Bien-être: Alzheimer : voici pourquoi les femmes sont plus touchées que les hommes - PressFrom - France
  •   
  •   

Bien-êtreAlzheimer : voici pourquoi les femmes sont plus touchées que les hommes

09:25  19 juillet  2019
09:25  19 juillet  2019 Source:   medisite.fr

Alzheimer : un moyen de le détecter 30 ans avant les premiers symptômes

Alzheimer : un moyen de le détecter 30 ans avant les premiers symptômes Une récente étude suggère qu’en utilisant l’imagerie cérébrale, il est possible d’évaluer le risque de maladie d’Alzheimer, et ce, des années avant l’apparition des premiers symptômes. Dans le cadre de leurs recherches, des scientifiques ont examiné les dossiers médicaux de 290 personnes de 40 ans. Ces derniers avaient, pour la plupart, au moins un parent atteint de démence de type Alzheimer, ce qui les exposait à un risque plus important que la moyenne.

Alzheimer : voici pourquoi les femmes sont plus touchées que les hommes . Publié le 18 Juillet 2019 à 15h31 par Louise Ballongue Les femmes vivent plus longtemps que les hommes , six ans de plus en moyenne en France. De ce fait, à 70 ans le nombre de femmes atteintes est deux fois

Par ailleurs, les femmes atteintes de la maladie dans ses premiers stades passent parfois sous le radar car elles ont tendance à mieux réussir les tests verbaux que les hommes , ce qui masque les dommages causés par l' alzheimer . Les nouvelles études ajoutent plus de preuves et d'explications

Alzheimer : voici pourquoi les femmes sont plus touchées que les hommes © Medisite Alzheimer : voici pourquoi les femmes sont plus touchées que les hommes

Les femmes sont plus touchées que les hommes par la maladie d’Alzheimer. Certes; mais pourquoi ? Des chercheurs ont enfin trouvé la raison qui explique cette différence.

C’est connu, les taux de malades atteints d'Alzheimer sont plus élevés chez les femmes que chez les hommes.

En France, cette maladie touche plus de 900.000 personnes, dont une majorité de femmes (60%).

Au Royaume-Uni, environ 500 000 femmes sont atteintes de démence, contre 350 000 hommes.

Afin de comprendre cette différence entre les deux sexes, des chercheurs ont mené une enquête.

Alzheimer : le mauvais cholestérol augmente les risques

Alzheimer : le mauvais cholestérol augmente les risques Des chercheurs viennent d’établir un lien entre le taux de cholestérol élevé et la maladie d’Alzheimer au stade précoce. Les résultats pourraient aider les médecins à mieux comprendre les causes de la maladie. Selon de nombreuses études antérieures, la maladie d’Alzheimer est basée en grande partie sur la génétique. Si l’un de vos parents en est atteint, vous avez de hauts risques d’en hériter. Mais il se pourrait qu’un autre facteur puisse être déterminant. Selon une étude, votre taux de cholestérol LDL (mauvais cholestérol) pourrait jouer un rôle crucial dans le développement de la maladie.

Alzheimer : pourquoi la maladie touche plus les femmes que les hommes ? L'étude montre que les femmes présentent de meilleures connexions dans les zones du cerveau où la protéine Tau se propage, ce qui pourrait accélérer son accumulation et augmenter le risque d' Alzheimer .

tentent d'expliquer pourquoi la maladie touche plus les femmes que les hommes . expliquer pourquoi les diagnostics d' Alzheimer sont plus courants chez ces dernières que chez les L'étude montre que les femmes semblent présenter de meilleures connexions dans les zones du cerveau où

Une connectivité cérébrale différente

Les chercheurs du centre médical de l’université Vanderbilt ont étudié le scanner cérébral de centaines d’hommes et de femmes et ont examiné le schéma d’une protéine appelée "tau".

Certains participants étaient en bonne santé, tandis que d’autre présentaient une légère déficience mentale.

Rappelons que l'une des caractéristiques principales de la maladie d'Alzheimer est la formation de protéines appelées “tau” dans le cerveau.

Quand ces protéines forment des amas toxiques, les cellules du cerveau meurent, ce qui entraîne des problèmes de mémoire.

Les chercheurs ont découvert que la structure des réseaux de tau est différente chez les hommes et les femmes, les femmes ayant un plus grand nombre de "régions de transition" reliant différentes zones du cerveau.

Alzheimer : la faute à la circulation sanguine ?

Alzheimer : la faute à la circulation sanguine ? Selon une nouvelle étude, la compression des vaisseaux sanguins peut contribuer au déclin cognitif de la maladie d’Alzheimer. Une découverte qui ouvre la voie à de nouveaux traitements potentiels. Une fois encore la maladie d’Alzheimer fait l’objet d’une nouvelle découverte. Des chercheurs issus de l’University College London viennent de partager une étude suggérant que la maladie d’Alzheimer serait provoquée par une diminution du débit sanguin cérébral. La cause ? La contraction de cellules enveloppées autour des vaisseaux.

