Bien-être: Infarctus : ce n’est pas votre IMC mais votre tour de taille qui prédit le risque - PressFrom - France
  •   
  •   

Bien-êtreInfarctus : ce n’est pas votre IMC mais votre tour de taille qui prédit le risque

09:45  30 août  2019
09:45  30 août  2019 Source:   medisite.fr

#MaMorpho : quel maillot de bain est fait pour vous ?

#MaMorpho : quel maillot de bain est fait pour vous ? Il y a les tailles basses colorés, les hauts qui s’attachent sur les côtés, ceux en forme de triangle, puis les une-pièce échancrés… Et encore, nous ne sommes pas arrivées au bout de la liste. Car des styles de maillots de bain, il y en a plein. Pour trouver le modèle idéal adapté à votre morphologie, répondez à notre test et trouvez le maillot qu’il vous faut ! © Presse Il y a les tailles basses colorés, les hauts qui s’attachent sur les côtés, ceux en forme de triangle, puis les une-pièce échancrés… Et encore, nous ne sommes pas arrivées au bout de la liste. Car des styles de maillots de bain, il y en a plein.

Selon plusieurs chercheurs, le tour de taille serait une mesure plus précise que l'indice de masse corporelle ( IMC ) pour prédire les risques de souffrir d'une maladie cardiovasculaire Si votre tour de taille se rapproche de ces mesures, votre risque de souffrir de troubles cardiaques, par exemple, est

La mesure du tour de taille permet d’évaluer le risque spécifique d’ être atteint d’une maladie Quel est votre indice de masse corporelle ? Indiquez votre taille et votre poids dans les cases ci-dessous et Important : L’ IMC ne donne pas un résultat significatif pour les gens qui sont très musclés, car il

Infarctus : ce n’est pas votre IMC mais votre tour de taille qui prédit le risque © Medisite Infarctus : ce n’est pas votre IMC mais votre tour de taille qui prédit le risque

L’IMC, connu pour estimer votre corpulence, s’avère un indicateur limité. Une nouvelle étude suggère qu’il ne suffirait pas pour évaluer vos facteurs de risque d’infarctus. C’est la graisse abdominale qu’il faudrait surveiller.

L’indice de masse corporelle est un outil, reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) permettant de se situer sur une échelle de maigreur, surpoids, obésité ou corpulence normale. Ce dernier correspond à votre poids (en kg), divisé par votre taille (en mètre) au carré. L’IMC est depuis longtemps considéré comme un indicateur de l’état de santé d’un individu. Mais selon une nouvelle étude, il n’est pas sans faille.

Forme "poire" ou "pomme"... Votre morphologie influence votre risque cardiaque

Forme Incroyable mais vrai. La forme de votre corps pourrait augmenter votre risque de crise cardiaque. Les femmes rondes, dites en forme de “pomme”, seraient les premières touchées. Selon une récente étude de l’European Heart Journal publiée le 30 juin 2019, la forme de votre corps impacterait négativement votre santé. Concrètement, les femmes dites en forme de “pomme” ont deux fois plus de chance de souffrir de crises cardiaques que les femmes en forme de “poire”. En cause : la répartition de la graisse stockée. Crise cardiaque : les femmes en forme de “pomme” plus impactées La morphologie de votre corps n’est pas anodine.

De nombreuses manifestations d’ infarctus ne sont pas aussi spectaculaires que ceux que vous Quels sont les facteurs de risques d'un infarctus ? Certains facteurs contribuent à l'accumulation L'obésité augmente le risque de maladies cardiaques, car elle est généralement associée à des taux

De nos jours, le risque de développer un diabète de type 2 est plus important qu’autrefois. En effet, le diabète est indolore et si elles ne sont pas diagnostiquées ou prises en charge à temps D’après les données mentionnées ci-dessus, votre IMC est de 0,0 ce qui est un indice de masse corporelle

En effet, on ne cesse de rappeler que le surpoids explose les risques de maladies cardiaques. Pour évaluer ces risques, on a tendance à prendre en compte l’indice de masse corporelle que présentent les patients. Mais selon les chercheurs, en se référant uniquement à cet indicateur, nous pourrions passer à côté du réel risque.

En réalité, "c’est l’emplacement de la graisse qui compte le plus, partagent les auteurs. La graisse abdominale représentant le plus grand préjudice et non l’IMC lors de l’évaluation du risque d’infarctus".

L’obésité centrale joue un plus grand rôle dans la survenue de maladies cardiaques

L’étude a été menée sur 700 femmes coréennes. "Parce que les maladies cardiaques restent la principale cause de décès dans le monde, une attention particulière a été accordée à leurs facteurs de risques modifiables", affirme l’étude. Depuis longtemps, l’obésité est reconnue comme étant un facteur de risque.

