•   
  •   

Bien-êtreCancer de la prostate : manger des champignons diminuerait le risque !

17:40  10 septembre  2019
17:40  10 septembre  2019 Source:   medisite.fr

Cancer de la prostate : bientôt un test urinaire pour le détecter ?

Cancer de la prostate : bientôt un test urinaire pour le détecter ? Un projet mené par l’Institut Curie vient d’obtenir un financement afin de développer des tests urinaires pour dépister le cancer de la prostate. En effet, les méthodes actuelles sont jugées "peu fiables". Le cancer de la prostate cause 92 000 décès par an en Europe. En tout, elle affecte environ 400 000 hommes chaque année. Lié au vieillissement, ce cancer se propage à partir d’une cellule dite "normale" qui se divise anormalement et prolifère de manière incontrôlable. Elle crée ainsi une masse de cellules malignes qui forme la tumeur.

Cancer de la prostate : manger des champignons diminuerait le risque ! © Medisite Cancer de la prostate : manger des champignons diminuerait le risque !

Bien que cela puisse paraître étonnant, manger des champignons diminuerait le risque de cancer de la prostate selon des chercheurs japonais.

Une nouvelle étude publiée dans l' International Journal of Cancer a révélé un lien étonnant entre la consommation de champignons et la prévention du cancer de la prostate.

Pour rappel, le cancer de la prostate est le type de cancer le plus fréquent chez les hommes : on estime que 1 homme sur 7 en recevra le diagnostic, le plus souvent à partir de la soixantaine. Bien qu’aucune cause particulière n’ait été découverte, il existerait une prédisposition génétique.

Cancer de la prostate : voici les deux légumes qu'il faudrait consommer pour réduire les risques

  Cancer de la prostate : voici les deux légumes qu'il faudrait consommer pour réduire les risques Les cas de cancer de la prostate, glande de l'appareil génital masculin, pourraient être réduits… Grâce à certains aliments. Une étude révèle un lien entre consommation de légumes et réduction des risques. Explications à l'occasion de la journée Européenne de la prostate. Les risques de souffrir un jour d'un cancer de la prostate, cancer le plus répandu chez les hommes, avec près de 60 000 nouveaux cas chaque année, pourraient être réduits, en changeant ses habitudes alimentaires. C'est en tous cas ce qu'affirme une étude publiée dans le Journal of the national cancer Institute.

Manger 3 fois par semaine des champignons réduit le risque de cancer de 17%

Manger régulièrement des champignons, serait-ce la clé pour éviter le cancer de la prostate ? Chez les hommes japonais en tout cas, cette hypothèse a fait ses preuves.

Au total, ce sont 36 499 hommes âgés de 40 à 79 ans qui ont participé à l'étude de Miyagi en 1990 et à l'étude d’Ohsaki en 1994.

Ils ont été suivis pendant 13 ans et, au cours de ce suivi, 3,3% des participants ont développé un cancer de la prostate. Ces candidats consommaient des champignons moins d’une fois par semaine.

Les hommes qui mangeaient cet aliment une à deux fois par semaine avaient un risque plus réduit (- 8%) d’attraper un cancer de la prostate et ceux qui en consommaient 3 fois ou plus avaient un risque encore moindre (- 17%)

Manger de l'ail et des oignons pourrait réduire les risques de cancer du sein

  Manger de l'ail et des oignons pourrait réduire les risques de cancer du sein Et si la clé pour éviter le cancer du sein était la consommation d'oignon et d'ail ? C'est en tout cas la théorie de chercheurs de l'Université de Buffalo, qui affirment que selon leurs études, les risques de cancer étaient réduits de 67% chez les femmes qui consomment ces aliments en grande quantité, en particulier dans une sauce très utilisée en cuisine espagnole, italienne, portugaise et d'Amérique Latine : la sauce Sofrito. L'oignon etL'oignon et l'ail, riches en flavonols et anti-cancérigènes, sont très souvent utilisés dans des ragoûts et des plats en sauce dans la cuisine porto-ricaine.

"Les informations sur les espèces de champignons consommés n'ont pas été collectées, il est donc difficile de savoir quel (s) champignon (s) a (ont) contribué à nos résultats.

