•   
  •   

Bien-êtreLes enfants présentant des troubles du comportement ont plus de risques de souffrir d’insomnie à l’âge adulte

05:40  10 septembre  2019
05:40  10 septembre  2019 Source:   covermg.com

Les enfants obèses ont plus de risque de développer des problèmes de tension plus tard

Les enfants obèses ont plus de risque de développer des problèmes de tension plus tard Les enfants de quatre ans obèses ont deux fois plus de risques de développer une tension élevée à l'âge adulte, selon une nouvelle étude. Des chercheurs ont mesuré la tension, l’IMC, et le tour de taille de plus de 1.790 enfants âgés de 4 ans, et l’on refait deux ans plus tard. Les enfants ayant un poids élevé avaient entre 2,49 et 2,54 fois plus de risques d’avoir une tension élevée, comparé aux enfants au poids dans la moyenne. Les enfants qui avaient perdu le poids superflu n’avaient pas de problème non plus.

Mardi 10 septembre 2019 Les enfants présentant des troubles du comportement ont plus de risques de souffrir d ’ insomnie à l ’ âge adulte | Sky Belgique Les

Les enfants touchés par un trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) démontrent des comportements À l ' âge adulte , ils sont plus susceptibles que la moyenne de divorcer, d'avoir des problèmes professionnels et de se suicider. De 3 à 5 % des enfants sont atteints

Les enfants présentant des troubles du comportement ont plus de risques de souffrir d’insomnie à l’âge adulte © Fournis par Cover Media Ltd Les enfants présentant des troubles du comportement ont plus de risques de souffrir d’insomnie à l’âge adulte

Les enfants qui souffrent de problèmes comportementaux ont plus de risques de devenir insomniaques plus tard dans leur vie. C’est en tout cas la conclusion d’une étude menée par des chercheurs de l’université de Flinders, en Australie, à partir d’un échantillon de 16.000 enfants britanniques suivis entre l’âge de 5 et 42 ans.

L’insomnie est le trouble du sommeil le plus courant chez les adultes, touchant environ un tiers de la population. D’après ces recherches publiées dans le Journal of the American Medical Association's Network Open, les enfants qui faisaient montre de gros problèmes de comportement - tels que la désobéissance, le harcèlement, le vol et la violence - avaient 40% plus de risques de souffrir de troubles du sommeil à l’âge adulte.

AVC : les médicaments qui augmentent vos risques

AVC : les médicaments qui augmentent vos risques Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) comptent parmi les premières causes de mortalité en France. Lorsqu’ils ne sont pas fatals, ils peuvent causer de graves séquelles neurologiques. Parmi les facteurs de risque, on peut citer l’hypertension, le cholestérol, le tabac… et certains médicaments. On fait le point sur les traitements potentiellement dangereux pour votre cerveau, avec le Pr. Didier Leys, neurologue au CHU de Lille. Les accidents vasculaires cérébraux sont les affections neurologiques les plus fréquentes et les plus graves, peut-on lire sur le site de la Fédération Française de Neurologie.

Les autres troubles du comportement chez l ’ enfant incluent le déficit de l’attention et l’hyperactivité, les troubles de conduite, beaucoup plus rarement les Quoi qu’il en soit, un dépistage précoce est essentiel pour les soignants, la plupart des enfants développant des troubles avant l ’ âge de 8 ans.

Il a peur de tout type de changement. Même un déplacement léger des meubles peut provoquer une crise d’hystérie ou de panique. Il se passe la Les garçons courent plus de risques : ils présentent ce trouble trois fois plus souvent que les filles. En atteignant l ’ âge adulte , le sujet prend des décisions à

Les parents de tous les participants ont été interrogés concernant les problèmes de comportement de leurs enfants lorsqu’ils étaient âgés de 5, 10 et 16 ans. Les participants étaient ensuite questionnés sur de possibles difficultés en rapport avec leur sommeil arrivés à l’âge de 42 ans.

Le professeur Robert Adams, co-auteur de cette étude, estime que, au regard de ces résultats, les parents devraient tenter de s’attaquer aux problèmes de comportement le plus tôt possible. « Cette étude montre une association entre les problèmes de comportement durant l’enfance, particulièrement entre l’âge de 5 et 10 ans, et l’insomnie à l’âge adulte, a-t-il déclaré. Ces résultats suggèrent qu’une intervention précoce concernant les problèmes de comportements tels que le harcèlement, l’irritabilité et l’agitation permanente pourrait réduire les risques d’insomnie à l’âge adulte. »

Même constat pour le docteur Yohannes Adama Melaku, l’auteur qui a dirigé cette étude. « Etant donné le coût des troubles du sommeil, incluant l’insomnie, dans toutes les économies et sociétés du monde, c’est un pas important vers la gestion de ce problème endémique dans notre communauté. Cette première étude est importante parce que nous ne connaissons pas exactement les facteurs qui, tôt dans la vie, provoquent l’insomnie. »

Lire plus

Infarctus, AVC : vos insomnies peuvent les causer ! .
Selon une nouvelle étude, les personnes qui ont du mal à dormir risquent davantage de subir un AVC, une crise cardiaque ou d’autres maladies cérébrovasculaires ou cardiovasculaires. Oui, vos insomnies pourraient gravement impacter votre santé. Selon une étude parue le 6 novembre dans la revue médicale Neurology, les personnes qui ont du mal à dormir risquent davantage d'avoir un AVC, une crise cardiaque ou d'autres maladies vasculaires ou cérébro-vasculaires. Maladies cardiaques : les personnes insomniaques ont 18% de risque en plus Pour arriver à ce constat, près de 487 200 chinois ont participé.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!