Bien-être: Obésité, malbouffe: le burger, coupable (trop) idéal? - PressFrom - France
  •   
  •   

Bien-êtreObésité, malbouffe: le burger, coupable (trop) idéal?

17:20  14 septembre  2019
17:20  14 septembre  2019 Source:   msn.com

Les enfants nés de femmes souffrant d'obésité ont 3 fois plus de risques de développer du diabète

Les enfants nés de femmes souffrant d'obésité ont 3 fois plus de risques de développer du diabète Les femmes souffrant d'obésité ont trois fois plus de risques d'avoir un enfant qui développera du diabète. Des chercheurs de l'Université d’Edimbourg affirment que cette découverte est inquiétante, dans la mesure où une femme sur deux en âge d'avoir un enfant en Angleterre (entre 16 et 44 ans) est considérée en surpoids. Pour en arriver à cette conclusion, les experts ont analysé les données médicales de 120.000 femmes enceintes depuis 60 ans, et les chiffres sont clairs : les femmes en surpoids ont 26% de risques supplémentaires d'avoir des enfants malades de diabète. Pour les femmes considérées comme obèses, ce pourcentage passe à 83.

La malbouffe désigne par dérision ou réprobation une nourriture et un régime alimentaire jugés néfastes sur le plan diététique, en raison notamment d'une haute teneur en énergie - principalement des calories vides, due aux graisses et au sucre, et d'une faible valeur nutritive.

La malbouffe , ce fléau qui règne en maître sur notre alimentation, fait aussi ravage sur notre organisme. Les aliments caloriques en sont les principales On entend par malbouffe les aliments qui ne respectent pas les normes de la diététique. Ceux-ci ont une importante teneur en calories (sucre

Obésité, malbouffe: le burger, coupable (trop) idéal? © FRANCOIS GUILLOT Quarante ans après l'arrivée de McDonald's, les Français ont pris du poids et mangent moins bien. La faute au burger? Pas si simple, selon les spécialistes

Quarante ans après l'arrivée de McDonald's, les Français ont pris du poids et mangent moins bien. La faute au burger? Pas si simple, répondent les spécialistes interrogés par l'AFP.

- Les Français ont-ils grossi en 40 ans?

Oui, et ils ne sont pas les seuls puisque le phénomène est observé dans tous les pays développés.

En France, la prévalence du surpoids des enfants de 5 à 12 ans a été multipliée par quatre entre 1960 et 2000, selon un rapport sénatorial.

L'obésité cause plus de types de cancer que le tabac

L'obésité cause plus de types de cancer que le tabac L’obésité est maintenant l’une des plus grandes causes de cancer au Royaume-Uni, dépassant ainsi le tabagisme, selon une étude menée par Cancer Research UK. Les scientifiques ont ainsi découvert qu’être atteint d’obésité morbide est responsable de plus de cas de cancer de l’intestin, des reins, des ovaires et du foie que de fumer du tabac. Fumer reste la cause numéro 1 des cancers, mais l’étude a montré qu’il fallait agir immédiatement pour vaincre l’obésité, car elle est un facteur de risque pour 13 différents types de cancers, dont celui du sein et du pancréas. Le nombre de fumeurs diminue, tandis que les chiffres de l’obésité augmentent.

La malbouffe entraîne une hausse de l’ obésité (considérée comme une maladie depuis 1997) qui, à son tour engendre d’autres maladies. Le diabète de type 2 se caractérise par un taux de sucre dans le sang trop important, on dit alors que l’individu est en hyperglycémie.

La malbouffe règne en maître sur notre alimentation.Et n'oubliez pas que dans " malbouffe ", comme son nom Quitte à manger un burger mou et des frites sèches, autant y aller franco et foncer tout droit sur Si l'on pouvait nous garantir une viande de qualité et pas trop grasse, une sauce simple faite

En 2014-2015, 13% des enfants et adolescents en France étaient en surpoids et 4% obèses, selon l'agence sanitaire Santé publique France. Pour les adultes (18-79 ans), ces chiffres se montent à 34% et 17%.

Le surpoids et l'obésité ont considérablement augmenté entre les années 80 et 2000 notamment chez les enfants, souligne Serge Hercberg, professeur de nutrition à Paris Descartes et président du Programme national nutrition santé (PNNS) de 2001 à 2017.

Obésité, malbouffe: le burger, coupable (trop) idéal? © FREDERICK FLORIN Des personnes attendent une commande dans un restaurant McDonald's à Strasbourg le 13 septembre 2019

Récemment, la Drees, le service statistique des ministères sociaux, a dévoilé une enquête menée en 2016 et 2017 auprès de 7.200 élèves: 18,2% des élèves de 3e sont en surcharge pondérale, dont plus d'un quart (5,2%) sont obèses. Ces proportions étaient de 17% et 3,8% en 2009 et 15,8% et 3,5% en 2001.

