon des experts. .
© Fourni par Insider JGI / Jamie Grill / Getty Images Un avis de perte de poids populaire indique à tort que la réduction de 3 500 calories conduit à une livre de perte de graisse. La perte de poids n'est pas constante dans le temps, cependant, et de nombreux facteurs peuvent l'influencer, disent des experts. Les stratégies plus saines pour la combustion des graisses incluent de petits changements cohérents dans le régime alimentaire et l'exercice.

usr: 4
C'est intéressant!