•   
  •   

Bien-être La post-ménopause augmenterait les risques de cancer de l'endomètre

14:35  25 décembre  2019
14:35  25 décembre  2019 Source:   msn.com

"Objectif : 10 ans de moins " : 3 conseils du Dr Saldmann pour retarder la ménopause

  "Objectif : 10 ans de moins " : 3 conseils du Dr Saldmann pour retarder la ménopause Dans son dernier livre Vital ! (éditions Albin Michel) ce spécialiste de la médecine préventive et anti-âge, consacre tout un chapitre à la ménopause. Au delà de conseils pour mieux appréhender cette période de transition, le Dr Saldmann nous explique comment retarder la survenue de la ménopause de quelques années, et les bienfaits que l’on peut retirer de ce décalage. Car différer la ménopause, c’est retarder le vieillissement.

" La post - ménopause est un facteur clé du risque de cancer de l ' endomètre . Nous prévoyons de discuter des applications translationnelles possibles de ces connaissances, ce qui pourrait apporter de nouvelles approches pour faire face aux disparités actuelles en matière de santé dans le cancer de

« La post - ménopause est un facteur clé du risque de cancer de l ' endomètre . Nous prévoyons de discuter des applications translationnelles possibles de ces connaissances, ce qui pourrait apporter de nouvelles approches pour faire face aux disparités actuelles en matière de santé dans le cancer de

Le cancer de l'endomètre est la 4e cause de cancer chez la femme en France. © ericsphotography.Istock.com Le cancer de l'endomètre est la 4e cause de cancer chez la femme en France.

Des chercheurs américains de la Mayo Clinic ont identifié une signature du microbiote vaginal associée au cancer de l'endomètre, qui serait en partie favorisée par la post-ménopause.

Quatrième forme de cancer la plus courante chez la femme en France, le cancer de l'endomètre est détecté lorsque des cellules prolifèrent de manière anormale sur la paroi qui revêt l'utérus. Les personnes obèses, en surpoids, diabétiques ou en phase de post-ménopause sont les plus à risques de développer cette forme de cancer.

Le stress durant la grossesse augmenterait les chances d'avoir une fille

  Le stress durant la grossesse augmenterait les chances d'avoir une fille Les femmes stressées durant la grossesse ont plus de chance de donner naissance à une fille, selon une étude menée par des chercheurs de la Columbia University et du New York Presbyterian Hospital, qui ont étudié 27 indicateurs de stress évoqués dans des questionnaires et journaux intimes de 187 patientes en bonne santé et enceintes, âgées de 18 à 45 ans. 17% des participantes étaient psychologiquement stressées, subissant de hauts niveaux de dépression, d'anxiété et de stress, tandis que 16% étaient physiquement stressées, subissant une pression sanguine plus intense et un plus fort apport calorique que les autres patientes.

" La post - ménopause est un facteur clé du risque de cancer de l ' endomètre . Nous prévoyons de discuter des applications translationnelles possibles de ces connaissances, ce qui pourrait apporter de nouvelles approches pour faire face aux disparités actuelles en matière de santé dans le cancer de

" La post - ménopause est un facteur clé du risque de cancer de l ' endomètre . Nous prévoyons de discuter des applications translationnelles possibles de ces connaissances, ce qui pourrait apporter de nouvelles approches pour faire face aux disparités actuelles en matière de santé dans le cancer de

Sensibles à ces facteurs de risque, le microbiote vaginal, c'est-à-dire l'ensemble des micro-organismes qui peuplent le vagin, pourrait jouer un rôle dans le dépistage de ce cancer, notamment chez les femmes post-ménopausées, soulignent des scientifiques de la Mayo Clinic de Rochester (États-Unis), auteurs d'une nouvelle recherche parue dans Scientific Reports.

En 2017, cette même équipe de chercheurs avait découvert des différences de microbiome entre les patientes souffrant ou non d'un cancer de l'endomètre dans le cadre d'une étude sur le microbiome utérin et dont les résultats sont publiés dans la revue Genome of Medicine.

La ménopause, facteur de risque clé du cancer de l'endomètre

Ces nouveaux travaux visent à comprendre l'impact des facteurs de risque des patientes (post-ménopause et obésité) sur la composition du microbiote vaginal. En se basant sur les résultats obtenus lors de la précédente étude, les chercheurs ont recruté une trentaine de femmes ayant subi une hystérectomie à la suite d'un cancer de l'endomètre ou d'une condition utérine bénigne à la Mayo Clinic.

Ménopause : définition, âge, symptômes, traitement, que faire ?

  Ménopause : définition, âge, symptômes, traitement, que faire ? La ménopause est une étape par laquelle toutes les femmes passent, arrivées un certain âge. Elle désigne la fin de la période de reproduction de la femme et se caractérise par l'arrêt des règles et du cycle hormonal. Mais quels sont les symptômes et comment y faire face ? Explications.La ménopause correspond à la fin de la période reproductive de la femme. Elle est caractérisée par l'arrêt des règles et donc par l'arrêt de l'ovulation et de la sécrétion par les ovaires des hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone).

Le cancer de l ' endomètre , appelé aussi cancer du corps utérin, est le cancer qui se développe à partir de l ' endomètre qui est le tissu de l 'utérus où se produit la nidation. Au sens strict, ce terme générique désigne l'ensemble des tumeurs malignes ( cancer ) de l ' endomètre .

De la puberté à la ménopause , l ’ endomètre passe par des transformations périodiques sous l'influence des hormones produites par les ovaires. Le principal facteur de risque du cancer du col de l ’utérus est une infection chronique par des virus du papillome humain (HPV en anglais).

"Auparavant, nous avons démontré que le microbiome utérin et vaginal distingue les patientes atteintes de cancer de l'endomètre de celles qui ne le sont pas. Ici, nous avons cherché à examiner l'impact de facteurs  tels que la post-ménopause, l'indice de masse corporelle et le pH vaginal dans le microbiome en l'absence de cancer de l'endomètre et comment ceux-ci pourraient contribuer à la signature du microbiome dans cette forme de cancer", explique la Dre Marina Walther-Antonio, qui a dirigé l'étude.

Dans l'ensemble, l'équipe a vérifié les principaux facteurs de risque connus de cancer de l'endomètre (état de post-ménopause et obésité) et a identifié un pH vaginal élevé comme facteur de risque supplémentaire chez les patientes atteintes de cancer de l'endomètre.

"La post-ménopause est un facteur clé du risque de cancer de l'endomètre. Nous prévoyons de discuter des applications translationnelles possibles de ces connaissances, ce qui pourrait apporter de nouvelles approches pour faire face aux disparités actuelles en matière de santé dans le cancer de l'endomètre", considère la Dre Marina Walther-Antonio.

Faire des exercices pourrait aider à prévenir 7 types de cancer .
L’activité physique pourrait permettre d’abaisser les risques de développer de nombreux types de cancer. Les adultes en bonne santé sont donc encouragés à effectuer 2 heures et 30 minutes d’activité physique modérée par semaine, ainsi que 2 heures et 30 minutes d’activité plus soutenue comme le jogging ou la nage. Des chercheurs de la American Cancer Society, de la National Cancer Institute ainsi que de la Harvard T.H. Chan School of Public Health ont cherché à faire la preuve de ce lien en menant 9 études sur une échantillon total de 755.000 personnes. Leurs résultats ont été publiés dans le Journal of Clinical Oncology.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 12
C'est intéressant!