Bien-être: Les hommes barbus auraient un plus petit pénis - - PressFrom - France
  •   
  •   

Bien-être Les hommes barbus auraient un plus petit pénis

04:25  01 novembre  2019
04:25  01 novembre  2019 Source:   glamourparis.com

Hospitalisé pour une érection persistante, un chanteur frôle l’amputation de son pénis

Hospitalisé pour une érection persistante, un chanteur frôle l’amputation de son pénis Danny Polaris, un chanteur britannique, a été victime d’un priapisme, une érection persistante et douloureuse. Hospitalisé depuis maintenant 15 jours, il a échappé de peu à l’amputation de son pénis et devra subir plusieurs opérations. Depuis deux semaines, Danny Polaris vit un calvaire. Le chanteur britannique souffre d’un priapisme, une érection persistante et extrêmement douloureuse. Son malheur a commencé par une injection. Retour sur les faits. Au cours d’un "rencart" avec son partenaire infirmier, Danny Polaris décide de s'injecter un mélange de Viagra, d’alcool (et autres produits) dans son organe génital externe.

La science l’aurait trouvé : un petit pénis . Vous l’aurez compris, cette étude ne dit pas que tous les barbus sont dotés de petits sexes. Elle indique simplement qu’une barbe fournie et qui pousse très vite pourrait être le signe d’un problème de testostérone.

Car les barbus séduisent d'autant plus quand ils sont rares, ce qui s'explique par la sélection sexuelle fréquence-dépendante négative… Une fois que la mode des barbus aura atteint une majorité de la population, on parie que vous craquerez pour des hommes imberbes ?

  Les hommes barbus auraient un plus petit pénis © Fournis par Conde Nast France

On aime travailler à un open-space de nos collègues de GQ car ils ont toujours des informations croustillantes à nous transmettre. La dernière en date ? Les hommes barbus auraient un plus petit pénis. Cela ne vient pas d’une enquête interne mais bien d’un article publié, le 30 octobre, sur leur site. Ils y relaient une étude menée par des chercheurs de Primatologics qui établit un lien entre la longueur et la qualité de la barbe des hommes, avec leurs testicules et leur testostérone.

L’étude, menée sur des être humains et des singes, a permis de constater que plus les poils du visage étaient longs, plus le pénis des cobayes était petit. Selon Cyril Grueter, principal chercheur associé à l’étude, les humains tout comme les animaux développeraient des poils sur le visage pour attirer les femelles et pour intimider les autres mâles (une théorie qui se vérifie aisément…). Quant à ceux qui n’auraient pas de poils, ils compenseraient en augmentant leur production de sperme. Un réflexe qui s’accompagnerait alors d’une augmentation du taux de testostérone, menant à terme à un changement de taille des organes sexuels.

Dickpics: pourquoi tant d’hommes envoient-ils des photos de leur pénis?

Dickpics: pourquoi tant d’hommes envoient-ils des photos de leur pénis? Une étude nord-américaine détaille les motivations derrière ce nouveau type d’agression visuelle envoyée à des destinataires non-consentants.

Des scientifiques expliquent pourquoi les hommes avec du poil sur le visage sont plus attirants et sexys aux yeux des femmes. Ainsi, 8.520 femmes divisées en trois groupes ont exprimé leur avis sur des hommes avec différents types de barbes: des toutes petites aux longues et épaisses.

Avoir un petit pénis peut être une source de complexe pour certains hommes , mais la réalité prouve qu’une telle situation apporte de multiples avantages Certains ont donc un pénis plus petit que les autres, ce qui peut être une source de complexe pour certains. Aujourd’hui, nous partagerons avec

Vous l’aurez compris, cette étude ne dit pas que tous les barbus sont dotés de petits sexes. Elle indique simplement qu’une barbe fournie et qui pousse très vite pourrait être le signe d’un problème de testostérone. A faire surveiller, donc, par un médecin.

  Les hommes barbus auraient un plus petit pénis © Fournis par Conde Nast France

Recommander le vaccin HPV pour les garçons? Les gynécos sont pour .
Les gynécologues soutiennent le projet actuellement à l'étude d'étendre aux garçons la recommandation du vaccin contre les papillomavirus humains (HPV), virus responsables du cancer du col de l'utérus, a indiqué à l'AFP leur instance nationale de représentation, la FNCGM. "La vaccination universelle (filles et garçons de 11 à 14 ans, avec rattrapage jusqu'à 19 ans révolus) permettrait de diminuer le nombre de cancers dus à HPV, par une couverture plus importante de la population", a estimé la présidente de la FNCGM, la Dr Pia de Reilhac, dans un communiqué transmis à l'AFP.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 54
C'est intéressant!