Bien-être: Forme "poire" ou "pomme"... Votre morphologie influence votre risque cardiaque - PressFrom - France
  •   
  •   

Bien-êtreForme "poire" ou "pomme"... Votre morphologie influence votre risque cardiaque

15:15  01 juillet  2019
15:15  01 juillet  2019 Source:   medisite.fr

Une tension élevée est comme une bombe à retardement pour votre coeur

Une tension élevée est comme une bombe à retardement pour votre coeur A la lumière de nouvelles statistiques, la British Heart Foundation a émis un sérieux avertissement : il est nécessaire de faire vérifier sa tension afin d’éviter les crises cardiaques. Environ 4 millions de personnes de moins de 65 ans, dont 1,3 million ont en dessous de 45 ans, vivent avec une pression artérielle trop élevée au Royaume-Uni. Cela leur fait courir un risque de problèmes cardiaques. Pour la BHF, ces problèmes sont comme une « bombe à retardement ». « C’est l’une des choses les plus importantes à faire pour réduire le risque de crise cardiaque ou d’attaque.

> La forme de votre corps. Pomme et poire sont les principales classifications utiles pour déterminer la Il s'agit tous des indicateurs clés de risque de maladie cardiaque et de diabète. Les personnes ayant une morphologie de pomme devraient adopter un régime alimentaire allégé en glucides

La lingerie sublime notre poitrine. Complexée de sa forme ? Vous n'êtes pourtant pas un Si vous voulez en savoir plus sur les différentes formes de soutien-gorge adaptés à votre morphologie , je vous conseille de lire cet article. Tags: galber lingerie poire poitrine pomme seins tétons tonifier.

Forme "poire" ou "pomme"... Votre morphologie influence votre risque cardiaque © Medisite Forme de "poire", de "pomme"... Votre morphologie influence votre risque cardiaque

Incroyable mais vrai. La forme de votre corps pourrait augmenter votre risque de crise cardiaque. Les femmes rondes, dites en forme de “pomme”, seraient les premières touchées.

Selon une récente étude de l’European Heart Journal publiée le 30 juin 2019, la forme de votre corps impacterait négativement votre santé. Concrètement, les femmes dites en forme de “pomme” ont deux fois plus de chance de souffrir de crises cardiaques que les femmes en forme de “poire”. En cause : la répartition de la graisse stockée.

Crise cardiaque : les femmes en forme de “pomme” plus impactées

La morphologie de votre corps n’est pas anodine. Selon certains scientifiques, les femmes ménopausées en forme de pomme ont plus de risques de développer une maladie cardiaque, et ce, même si leur IMC (indice de masse corporelle) est considéré comme normal (entre 18,5 et 25).

Les marcheurs lents auraient plus de risque de mourir prématurément

Les marcheurs lents auraient plus de risque de mourir prématurément Votre allure de marche pourrait révéler votre espérance de vie, selon une étude britannique. Et pour gagner quelques années, mieux vaudrait se déplacer rapidement… Êtes-vous plutôt du genre à marcher d’un bon pas, ou à vous balader tranquillement ? Une question qui semble anodine, mais dont la réponse pourrait en dire long sur votre espérance de vie. Une étude du Leicester Biomedical Research Centre (NIHR) montre que les personnes qui marchent lentement auraient une espérance de vie plus courte que les marcheurs rapides.

La pomme contient ainsi une palette de vitamines plus diversifiée que la poire . La pomme est notamment une source importante de vitamine K , une vitamine très importante pour les femmes : elle protège la densité osseuse, souvent mise à mal après la ménopause…

CRUMBLE POMME & POIRE VEGAN | Facile & Délicieux.

Elles localiseraient en en effet plus de graisse que les autres autour de la sangle abdominale, ce qui engendrerait différents risques.

Pour arriver à ces résultats, près de 162 000 femmes ménopausées, ont été suivies de 1993 à février 2017 ou de ​​1998 à la même date de fin.

Aucune d’elle n’était atteinte de maladies cardiovasculaires en participant à l’enquête. Toutefois, 291 d’entre elles ont été touchées par ces pathologies au cours de l’étude.

Les chercheurs ont découvert que les femmes qui stockaient de la graisse abdominale au niveau du ventre avaient 3 fois plus de chance de développer une maladie cardiovasculaire que les femmes qui stockent de la graisse vers le bas du corps, au niveau des jambes.

"Nos résultats montrent que la répartition de la graisse chez les femmes ménopausées impacte leur santé et influe sur leur risque de développer ou non une maladie cardiovasculaire", indique le Dr Qi.

Cancer du poumon : la radiothérapie augmente le risque cardiaque

Cancer du poumon : la radiothérapie augmente le risque cardiaque Selon une nouvelle étude, la radiothérapie thoracique engendre un risque cardiovasculaire élevé pour les patients atteints de cancer du poumon. Un danger encourut dans les deux ans suivant l’exposition. Avec la chimiothérapie, la radiothérapie fait partie des traitements de référence pour vaincre le cancer. Elle consiste à utiliser des radiations ionisantes pour éradiquer les cellules malignes. Actuellement, près de la moitié des cancers sont traités par radiothérapie. Concrètement, ce traitement permet de détruire les acides nucléiques qui composent les cellules cancéreuses.

Vous rêvez d’une robe fourreau ou plus simplement d’une petite robe courte et légère ? Comment choisir sa robe pour avoir une robe sur-mesure. Quelle robe correspond vraiment à vos envies, à votre personnalité et à votre morphologie ?

En forme de poire . En forme de pomme .

Pour compléter ces analyses, 1000 patientes ont réduit leur graisse abdominale de 30% pour voir l'impact sur leur santé. Résultat : 6 d’entre elles ont été épargnées et n'ont pas développé de maladies cardiovasculaires, ce qui aurait correspondu à 111 cas épargnés sur toutes les participantes.

Selon les chercheurs, ces conclusions doivent être prises en compte par la population et représentent des axes de recherche importants pour les futures études à ce sujet.

Comment identifier la graisse abdominale ?

Lorsque les femmes atteignent la ménopause, elles voient leur corps et leur métabolisme se transformer.

Les dépôts de graisse au niveau de l’abdomen, appelés graisse viscérale ou graisse abdominale, font alors leur apparition. Mais attention : il ne s’agit pas de la graisse sous-cutanée des poignées d’amour, mais de celle qui se trouve sous les muscles de la paroi abdominale.

Celle-ci est le résultat de la génétique de chacun mais aussi de certains facteurs environnementaux, tels que le régime alimentaire et l'exercice.

Pour la reconnaître, nul besoin de regarder votre ventre. Seuls la mesure de la pression artérielle et un bilan lipidique permettent d’établir un diagnostic certain.

Lire plus

Infarctus : ce n’est pas votre IMC mais votre tour de taille qui prédit le risque.
L’IMC, connu pour estimer votre corpulence, s’avère un indicateur limité. Une nouvelle étude suggère qu’il ne suffirait pas pour évaluer vos facteurs de risque d’infarctus. C’est la graisse abdominale qu’il faudrait surveiller. L’indice de masse corporelle est un outil, reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) permettant de se situer sur une échelle de maigreur, surpoids, obésité ou corpulence normale. Ce dernier correspond à votre poids (en kg), divisé par votre taille (en mètre) au carré. L’IMC est depuis longtemps considéré comme un indicateur de l’état de santé d’un individu.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!