•   
  •   

Bien-être Les effets dévastateurs du porno sur votre cerveau

04:30  14 décembre  2019
04:30  14 décembre  2019 Source:   gentside.com

Etude : voici comment la pornographie pourrait modifier le cerveau et affecter la santé mentale

  Etude : voici comment la pornographie pourrait modifier le cerveau et affecter la santé mentale L’abus de pornographie serait dangereux pour la santé mentale mais aussi pour la vie sexuelle de ceux qui en sont accros. Une étude scientifique fait notamment état de lourdes conséquences sur le cerveau et les neurones.C’est en tout cas ce que fait apparaître un article publié sur Slate qui met en avant les possibles répercussions neurologiques de la consommation de porno.

Le porno est-il mauvais pour la santé? Si l’on en croît la science, l’accès et la consommation de porno sur internet a des effets directs sur notre cerveau . Le porno et l’érection Alors que certains font un lien entre le porno et le dysfonctionnement érectile, une étude analysant les habitudes de 280

La Votre cerveau sur Porn Ce livre a été publié pour la première fois en 2014. Depuis lors, il a aidé des milliers de lecteurs à mieux comprendre la science de la toxicomanie et les effets possibles de la pornographie sur Internet. Prendre en compte une mine de nouvelles recherches une édition

Les effets dévastateurs du porno sur votre cerveau © Fournis par Gentside Les effets dévastateurs du porno sur votre cerveau

Il suffit d’analyser les chiffres fournis par Pornhub pour constater l’impact du porno dans notre société. En 2018, le site internet a totalisé 33,5 milliards de visites, soit 5 milliards de plus qu’en 2017.

Si la pornographie existe depuis très longtemps, l’arrivée d’Internet et des smartphones a énormément facilité son accès. Chez les jeunes notamment : ils sont 62% à révéler avoir vu leurs premières images pornographiques avant 15 ans, dont 11% avant l’âge de 11 ans.

Des chiffres édifiants qui inquiètent les experts. Depuis plusieurs années, les études et recherches se multiplient sur le lien entre une surconsommation de contenus pornographiques et la santé des utilisateurs.

Les femmes sous pilule présentent "une différence spectaculaire" dans leur cerveau

  Les femmes sous pilule présentent L’hypothalamus, région du cerveau qui régule notamment l’appétit, le sommeil ou la libido, est plus petit chez les femmes qui prennent une pilule contraceptive, selon des chercheurs en radiologie. © Fournis par Franceinfo Quel est l’effet de la pilule contraceptive… sur le cerveau des femmes ? Des chercheurs du centre de recherche Gruss Magnetic Resonance de l’université de médecine Albert Einstein à New-York (Etats-Unis), ont présenté leurs derniers travaux sur le sujet au congrès annuel de la Radiological Society of North America (RSNA).

Les effets dévastateurs de la peur. Didié Gélanor. Comment votre cerveau "bascule" sous l ' effet du stress ? Quels sont les effets de la peur ?

Curieux de connaître les dernières recherches sur les effets du porno sur Internet? Vous vous interrogez sur le dysfonctionnement sexuel? Evolution n'a pas préparé votre cerveau au porno d'aujourd'hui. Lisez un résumé des concepts scientifiques clés dans un récit facile à comprendre.

Un dysfonctionnement sexuel

De récentes recherches, comme celles parues dans The Journal of urology ou Behavioral sciences, expliquent que le porno fait partie des causes principales de dysfonctionnements sexuels, notamment chez les plus jeunes. Cela peut se traduire par des problèmes d’érection ou la difficulté à atteindre l’orgasme.

Les spécialistes l’expliquent en comparant le porno à une drogue. Tout se passe dans le cerveau. Habitué à répondre à la stimulation sexuelle par une poussée de dopamine, associée à l’anticipation de la récompense, le cerveau pousse le corps à répondre à ce besoin. D’ou le réflexe d’aller sur son ordinateur, explique Rachel Anne Barr, spécialiste en neuroscience à l’université Laval.

La pilule contraceptive a un impact sur l’hypothalamus des femmes

  La pilule contraceptive a un impact sur l’hypothalamus des femmes D’après de récentes recherches effectuées par des scientifiques américains, la pilule contraceptive altérerait l’hypothalamus et serait à l’origine de certains troubles tels que la baisse de libido ou l’irritabilité.Ces symptômes, directement liés aux bouleversements hormonaux que le corps subit, pourraient en fait être dus à des altérations du cerveau des femmes sous pilule. Oui, pour la première fois, des scientifiques de la Radiological Society of North America auraient enfin réussi à expliquer ces effets secondaires.

Consultez la longue liste de questions fréquemment posées sur le redémarrage et l'utilisation du porno . Une aide supplémentaire est disponible dans Outils pour le changement et la récupération (techniques utiles).

Le sucre est présent dans de nombreux aliments, parfois même insoupçonnés. Il est donc facile d'en consommer énormément mais les effets sur le cerveau sont dramatiques.

D’autant plus que la vision d’un film pornographique fonctionne comme un déclencheur hyperstimulant, qui pousse à une sécrétion élevée de dopamine. Cela peut donc lier l’idée de plaisir sexuel au porno, plus qu’à un réel rapport sexuel avec son ou sa partenaire, et donc, finir par créer des problèmes au sein des couples.

Dépression et anxiété

Mais ça n’est pas tout. En plus de ce phénomène d’addiction, les répercussions de ces dérèglements sont multiples. Des études ont montré que tout ceci peut entraîner la dépression et l’anxiété.

Cette addiction pousse ainsi les consommateurs de porno à en voir encore et encore, même s’ils n’aiment plus vraiment cela. Pour essayer de retrouver ce plaisir, l’utilisateur a tendance à se tourner vers des formes de plus en plus extrêmes de la pornographie.

Autre problème majeur, le porno est considéré par beaucoup d’adolescents comme une manière de s’éduquer en la matière. Une façon d’apprendre qui peut s’avérer dangereuse car les scènes pornographiques peuvent être parfois violentes.

Pour contrer cela, Emmanuel Macron a déclaré en novembre à l’Unesco qu’il laissait six mois aux acteurs d’Internet pour faire des propositions pour installer un contrôle parental par défaut. Accéder à un site pornographique n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui, et dangereux.

Passer trop de temps devant un écran est mauvais pour le développement cérébral des enfants .
Passer trop de temps devant un écran serait mauvais pour la formation du cerveau des jeunes enfants, selon des chercheurs du Cincinnati Children's Hospital Medical Center. Ils ont évalué le temps passé par les enfants devant un écran selon les recommandations de l'American Academy of Pediaatrics, qui prend en compte le temps passé devant l'écran, l'accès aux écrans, et le contenu, ainsi que les personnes présentes. Les scientifiques ont ainsiLes scientifiques ont ainsi découvert que les enfants qui passaient le plus de temps devant un écran avaient une « intégrité structurelle de la matière blanche plus faible », dans les parties du cerveau qui gèrent notamment le langage et les capacités littéraires.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!