Bien-être: La malbouffe atteindrait notre cerveau terriblement vite - PressFrom - France
  •   
  •   

Bien-êtreLa malbouffe atteindrait notre cerveau terriblement vite

17:25  12 septembre  2019
17:25  12 septembre  2019 Source:   gentside.com

Comment les aliments influencent notre humeur

Comment les aliments influencent notre humeur Notre alimentation a un impact sur notre cerveau. Elle peut équilibrer – ou altérer – notre humeur. Comment ? Pourquoi ? La Dre Claire Abusubul, psychiatre, fait le point sur la psychonutrition. © criene / iStock Notre alimentation a un impact sur notre cerveau. Elle peut équilibrer – ou altérer – notre humeur. Comment ? Pourquoi ? La Dre Claire Abusubul, psychiatre, fait le Nourrir les neurones Les études montrent qu’une alimentation bien pourvue en acides gras oméga-3 de type EPA/DHA « est associée à une diminution des troubles dépressifs, affirme le Dre Claire Abusubul.

La malbouffe s’attaque aux cerveaux des enfants. Le cortex préfrontal joue un rôle majeur dans le contrôle de nos impulsions. La malbouffe peut également nous rendre idiots, au sens propre du terme. Car avaler cheeseburgers et brownies à longueur de temps nuit à la plasticité du cerveau

Un excès de malbouffe engendrerait des difficultés d’apprentissage voire même l’adoption de comportements puérils et agressifs. Obtenus sur des rongeurs, ces résultats pourraient être transposés à l’être humain, car le cortex préfrontal de notre cerveau n’ atteint sa pleine maturité qu’à l’âge adulte.

Tous les amateurs et amatrices de fast-food l'auront constaté : consommer régulièrement de la malbouffe aura un effet indéniable sur votre ligne et votre balance. Mais d'après une récente étude conduite par l'université de Yale, aux États-Unis, la malbouffe pourrait avoir des conséquence sur le cerveau et ce, bien avant que les effets ne soient visibles sur votre corps.

D'après les scientifiques, il ne faudrait en effet que trois jours d'un régime riche en graisses et en glucides pour affecter le cerveau. En cause : une protéine nommé UCP2, qui conduirait à une inflammation de l'hypothalamus. Cette zone est le siège de fonctions vitales telles que la régulation de l'appétit et la gestion de la peur.

Cet homme a vécu toute sa vie avec un demi-cerveau

Cet homme a vécu toute sa vie avec un demi-cerveau Un russe de 60 ans a vécu toute sa vie avec seulement la moitié d’un cerveau… tout en étant en parfaite santé, et sans se douter de rien. C’est lors d’un scanner que les médecins ont découvert cette anomalie congénitale. En pratiquant un scanner sur le cerveau d’un jeune retraité de soixante ans, des médecins russes sont tombés des nues : là où son hémisphère gauche était censé se trouver, il n’y avait que… du vide. Pourtant, cet homme a vécu toute sa vie de façon parfaitement normale.

C’est désormais prouvé: des chercheurs américains de l’université de Californie estiment que la malbouffe est susceptible de nous rendre paresseux en changeant la composition chimique des cellules de notre cerveau .

Là encore, le combat contre la malbouffe prend du temps et nécessite la vigilance des adultes. Comment éviter la malbouffe ? En éduquant les parents et les enfants. Le cerveau d'un enfant de 5 ans prend 65% de l'énergie totale du corps, et exclusivement sous forme de sucre (ce n'est que 20

La malbouffe atteindrait notre cerveau terriblement vite © Fournis par KIOSK La malbouffe atteindrait notre cerveau terriblement vite

L'influence du régime alimentaire sur la bonne santé cérébrale

En laboratoire, les chercheurs ont ainsi observé que l'activation de cette protéine aurait eu pour effet de stimuler l'appétit des animaux et les rendant plus prompts à l'obésité. Mais en bloquant ce mécanisme et en supprimant la protéine, les animaux exposés à un régime riche en graisses mangeaient moins et étaient plus résistants face au gain de poids.

"En nous exposants à des types de nourriture spécifiques, nous activons différents mécanismes cérébraux" souligne Dr. Sabrina Diano, auteure principale de cette étude. Des mécanismes qui ne sont donc pas sans conséquences sur l'organisme. Au-delà de la nutrition, la scientifique espère que ses travaux de recherche serviront à un champ d'étude plus large, comme celui des mécanismes de la maladie d'Alzheimer.

Le régime vegan serait néfaste pour votre cerveau.
Le régime végétalien, appelé couramment régime vegan, consiste à éliminer tout aliment provenant de l’exploitation animale. Exit la viande, le poisson, les œufs, le beurre, le fromage, le lait ou encore le miel ! S’il fait de plus en plus d’adeptes, ce régime est largement controversé. Dernièrement, un médecin alerte sur ses risques sur notre cerveau. Le régime vegan n’a pas fini de diviser les consommateurs. Plébiscité par les personnes qui défendent les animaux, il implique de proscrire complètement les aliments d’origine animale de son assiette.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 4
C'est intéressant!