•   
  •   

Bien-être Coronavirus : des ragoûts de chauves-souris en Indonésie, malgré les risques d'épidémie (VIDEO)

04:30  14 février  2020
04:30  14 février  2020 Source:   gentside.com

Les régimes riches en protéines augmenteraient les risques de crise cardiaque

  Les régimes riches en protéines augmenteraient les risques de crise cardiaque Les régimes riches en protéines pourraient boucher les artères, ce qui augmenterait de façon significative le risque d'infarctus, selon une étude menée par des chercheurs de la Washington University School of Medicine de St Louis. Ils se sont penchés sur les régimes riches en graisses, les testant sur des souris. Et, si ces régimes peuvent aider à perdre du poids, ils contribuent aussi à l'accumulation de plaque dans les artères. Or, ces plaques, mélange de graisse, de cholestérol, et de dépôts de calcium, bouchent les artères.

Les amateurs de viande de chauve - souris , de rat et de serpent continuent à venir se ravitailler sur des marchés spécialisés en Indonésie , malgré les recommandations officielles de bannir ces animaux sauvages des menus de crainte d'une contamination par l' épidémie de COVID-19.

ragoûts de chauves - souris en Indonésie , malgré les risques d ' épidémie ( VIDEO ). Le marché de Tomohon, sur l'île des Célèbes en Indonésie , est fameux dans toute l'Asie pour son choix Malgré les nombreuses interdictions liés au coronavirus de ne plus vendre d'animaux sauvages La plupart des coronavirus proviennent d'ailleurs de chauves - souris (il existe 120 espèces de chauve - souris

Coronavirus : des ragoûts de chauves-souris en Indonésie, malgré les risques d'épidémie (VIDEO) © Fournis par Gentside Coronavirus : des ragoûts de chauves-souris en Indonésie, malgré les risques d'épidémie (VIDEO)

Le marché de Tomohon, sur l'île des Célèbes en Indonésie, est fameux dans toute l'Asie pour son choix d'animaux exotiques vivants : rat, serpent, chien, chauves-souris ... À consommer grillé ou en ragoût ! Malgré les nombreuses interdictions liés au coronavirus de ne plus vendre d'animaux sauvages, les affaires se portent bien.

La chauve-souris à l'origine du coronavirus ?

Depuis le début de l'épidémie du nouveau coronavirus Covid-19 en Chine, le marché au animaux exotiques de Wuhan, épicentre de l'épidémie, est pointé du doigt comme la source probable du virus. Les chauves-souris, vendues pour être dégustées en soupe ou en ragoût, pourraient être à l'origine de l'épidémie et la soupe de chauve-souris, plat méconnu, a désormais fait le tour du monde.

Chine : l'épidémie du coronavirus s'aggrave, on fait le point sur la situation

  Chine : l'épidémie du coronavirus s'aggrave, on fait le point sur la situation Chine : l'épidémie du coronavirus s'aggrave, on fait le point sur la situation © Photo d'illustration © Tom Wang/123rf Tout a commencé le 31 décembre 2019, quand l'OMS (l'Organisation Mondiale de la Santé) a signalé plusieurs cas de pneumonies dans la ville Wuhan, capitale de la province de Hubei et qui compte plus de 11 millions d'habitants.Près d'une semaine après, les autorités chinoises confirment que ces pneumonies sont en réalité un nouveau type de virus, appartenant à la famille des coronavirus.

Les recommandations officielles préconisent de bannir les viandes de chauve - souris , rat et serpent en raison d'une crainte de contamination par le nouveau coronavirus Covid-19.

Les amateurs de viande de chauve - souris , de rat et de serpent continuent à venir se ravitailler sur des marchés spécialisés en Indonésie , malgré les recommandations officielles de bannir ces animaux sauvages des menus de crainte d’une contamination par l’ épidémie de Covid-19.

Mais le pangolin est aussi sur le banc des accusés. Ce petit animal à écailles en voie de disparition, le plus braconné au monde, pourrait lui aussi être responsable de la transmission du virus.

L'Indonésie épargnée par le coronavirus

Si l'Indonésie a suspendu ses importations d'animaux vivants depuis la Chine, le pays n'a pour l'instant recensé aucun cas de coronavirus sur son territoire. De quoi expliquer la tolérance vis-à-vis du marché de Tomohon ? Selon une croyance populaire très répandue en Chine et en Asie, les animaux achetés vivants ont de meilleures qualités nutritives.

Coronavirus : quels sont les pays touchés par l'épidémie ?

  Coronavirus : quels sont les pays touchés par l'épidémie ? Coronavirus : quels sont les pays touchés par l'épidémie ?Il se répand dans le monde entier ! Le coronavirus "2019-nCov", de son véritable nom, ne cesse de passer les frontières. De la Chine, berceau du virus, au continent américain en passant par l'Europe et l'Australie, aucun pays ne semble épargné. Pour vous tenir au courant, voici les pays où un ou plusieurs cas de coronavirus ont été identifiés(s).

Les amateurs de viande de chauve - souris continuent à venir se ravitailler sur des marchés spécialisés en Indonésie malgré les recommandations officielles de bannir ces animaux sauvages des menus de crainte d’une contamination par l’ épidémie de Covid-19.

Les amateurs de viande de chauve - souris , de rat et de serpent continuent à venir se ravitailler sur des marchés spécialisés en Indonésie , malgré les Mais il serait passé par une autre espèce avant de se transmettre à l'homme, peut-être le pangolin. Coronavirus : l 'animal coupable, le nouveau casse-tête

Lait de coco, épices et... chauve-souris

Le gouvernement local a pourtant bel et bien interdit la vente de ce type d'animaux vivants. Mais la vie continue comme si de rien n'était sur le marché de Tomohon, très prisé des amateurs de viande exotique et autres touristes curieux. Stenly Timbuleng, marchand de chauves-souris, explique ainsi à l'AFP qu'il en vend toujours entre "entre 40 et 60 kg par jour".

Selon un restaurateur local, il n'y a d'ailleurs aucun problème avec les chauves-souris... Tant qu'elles sont bien cuites ! Il sert toujours du "Paniki" : un ragoût de viande de chauve-souris, avec du lait de coco et beaucoup d'épices. Et les clients sont au rendez-vous !

D'autres coronavirus vont voir le jour

Une habitude alimentaire peu rassurante quand on sait que les chauves-souris constituent le groupe de mammifères qui héberge le plus de virus : rage, ebola, hénipavirus... La plupart des coronavirus proviennent d'ailleurs de chauves-souris (il existe 120 espèces de chauve-souris différentes rien qu'en Chine !), le SRAS ou le Covid-19 par exemple.

La communauté scientifique internationale alerte depuis de nombreuses années sur les risques d'une infection humaine par un coronavirus provenant de chauves-souris en Chine.

Coronavirus: outre les iPhones, Foxconn va aussi fabriquer des masques .
Foxconn va commencer à fabriquer des masques chirurgicaux aux côtés des produits Apple dans son usine de Shenzhen (Chine), a annoncé le géant taïwanais de l'électronique face à l'épidémie mortelle de nouveau coronavirus. Les nombreuses usines du groupe en Chine devraient reprendre leurs activités le 10 février après la prolongation des vacances pour la fête du Nouvel An lunaire due à l'épidémie de coronavirus surgie à Wuhan, qui a depuis atteint plus de 20 pays."Nous avons réussi la production de masques tests et nous demandons la certification. Nous prévoyons de pouvoir produire 20 millions de masques d'ici la fin février", a précisé Foxconn.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!