•   
  •   

Bien-être Les deux médicaments qui augmentent le risque de fractures

01:05  10 novembre  2017
01:05  10 novembre  2017 Source:   medisite.fr

La liste des médicaments qui abîment les cordes vocales

  La liste des médicaments qui abîment les cordes vocales Certaines familles de médicaments sont susceptibles d’endommager les cordes vocales, entraînant une modification de la voix et des douleurs. La revue médicale Prescrire dresse la liste de ces substances. © AdobeStock La liste des médicaments qui abîment les cordes vocales Timbre de voix modifié, douleurs, enrouement, voix rauque ou éraillée… Ces symptômes sont caractéristiques d’une atteinte des cordes vocales.

Ces deux types de médicaments seraient associés à plusieurs cas de chutes ayant entraîné les fractures . AVC chez les femmes : 7 choses qui augmentent votre risque . Thyroïde : 5 médicaments différents bientôt disponibles en pharmacie.

30 mars 2011 - L'usage prolongé de médicaments prescrits contre l'ostéoporose et censés prévenir les fractures chez les personnes âgées - les biphosphonates - est associé à un risque accru de fracture du fémur.

Après avoir comparé plusieurs types de traitements des scientifiques ont noté un risque particulièrement élevé de fractures chez les patients sous antidépresseurs et antidouleurs atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Antalgiques et antidépresseurs ne feraient pas bon ménage chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Une nouvelle étude présentée au congrès annuel de la santé à San Diego qui se tient du 6 au 9 novembre 2017 explique que dans ce cas pathologique, ces 2 types de médicaments augmenteraient le risque de fractures liées à l'ostéoporose.

Un risque élevé après seulement 3 mois

Ménopause : les œstrogènes réduisent le risque cardiaque

  Ménopause : les œstrogènes réduisent le risque cardiaque La prise d’œstrogènes par voie vaginale est un traitement hormonal fréquent chez les femmes à la ménopause. Mais quel est l’effet de ces hormones sur leur santé ? Plutôt positif, à en croire une nouvelle étude. Décryptage. Qui dit ménopause dit souvent traitement hormonal. A cette période de leur vie, les femmes voient leur taux d’hormones (œstrogènes et progestérone) chuter, car leur corps cesse de les produire. Une supplémentation est alors parfois envisagée, par voie orale ou vaginale.

Les deux médicaments qui augmentent le risque de fractures . Actualités à la une. Antibiotiques: à long terme ils augmenteraient le risque de mort prématurée de 27%. Le Camino Francés, un pélerinage chargé d'histoire.

Les deux fragments peuvent rester unis ou être séparés (déplacement). Le risque d 'une fracture ouverte par ouverture de la peau. Les fractures des vertèbres en raison d'un risque de lésion de la colonne vertébrale qui peut entraîner dans les cas graves une paraplégie .

"Les inflammations chroniques provoquées par la polyarthrite rhumatoïde entraînent des affections comorbides nécessitant parfois de prendre plusieurs médicaments", expliquent les scientifiques. Les chercheurs ont donc réuni plusieurs volontaires nécessitant une polymédication et les ont divisés en fonction de leur association de médicaments pour ensuite comptabiliser le risque de fracture pendant près de 6 ans. En tout 863 cas de fractures liées à l'ostéoporose ont été recensés.

Selon les résultats comparatifs, le risque était particulièrement élevé chez les personnes sous antidépresseurs de la catégorie inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine ( Paroxétine®, Citalopram®, Fluoxétine®...) et les antidouleurs opioïdes et ce seulement après 3 mois de traitement. Ces deux types de médicaments seraient associés à plusieurs cas de chutes ayant entraîné les fractures.

Les deux médicaments qui augmentent le risque de fractures © Medisite Les deux médicaments qui augmentent le risque de fractures

"Nos résultats devraient permettre de mieux guider les rhumatologues sur les types de médicaments à prescrire à leurs patients" concluent les chercheurs.

22 médicaments autorisés sur le marché malgré leur toxicité ou inefficacité .
La revue médicale Prescrire, dansune publication du 1er janvier 2018, met en garde contre des critères d'évaluation pas assez sévères concernant l'autorisation de mise sur le marché des médicaments au point que 22 d'entre-eux pourraient être inefficaces et plus toxiques que prévu. Les critères de validation d'autorisation de mise sur le marché pour les médicaments sont-ils insuffisants ? C'est en tout cas, ce que pointe du doigt le revue medicale Prescrire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!