Par ailleurs, le mécanisme des effets bénéfiques des champignons sur le cancer de la prostate reste flou", a déclaré l'auteur principal Shu Zhang, PhD., de l’École de santé publique de l’Université Tohoku, au Japon.

Le cancer de la prostate : une maladie très courante chez les hommes

La prostate est une glande de l’appareil reproducteur masculin.

Elle est située tout juste sous la vessie et, comme un anneau, elle entoure l’urètre, ce canal par lequel l’urine et le sperme sortent à l’extérieur du corps. Le rôle de la prostate est de produire le liquide prostatique, un des composants du sperme avec le liquide séminal et les spermatozoïdes, de stocker temporairement le sperme avant l’éjaculation, puis de se contracter au moment de l’éjaculation, participant ainsi à l’expulsion du sperme.

Movember France : soutenez la cause avec l'Huile Barbe Longue & Visage L'Oréal Men Expert

  Movember France : soutenez la cause avec l'Huile Barbe Longue & Visage L'Oréal Men Expert Soutenez la lutte contre le cancer de la prostate grâce au produit solidaire Huile Barbe Longue & Visage L'Oréal Men Expert.Dans le monde, ils sont plus de 5.6 millions à souffrir d'un cancer de la prostate et, en France, 57 000 cas sont détectés annuellement*, ce qui place l'Hexagone en 3ème position du triste classement des pays affichant les taux les plus élevés de cette maladie dans la population. En 2003, deux amis australiens ont une idée décalée : dénicher 30 hommes prêts à se laisser pousser la moustache afin de sensibiliser leur entourage au cancer de la prostate avec humour. Movember était né.

Le cancer de la prostate se développe à partir de cellules de la prostate initialement normales qui se transforment et se multiplient de façon anarchique, jusqu’à former une masse appelée tumeur maligne.

En France, le cancer de la prostate est le cancer masculin le plus fréquent (71 200 nouveaux cas estimés en 2011) et la 3e causes de décès par cancer chez l’homme (8 700 décès par an).

Il est très rare avant 50 ans et son incidence augmente progressivement avec l’âge. L’âge moyen au moment du diagnostic est de près de 70 ans.

Le cancer de la prostate est un cancer de bon pronostic : la survie relative à 5 ans s’est améliorée de façon spectaculaire, passant de 70 % pour les cas diagnostiqués en 1990 à 90 % en 2002.

La gravité du cancer dépend de l’étendue de la tumeur (locale, avec métastases avoisinantes ou à distance) et du type de cellules cancéreuses.

Il existe un score permettant de mesurer le pronostic d’un cancer de la prostate, c’est-à-dire les risques qu’il présente pour la personne atteinte. Il s’agit du “score de Gleason”.

Cancer de la prostate : diagnostic et dépistage

Le cancer de la prostate peut être dépisté par la constatation de l'augmentation d'une protéine dans le sang : l'antigène prostatique spécifique ou PSA (mesure du taux d'antigène prostatique).

Le PSA est une substance produite par la prostate. Cependant, un résultat élevé à ce test ne signifie pas forcément qu’il existe un cancer.

En effet, une quantité de plus de 4 nanogrammes/ml de cette protéine dans le sang est associée à un cancer de la prostate dans environ 25 % des cas, et à un autre trouble de la prostate dans 75 % des cas.

Dans le cas où il ne s’agit pas d’un cancer, un PSA élevé peut correspondre à une hypertrophie bénigne de la prostate, une inflammation ou une infection de la prostate.

D’autre part, le dosage de PSA ne décèle pas tous les cas de cancers. Lors d’une étude évaluant l’efficacité du test de PSA, 15 % des hommes ayant obtenu un résultat négatif à ce test (d’une cohorte de 2 950 hommes âgés de 62 ans à 91 ans) avaient un cancer de la prostate1.

Lire plus

5 aliments qui combattent le cancer de la prostate .
Cancer de la prostate est l'une des formes de cancer les plus courantes chez les hommes. Bien que vous ne puissiez pas éviter de développer la maladie, une alimentation saine peut réduire vos risques. Combattez le cancer, maintenez votre santé sexuelle et mangez bien avec ces choix. © Getty Images Le cancer de la prostate est l'une des formes de cancer les plus répandues chez l'homme. Bien que vous ne puissiez pas prévenir le cancer, vous pouvez réduire le risque en mangeant ces cinq aliments.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!