L’obésité cause-t-elle plus de cancers que la cigarette ?

L’obésité cause-t-elle plus de cancers que la cigarette ? Quatre types de cancers très courants seraient davantage favorisés par l’obésité que par le tabagisme. L’association Cancer Research UK donne l’alerte, par le biais d’une campagne controversée. Fumer tue… Être en surpoids aussi. D’après l’association Cancer Research UK, il y aurait plus de cas de cancers de l’intestin, des reins, des ovaires et du foie imputables à l’obésité qu’au tabagisme, au Royaume-Uni. Un constat que l’on imagine facilement transposable en France. Une information inquiétante, puisqu’il y aurait près de 10,25 millions d’obèses dans l’hexagone (soit 15,3 % de la population), selon l’OCDE.

Critiques (8), citations (8), extraits de Toxic : Obésité , malbouffe , maladie : enquête sur de William Reymond. Je suis en train de lire ce livre de William Reymond : Toxic. Mon appétit pour la lecture n'est malheureusement pas proportionnel à celui d'un bon tiers des Américains pour la malbouffe .

La malbouffe , Le fast food, la restauration rapide : une mauvaise alimentation. En Amérique, il s’agit de presque 1 personne sur 4. En Grande Bretagne, 1 femme sur 40 est obèse. Plus de la moitié des adultes sont trop gros et 30% d’entre eux souffrent d’ obésité en Europe.

La hausse est notable "en particulier pour les filles", souligne la Drees.

- Les fastfoods responsables du surpoids et de la malbouffe?

"C'est beaucoup plus complexe, on ne peut pas considérer que c'est uniquement le fastfood", estime le Pr. Hercberg. "Cela a contribué mais on ne peut pas considérer que c'est un élément majeur".

En cause, "un ensemble de choses": la consommation accrue d'aliments moins bons pour la santé et le poids, le grignotage, une diminution de l'activité physique, une plus grande sédentarité (rester assis plus souvent, plus longtemps) et le temps passé devant les écrans ainsi que l'accessibilité économique des aliments de meilleure qualité devenue plus difficile...

"Le fastfood est un des éléments qui a facilité l'émergence de l'obésité, mais ce n'est pas en le supprimant que l'on réglera le problème", relève pour sa part le Dr Pierre Azam, nutritionniste, fondateur de l'Observatoire de l'obésité.

L'utilisation excessive de smartphone peut augmenter les risques d'obésité et de maladies cardiaques

L'utilisation excessive de smartphone peut augmenter les risques d'obésité et de maladies cardiaques D'après des experts colombiens, les smartphones alimenteraient des habitudes de vie malsaines. Une équipe de scientifiques de l'Université Simon Bolivar affirme que ceux qui passent le plus de temps sur leurs appareils électroniques sont également ceux qui consomment le plus d'aliments gras et de boissons sucrées. « Passer trop de temps devant son smartphone facilite les comportements sédentaires, réduit le temps d'activité physique, et augmente les risques de mort prématurée, de diabète, de maladies cardiaques, et de différents types de cancer », a indiqué Mirary Mantilla-Morron, en charge de l'étude. Les travaux indiquent que sur les plus de 1.

Des conséquences de l’épidémie mondiale d’ obésité à la dure réalité de l’élevage industriel, des véritables raisons de la multiplication de certains cancers à l’ampleur des risques encourus à chaque coup de fourchette, Toxic révèle comment nous en sommes arrivés là.

Une présentation rapide de Toxic, une enquête au fond de nos assiettes.

Comme le surpoids, les modes de vie et d'alimentation sont un marqueur social.

Les populations à plus faibles revenus mangent plus de charcuterie et moins de poissons que des gens plus aisés et les plus pauvres mangent plus gras, plus sucré, plus salé.

"Les cadres mangent 50% de plus de fruits et 30% de plus de légumes que les ouvriers", ajoute le Pr Hercberg, défenseur du code couleur Nutri-Score pour aider les gens à choisir les aliments industriels les plus équilibrés possibles.

- Manger un McDo, est-ce si mauvais?

Le McDo passe pour le symbole de la malbouffe, même si la chaîne a évolué pour se débarrasser de cette image, avec une offre de salades et de bouteilles d'eau, du coca zéro, des fruits à croquer pour les enfants.

D'une façon générale, ce n'est pas le simple burger de base qui pose problème, mais tout ce qu'on y rajoute et surtout l'offre des grands formats XL (double, triple) avec leurs couches de fromages, du bacon, assortis de grands cornets de frites, de sauces grasses, de boissons et desserts sucrés. McDo est loin d'être la seule enseigne de fastfoods concernée.