Voici ce qu'en dit la science. En ce qui concerne les humains, les femmes affichent une moyenne de taille inférieure à celle des hommes . En Europe du Nord où les habitants sont les plus grands du monde, la taille des hommes est en moyenne supérieure de 15 centimètres.

Pourquoi les femmes risquent-elles davantage de souffrir de la maladie d’ Alzheimer ? Une recherche de l’Institut Duke pour les sciences neurologiques de Caroline du Nord a montré que l ’état des femmes frappées d’un trouble cognitif léger déclinait deux fois plus vite que celui des hommes

Autrement dit, elles semblent avoir une meilleure connectivité entre les régions où la protéine tau s'accumule, ce qui a des répercussions sur le cerveau.

Avec cette connectivité plus élevée, la protéine tau peut se propager plus facilement entre les régions du cerveau, augmentant la vitesse à laquelle elle s'accumule et exposant les femmes à un risque accru de maladie d'Alzheimer.

Le docteur Jana Voigt, responsable de la recherche à Alzheimer's Research UK, a déclaré que l'étude révélait "des différences de connectivité cérébrale en fonction du sexe qui pourraient contribuer à la différenciation du risque de maladie d'Alzheimer chez les hommes et les femmes".

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats. Si ceux-ci sont prouvés, des approches spécifiques en fonction du sexe pourront être étudiées pour prévenir la maladie d'Alzheimer.

Le nombre de cancers est en hausse, en particulier chez les femmes

Le nombre de cancers est en hausse, en particulier chez les femmes Si les hommes restent davantage touchés par le cancer, l’écart entre les sexes se resserre. Son incidence a ainsi augmenté de 45 % chez les femmes et de 6 % chez les hommes depuis 1990, selon un rapport publié par Santé Publique France. Le nombre de nouveaux cas de cancers est à la hausse, et l’écart se resserre entre les hommes et les femmes. La mortalité, elle, régresse. C’est ce que révèle une étude sur l’incidence et la mortalité des cancers en France métropolitaine, entre 1990 et 2018. Celle-ci a été menée conjointement par l’Institut national du cancer (INCA), Santé Publique France, le réseau Francim et les Hospices Civils de Lyon.

ont présenté les raisons pourquoi les femmes sont plus touchées par la maladie d' Alzheimer . Sur 100 personnes atteintes de la maladie d’ Alzheimer , 60 sont des femmes et 40, des hommes . Cela signifie que les femmes qui ont un léger déclin cognitif peuvent obtenir des résultats normaux

Frédéric Delavier détruit scientifiquement les théories délirantes des féministes hystériques.

Femmes touchées par Alzheimer : d’autres facteurs seraient en cause

Le 9 juillet 2018, une étude menée par l’organisation internationale Women’s Brain Project et publiée par la revue spécialisée Nature, démontrait que plusieurs facteurs de risque augmentaient le risque d’Alzheimer chez les femmes.

L’âge

Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, six ans de plus en moyenne en France. De ce fait, à 70 ans le nombre de femmes atteintes est deux fois supérieur à celui des hommes, et à partir de 80 ans le ratio monte à deux-tiers environ.

La dépression

La dépression est un autre facteur de risque : cette maladie psychologique est liée à Alzheimer. Or, les femmes y sont plus sensibles. En effet, en France, pour deux hommes touchés par un épisode dépressif, il y a entre 3 et 4 femmes.

La chute des taux d’œstrogènes à la ménopause

La progression plus rapide de la maladie chez les femmes s’expliquerait notamment par la présence des œstrogènes chez les femmes dont l’effet serait 'protecteur' sur l’organisme et en particulier sur le cerveau.

Dès lors, la chute des taux d’œstrogènes à la ménopause pourrait se traduire par la perte de ces effets protecteurs sur le cerveau et ainsi celui-ci se trouverait plus vulnérable que celui des hommes à cette maladie neurodégénérative.

Les complications de grossesse et les traitements hormonaux pris durant la ménopause pourraient également entraîner une démence des années plus tard.

Lire plus

Alzheimer : un nouveau diagnostic plus performant ? .
Une nouvelle technique permet d'établir un diagnostic fiable à plus de 90 %. L’IRM pour diagnostiquer Alzheimer, ce n’est pas nouveau. La technique habituellement employée, dite « analyse anatomique », étudie la matière grise (l’épaisseur du cortex) et le volume de l’hippocampe pour déterminer l’état du patient. Cette méthode réussit à diagnostiquer Alzheimer à 80%, ce qui est déjà un très bon score. Mais une équipe de l’Inserm a fait mieux. Toujours grâce à l’IRM mais en étudiant cette fois-ci les sillons corticaux.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!