•   
  •   

Bien-être Les docteurs doublent la quantité d’alcool que les patients prétendent boire

17:11  09 août  2018
17:11  09 août  2018 Source:   covermg.com

Boire de l’alcool jeune augmente le risque de cancer agressif de la prostate

  Boire de l’alcool jeune augmente le risque de cancer agressif de la prostate Une récente étude américaine s'est penchée sur les effets à long terme de l'alcool : les personnes qui en ont consommé particulièrement jeunes auraient trois fois plus de chance d'être diagnostiquées avec un cancer de la prostate à un stade avancé. En France, 11% des jeunes âgés de 17 ans déclarent boire régulièrement de l'alcool. Un comportement qui n'est pas sans risque sur leur santé plus tard.

Combien de verres d ' alcool peut-on boire sans mettre sa santé en danger? Consommation moyenne toujours élevée. Les accidents restent en effet la cause numéro un des méfaits de l'alcool sur la santé, rappelle le spécialiste.

allô docteurs . Pourquoi urine-t-on plus que la quantité bue ? Des patients urinent trop souvent et en fait, on se rend compte que ces personnes boivent beaucoup et elles ne s'en rendent pas compte, notamment les buveurs de thé ou de café.

Les médecins aimeraient bien pouvoir croire leurs patients lorsqu’ils les interrogent sur leur consommation d’alcool. Bien souvent, ils n’hésitent pas à doubler la quantité avouée.

a glass of beer on a table © Provided by Cover Media

Selon une étude de l’assurance Direct Line, environ 14% des britanniques mentent à leur docteur sur leur consommation d’alcool, tout simplement parce qu’ils ne pensent pas que l’information est signifiante, ou encore parce qu’ils ont peur d’être jugés.

Pour autant, les professionnels de la santé ne se laisse pas prendre : selon une étude menée auprès de 191 docteurs, 32% disent considérer que leurs patients boivent 1,5 fois plus que ce qu’ils prétendent, et 46% estiment qu’on peut aller jusqu’à doubler la quantité.

Tous les niveaux de consommation d’alcool nuisent à la santé

  Tous les niveaux de consommation d’alcool nuisent à la santé D’après une nouvelle étude publiée dans la revue Lancet, boire de l’alcool avec modération a le potentiel de protéger des maladies cardiaques, mais il demeure un risque accru de maladies comme le cancer. Et bien qu’il ne s’agisse pas de la première étude à avertir les consommateurs sur les dangers que cela implique pour le corps, ces découvertes sont apparemment les plus significatives en date en raison des nombreux facteurs pris en compte. Le Global Burden of Disease a observé les implications de l’alcool dans le monde en étudiant ses effets dans 195 Pays entre 1990 et 2016, et en analysant les données de participants âgés de 15 à 95 ans. Sur 100.000 personnes qui ne consommaient pas d’alcool, seulement 914 avaient développé des problèmes liés à ceux de l’alcool comme le cancer, ou souffraient d’une lésion, tandis que quatre autres personnes étaient affectées si elles buvaient une boisson alcoolisée par jour. Toutefois, 63 personnes développaient des maladies si elles buvaient deux boissons alcoolisées par jour, et il y avait une augmentation de 338 personnes quand elles en buvaient cinq par jour. « Des études précédentes ont découvert un effet protecteur de l’alcool sur certaines maladies, mais nous avons découvert que les risques combinés pour la santé liés à l’alcool augmentent avec toute quantité d’alcool », a expliqué l’auteur principal de l’étude, Dr Max Griswold, à l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) de l’Université de Washington.

Sachez également que la quantité d ’ alcool consommée dépendra du fait que vos invités dorment ou non sur place. Si vous avez convié des enfants, ils devront ici faire partie du calcul. Pensez aussi que certains de vos invités ne boiront pas d ’ alcool , notamment ceux responsables de prendre le

Associations de patients . Mon entourage me fait des remarques sur ma consommation d ' alcool . J'ai voulu arrêter de boire pendant quelques jours et je n'ai pas pu.

Actuellement, les autorités britanniques conseillent à la population de ne pas boire plus de 14 unités d’alcool par semaine, tout sexe confondu, alors qu’auparavant le nombre était de 21 pour les hommes et 14 pour les femmes. Cela correspond environ à six pintes de bières fortes par semaine. Il s’agit là de tenter de réduire le risque de mortalité lié aux cancers ou à d’autres maladies liées à la consommation d’alcool, comme les maladies du foie.

« Nombre d’entre nous aiment boire un coup de temps en temps. Peu importe la quantité d’alcool que vous buvez, il est important d’être honnête avec votre docteur. Si vous ne donnez pas des informations correctes sur votre style de vie, il sera compliqué de faire un bon diagnostic et de proposer le traitement adéquat », a déclaré Jane Morgan de Direct Line Life Insurance. « Et c’est aussi vrai lorsque vous souscrivez une assurance vie afin de vous assurer que vous êtes couvert par une police adaptée. »

Arrêter de boire pendant un mois a des effets très bénéfiques .
Concernant l’alcool, le gouvernement britannique a sorti de nouvelles lignes de conduite pour les hommes et les femmes, qui ne devraient consommer que quatorze unités d’alcool, soit six pintes de bière par semaine. Michael Mosley a discuté de ce sujet lors de l’émission télévisée Trust Me, I’m a Doctor. Il s’est allié à des scientifiques de l’University College of London et du Royal Free Hospital pour étudier les cas de 26 volontaires qui ont tous effectué un bilan de santé avant et après l’étude, lors de laquelle la moitié des participants ont arrêté de boire pendant un mois.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!