Durant votre sommeil, votre matelas libère des substances cancérigènes

Durant votre sommeil, votre matelas libère des substances cancérigènes D’après une étude, dormir sur son matelas peut s’avérer dangereux. Les substances toxiques inhalées augmenteraient le risque de maladies, voire de cancers. Selon une étude parue dans le Journal "Environmental Science and Technology", dormir sur un matelas pourrait constituer un risque pour notre santé. Les particules volatiles toxiques qui émanent de ce dernier seraient en cause. Des particules volatiles toxiques Des chercheurs de l'ingénierie civile et environnementale de Technion, de l'institut israélien de technologie, ont utilisé huit matelas différents pour enfants afin d’arriver à ces résultats.

Pensez également à mesurer votre tour de taille . Celui-ci ne doit pas être égal ou supérieur à 80 cm. Mais ce symptôme n ’ est pas toujours présent. Afin de prévenir les maladies cardiovasculaires, n’hésitez pas à procéder à un dépistage précoce et régulier des facteurs de risque

Plus votre IMC est élevé, plus le risque de ces maladies chroniques augmente. Beaucoup de gens avancent que l’ IMC est seulement un ratio entre le poids et la taille et n ’ est pas du tout un Le tour de taille est un meilleur marqueur de la santé globale que l' IMC . D'autres tests de graisse corporelle

"Le cholestérol, le diabète et surtout le surpoids vont conduire vos artères à s’encrasser et se remplir d’un liquide gras, nous expliquait le Dr Fabien Guez, cardiologue. Cela va réduire la lumière des artères. Et quand le rétrécissement est trop important, le sang tourbillonne et coagule. Un caillot va alors boucher l’artère coronaire qui va se nécroser. Le cœur ne pourra plus oxygéner les organes. C’est la crise cardiaque".

Dans le passé, il a été suggéré que l’obésité globale (qui est définie par l’IMC) était le facteur de risque principal. Peu d’études insistaient sur le tour de taille ou le rapport taille/hanche qui se réfère à l’obésité centrale. Or, cette dernière est particulièrement dangereuse et jouerait un plus grand rôle dans la survenue de maladies cardiaques.

Un risque qui augmente chez les femmes ménopausées

Avant la ménopause, les œstrogènes (hormones sexuelles des femmes) protègent le système cardiovasculaire de la jante féminine. "Ce qui explique en partie pourquoi l’incidence des maladies cardiaques est inférieure chez les femmes non ménopausées, par rapport à celle des hommes", poursuit l’étude.

Infarctus : arrêter un traitement anti-cholestérol serait risqué

Infarctus : arrêter un traitement anti-cholestérol serait risqué Selon une nouvelle étude, arrêter son traitement anti-cholestérol, passé 75 ans, serait lié à une augmentation des risques de maladies cardiaques. Connaissez-vous les statines ? Ces médicaments, prescrits à des millions de personnes à travers le monde, ont pour effet de baisser le LDL-cholestérol. Cette lipoprotéine surnommée "mauvais cholestérol" transporte le cholestérol du foie vers toutes les cellules de l'organisme. Mais il arrive que certaines de ces lipoprotéines déposent le cholestérol sur les parois des artères, ce qui a pour effet de les boucher.

Ne serait -ce pas le cas si plusieurs d'entre eux interrompaient leur médication? Michel de Lorgeril - Dans nos centres de soins intensifs, de plus en Aux personnes à risque d' infarctus — à moins qu'elles ne consomment déjà beaucoup de poisson —, il est beaucoup plus important de donner des

Malheureusement, la nouvelle formule de calcul d’ IMC ne s’applique pas aux enfants et aux adultes Le calcul de votre IMC indique que vous êtes en surpoids. Pour réduire vos risques de problèmes de santé Un tour de taille trop élevé augmente les risques de certaines maladies graves telles que le

Cependant, à la ménopause, tout se gâte. Alors que le niveau d’œstrogène diminue chez les femmes durant cette période, le risque de cardiopathie devient supérieur à celui des hommes du même âge.

"Les résultats de l’étude ont toutefois démontré que la présence de maladies cardiaques était significativement plus élevées chez les femmes présentant une obésité centrale, poursuivent les chercheurs. Aucune différence significative n’a été identifiée sur la base de l’IMC. Ces résultats sont particulièrement pertinents pour les femmes ménopausées car la ménopause implique une hausse de la graisse corporelle, et surtout dans la région abdominale".

Les maladies cardiaques étant la principale cause de mortalité chez les femmes, les chercheurs suggèrent alors d’identifier celles qui présentent un excès de graisse abdominale (même si leur IMC est normal) pour pouvoir les suivre et éventuellement intervenir pour améliorer leur hygiène de vie.

Lire plus

Cancer et infarctus : la vitamine D et les Oméga-3 réduisent vos risques .
Une étude de grande ampleur confirme les bienfaits de la vitamine D et des Oméga-3, dans la réduction du risque d’infarctus et de mortalité par cancer. Une vaste étude s’est récemment penchée sur les bienfaits de la vitamine D et d'huile de poisson, riche en Omégas-3, sur la santé. Intitulée “VITAL” - contraction de VITamin D et OmegA-3 - elle montre des résultats prometteurs dans la prévention des décès par cancer et par crise cardiaque. Ils ont été présentés lors du congrès annuel de la North American Menopause Society (NAMS), qui s’est tenu à Chicago du 25 au 28 septembre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!