•   
  •   

Bien-être Médicament contre la calvitie : Une action judiciaire envisagée par les victimes d’effets secondaires

01:05  10 novembre  2017
01:05  10 novembre  2017 Source:   femmeactuelle.fr

Sirop contre la toux, aspirine : la double vie des médicaments

  Sirop contre la toux, aspirine : la double vie des médicaments Ces médicaments déjà anciens ont amélioré la qualité de vie de nombreux malades. Aujourd’hui, ils retrouvent une seconde jeunesse grâce à de nouvelles indications.Ces médicaments déjà anciens ont amélioré la qualité de vie de nombreux malades. Aujourd’hui, ils retrouvent une seconde jeunesse grâce à de nouvelles indications.

Traitement calvitie – les meilleures solutions. Trouver le meilleur traitement contre la calvitie c’est-à-dire 87% des personnes ont vu une amélioration. Aucun effets secondaires indésirables. Vous méfiez des promesses trop belles d’un fabricant ou d’un site web (trop efficace ou action trop rapide).

eu des effets secondaires , des démangeaisons au niveau du cuir chevelu notamment, mais aussi des Pour réguler la production hormonale de la grande thyroïdienne, la prise d’un médicament En effet, plusieurs médicaments utilisés dans le traitement du cancer provoquent la calvitie .

Médicament contre la calvitie : Une action judiciaire envisagée par les victimes d’effets secondaires © Prisma Media Médicament contre la calvitie : Une action judiciaire envisagée par les victimes d’effets secondaires

Une association d’utilisateurs d'un médicament contre la calvitie se mobilise. La molécule présente dans le Propecia provoque des effets secondaires comme des changements d’humeur, des idées suicidaires, ou encore des troubles sexuels.

Une association de victimes du Propecia, médicament contre la calvitie, envisage une action judiciaire contre le laboratoire Merck, qui le commercialise. La molécule présente dans le médicament, le Finastéride, provoque des effets secondaires comme des changements d’humeur, des troubles sexuels, la dépression, voire des idées suicidaires. 

Thyroïde : 5 médicaments différents bientôt disponibles en pharmacie

  Thyroïde : 5 médicaments différents bientôt disponibles en pharmacie La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé jeudi la mise sur le marché de « cinq médicaments différents » à destination des patients malades de la thyroïde. Ils seront disponibles en pharmacie à partir de « mi-novembre ». Face à la colère des patients dénonçant des effets secondaires indésirables après le changement de formule du Levothyrox, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé ce jeudi sur Cnews que les malades de la thyroïde disposeraient de « cinq médicaments différents » à partir de « mi-novembre ». « Nous aurons le choix entre cinq molécules différentes, cinq médicaments différents de marques différentes à partir de mi-novembre », a indiqué la ministre sans pour autant détailler davantage. En effet, jusqu’à maintenant, le Levothyrox était en situation de quasi-monopole en France. Suite aux nombreux signalements d’effets secondaires et la pétition réunissant plusieurs centaines de milliers de signatures contre la nouvelle formule du Levothyrox, Agnès Buzyn avait annoncé le 15 septembre dernier le retour de l'ancienne formule de ce médicament (baptisée Euthyrox) avant l'arrivée de nouvaux médicaments alternatifs. « Il reste aujourd'hui 60 000 boîtes » de cette ancienne formule du Levothyrox, a remarqué Agnès Buzyn. Un quantité très restreinte lorsqu’on sait que trois millions de personnes en France prennent ce médicament pour soigner l'hypothyroïdie ou après une opération suite à un cancer de la thyroïde.

L'Agréal est un neuroleptique aujourd'hui retiré du marché mais prescrit pendant près de 30 ans (de 79 à 2007) à des femmes ménopausées pour traité les Les victimes , qui seraient entre 200 et 1000, envisagent désormais une action groupées contre les laboratoires qui produisent ce médicament .

Mais plusieurs patientes se plaignent d ’ effets secondaires , dont certains sont dramatiques. «Une nouvelle crise sanitaire», selon Le Parisien: les Healthcare, vont faire l’objet d’ une action judiciaire lancée par l ’avocat Charles-Joseph Oudin, défenseur des victimes du médicament Médiator.

"Nous regroupons une dizaine d’hommes et de familles. Certains souffrent d’impuissance sexuelle irréversible, d’autres ont fait des tentatives de suicide. On veut aussi que des expertises soient lancées pour établir le lien de causalité entre le Propecia et ces effets secondaires", explique l’avocat d’Aide aux victimes du Finastéride, maître Charles Joseph-Oudin, au Parisien.

Une alerte de l'ANSM

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a rencontré mercredi les professionnels de santé. L’objectif : alerter les médecins et les patients contre les risques de ce traitement. L’Agence avait annoncé dans un rapport en octobre les effets secondaires que provoque cette pilule prescrite à 30.000 hommes en France. 

En plus des effets indésirables psychiques, l’ANSM avait également rappelé que la molécule pouvait provoquer des troubles sexuels après l’arrêt du traitement, et que "des cas rares de cancers du sein avaient été rapportés chez des hommes traités par Finastéride".

Par ce communiqué, l’Agence souhaitait "informer les patients et les professionnels de santé que tout changement d’humeur doit conduire à une interruption du traitement et à une surveillance".

22 médicaments autorisés sur le marché malgré leur toxicité ou inefficacité .
La revue médicale Prescrire, dansune publication du 1er janvier 2018, met en garde contre des critères d'évaluation pas assez sévères concernant l'autorisation de mise sur le marché des médicaments au point que 22 d'entre-eux pourraient être inefficaces et plus toxiques que prévu. Les critères de validation d'autorisation de mise sur le marché pour les médicaments sont-ils insuffisants ? C'est en tout cas, ce que pointe du doigt le revue medicale Prescrire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!