L'excès de graisse corporelle augmente le risque de dépression

L'excès de graisse corporelle augmente le risque de dépression Les personnes en surpoids ou obèses, selon une récente étude de chercheurs de l’Université d’Aarhus et de l’Hôpital universitaire d’Aarhus au Danemark, ont des risques majorés de développer des problèmes de santé mentale. Les chercheurs ont constaté que les problèmes psychologiques, tels qu’une image corporelle négative et une faible estime de soi, sont les principales raisons du risque accru de dépression. Porter 10 kilos ou plus de graisse corporelle en excès augmente de 17% le risque de problèmes de santé mentale.

Près d'un tiers des clients déclarent moins fréquenter la restauration rapide le midi, surtout car ils la jugent trop chère. Le supermarché est une alternative qui se développe rejoignant quasiment le niveau des boulangeries.

Chaque burger est fait sur commande exactement comme vous le désirez avec les garnitures de votre choix. Tous les ingrédients utilisés pour préparer votre repas parfait sont naturels et frais.

Dans tous les cas, cela ne devrait pas faire partie d'une alimentation quotidienne, s'accordent les spécialistes.

- Dans l'alimentation courante, y a-t-il pire?

"La malbouffe ne se résume pas qu'au McDo", selon le Pr. Hercberg. Il pointe par exemple des tacos encore plus caloriques: cet aliment adapté de la cuisine mexicaine est actuellement en pleine explosion en France.

Autre exemple, des chaînes de sandwicheries offrant de nombreux ajouts d'ingrédients proposent des produits dépassant les 1.000 calories, remarque le Dr Azam.

Il prône pour tous les fastfoods "un affichage bien visible de la quantité de calories par menus", également pour les sauces, boissons (jus de fruit et sodas) et desserts.

Les plats préparés à la maison ou achetés en grandes surfaces peuvent aussi participer à une alimentation déséquilibrée. Des pizzas à près de 1.500 calories enfoncent allégrement le BigMac (503 calories le sandwich, d'après le site de McDonald's)

Et les excès frappent dès le plus jeune âge, comme l'a récemment constaté l'agence sanitaire Anses, selon laquelle "75% des 4-7 ans, 60% des 8-12 ans et 25% des 13-17 ans" consomment trop de sucres.

Des apports excessifs "préoccupants" car c'est dans l'enfance et l'adolescence que s'acquièrent des bonnes ou mauvaises habitudes alimentaires qui risquent de persister à l'âge adulte, et de favoriser l'obésité et le diabète.

La malbouffe atteindrait notre cerveau terriblement vite

La malbouffe atteindrait notre cerveau terriblement vite Tout est dit dans le mot : la malbouffe, ce n'est pas bon pour la santé. Si on en connaît très bien les effets sur l'organisme, les conséquences au niveau cérébral ne sont que trop peu connues. D'après une récente étude, un régime riche en graisses et en glucides ne mettrait que trois jours à affecter notre cerveau.

Burgers et hot-dogs faits maison. Restauration rapide sur place ou à emporter dans notre restaurant de Mâcon centre ville. Nos burgers et hot-dogs seuls ou en menu, sont servis frais et sur demande dans notre restaurant de Mâcon pour des saveurs d’exceptions !

Big burger - restaurant fast food - Retrouvez tous vos plats préférés de Big Burger à Saint Etienne ou dans la région Lyonnaise, en commande sur place, en livraison ou à emporter. Composez votre menu en choisissant parmi les différents plats de la carte, choisissez votre mode de paiement, passez

MSN vous conseille:
  • Crise cardiaque : en cas de signes légers les patients appellent trop tard (Medisite)
  • 1 médecin sur 6 admet faire «des erreurs quotidiennement» (Medisite)
  • On lui diagnostique des hémorroïdes… c’était un cancer de l’intestin (Medisite)
  • La cigarette électronique est-elle dangereuse ? On fait le point (Terrafemina)

Aussi sur MSN - Révélations : Obésité, le poids des kilos

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter
Lire plus

250 millions d'enfants obèses dans le monde d'ici 2030, et ce n’est pas seulement à cause de la malbouffe .
La Fédération mondiale de l’obésité tire sa sonnette d’alarme : il devrait y avoir environ 250 millions d’enfants et adolescents obèses d’ici 2030, contre 150 millions actuellement. Et ce n’est pas seulement à cause de la malbouffe. Plus de 250 millions d’enfants et adolescents seront obèses d’ici 2030. C’est en tout cas ce que prévoient les experts que la World Obesity Federation, qui ont publié leurs chiffres dans The Guardian, cette semaine. Un constat alarmant dû à plusieurs raisons, selon eux. Primo, la malbouffe.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!