Bien-être: Son mal de gorge était en fait une infection mangeuse de chair - PressFrom - France
  •   
  •   

Bien-êtreSon mal de gorge était en fait une infection mangeuse de chair

17:15  19 juillet  2019
17:15  19 juillet  2019 Source:   medisite.fr

Consommer des stéroïdes augmenterait le risque d'infection et de décès

Consommer des stéroïdes augmenterait le risque d'infection et de décès Alarmant. L’utilisation de stéroïdes chez les patients atteints de maladies inflammatoires augmenterait considérablement le risque de développer une grave infection. Selon une étude du CMAJ (Canadian Medical Association Journal) publiée le 24 juin 2019, consommer des stéroïdes par voie orale ne serait pas sans conséquences. D’un point de vue chimique, ces médicaments contiennent des hormones naturelles : les corticostéroïdes, les estrogènes et les androgènes entre autres.

Commençons par un homme du Tennessee qui vient d'être tué par une bactérie mangeuse de chair après un voyage en Floride. Et il n'en faut pas beaucoup. Une femme qui venait de déménager en Floride est récemment décédée après s'être fait une petite coupure à la jambe "en marchant le long

Infos pratiques sur la fasciite nécrosante ou bactérie mangeuse de chair : les causes, les symptômes, les complications possibles, le traitement et la La fasciite nécrosante est plus connue sous le nom « bactérie mangeuse de chair . » Il s’agit d’ une infection à une bactérie qui se répand très rapidement.

Son mal de gorge était en fait une infection mangeuse de chair © Medisite Son mal de gorge était en fait une infection mangeuse de chair

Traitée par des antibiotiques pour ce qu’elle pensait être une amygdalite, cette jeune femme a frôlé la mort à cause d’un abcès infecté qui lui rongeait la chair et les tissus du cou.

Dix interventions chirurgicales et une greffe de peau, c’est ce qu’a dû subir une londonienne de 32 ans, pour ce qu’elle pensait être une simple amygdalite. La jeune femme souffrait en réalité d’un abcès infecté qui lui rongeait la chair, et risquait d’atteindre son cœur s’il continuait à se propager.

D’abord traitée pour une amygdalite, on lui découvre un problème beaucoup plus grave

Retour au mois de mars. Stacey Raymond se rend chez son médecin généraliste, se plaignant de maux de gorge. Ce dernier diagnostique une amygdalite et lui prescrit cinq jours d’antibiotiques. “Mon épouse Michél a remarqué un gonflement dans mon cou, que nous pensions être des ganglions gonflés à cause de l’amygdalite”, indique la jeune anglaise à la presse britannique.

Les jeunes mamans qui partagent des photos de leurs césariennes augmentent leurs chances d'infection

Les jeunes mamans qui partagent des photos de leurs césariennes augmentent leurs chances d'infection En postant des photos de leur césarienne sur les réseaux sociaux, les mamans qui viennent d'accoucher prennent de sérieux risques d'infection. C'est la conclusion d'une étude de la « Hey Baby Team » de l'Université de Hull, qui constate que de plus en plus de femmes enlèvent leurs pansements stériles pour pouvoir poster des images sur Facebook et Instagram, souvent pour demander à leurs amis et followers si les images leurs paraissent normales. Une tendance qui inquiète les spécialistes et les sage-femmes de l'équipe.

En général, l’ infection survient après la contamination d’une plaie par un cocktail de bactéries. Le patient ressent d’abord une douleur disproportionnée par rapport à l’aspect de sa plaie. Les infections streptococciques envahissantes et la «maladie mangeuse de chair ». Paediatr Child Health.

Faire un peu de jardinage semble une activité inoffensive, mais sans porter de gants, cela peut être beaucoup plus dangereux qu’on ne le pense. Les médecins lui ont diagnostiqué une cellulite, une infection causée par une bactérie mangeuse de chair .

Le traitement est pourtant loin de faire effet, et le simple fait de manger ou de boire devient presque insupportable pour elle. Un autre médecin lui conseille de se rendre aux urgences, soupçonnant un abcès. “L’urgentiste ORL qui m’a admis a semblé reconnaître un abcès périamygdalien dans mon cou, qui devait être drainé”, rapporte Stacey. Il s’agit d’une infection bactérienne, souvent causée par une amygdalite non-traitée.

Les médecins tentent des traitements par intraveineuses, lui administrent des antibiotiques et des analgésiques, mais elle ne guérit toujours pas. “Le lundi 1er avril, mon état s’est aggravé, et les rougeurs sur ma peau ont commencé à se déplacer de mon cou vers mon bras gauche”, relate la jeune femme. “On m’a envoyé passer un scanner, qui suggérait une migration du pus vers mon bras. On a aussi découvert qu’il y avait du liquide dans l’un de mes poumons”.

"Champignons de l’été" : une infection dont on ne parle pas assez

Les taches sur la peau de teinte blanche, rose ou marron et qui apparaissent durant les vacances sont des "champignons de l'été", une infection méconnue causée principalement par la transpiration. Les petites taches qui apparaissent sur le haut du corps (bras, torse, coup, dos), peuvent signifier la présence du Pityriasis versicolor, aussi appelé le "champignon de l’été". "Champignon de l’été” : qu'est-ce que c'est ? Le Pityriasis versicolor est une maladie cutanée.

Pourquoi voyons-nous soudainement tant de cas de maladies mangeuses de chair sur toute la côte est des États-Unis ? Pendant des années, les infections bactériennes mangeuses de chair étaient si rares aux États-Unis qu’un seul cas a fait la une des journaux nationaux.

Le mal de gorge est un motif fréquent de consultation. C'est un symptôme plutôt qu’une maladie en soi. Mal de gorge d’origine virale. Il peut s'agir d'une pharyngite ou du début d'une rhino-pharyngite virale qui se complète ensuite par de la toux, des éternuements et une obstruction nasale comme

Son mal de gorge était en fait une infection mangeuse de chair © Autre

La jeune femme souffre d’un abcès parapharyngé

Le diagnostic d’abcès périamygdalien est finalement écarté, et remplacé par celui d’abcès parapharyngé, qui a tendance à apparaître plus profondément, autour des muscles du cou. Ces derniers nécessitent un diagnostic rapide, et peuvent être fatals en raison des complications qu’ils entraînent.

“Le personnel a pris conscience de la gravité de la maladie, et j’ai été transférée dans un autre hôpital, avec une équipe d’experts en chirurgie cardiothoracique”, explique Mme Raymond. Admise en unité de soins intensifs, la londonienne est à nouveau opérée pour vider l’abcès. “Quand je me suis réveillé le lendemain, je me sentais tellement mieux. La douleur avait disparu et je me suis sentie à nouveau moi-même”.

Chlamydia: un premier vaccin est en cours de développement.
INFOGRAPHIE - Un vaccin testé pour la première fois a obtenu des résultats encourageants. Si son efficacité se confirme, il permettrait de prévenir cette infection qui peut rendre stérile les femmes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 36
C'est intéressant!