•   
  •   

Bien-être Pilule : halte aux idées reçues

18:05  29 décembre  2017
18:05  29 décembre  2017 Source:   femmeactuelle.fr

Contraception : enfin le choix ?

  Contraception : enfin le choix ? La pilule n'est plus la contraception automatique. Reste que la polémique actuelle sur  les possibles dangers de la pilule (ELLE du 1er septembre) rappelle la nécessité d'informer sur les quinze méthodes existantes. Or, « il n'existe plus de grande campagne nationale sur la contraception, les cours d'éducation à la sexualité sont rarement prodigués et les personnels de santé ne sont pas assez formés, notamment à la pose de stérilet », déplore Véronique Séhier, coprésidente du Planning familial. Un effort nécessaire pour que chacun vive sa sexualité sereinement.

La loi Neuwirth autorisant la pilule contraceptive a été promulguée le 28 décembre 1967. Elle accompagne aujourd'hui bon nombre d’entre Suivez nous sur pinterest ! Naviguez dans l'univers. Pilule : halte aux idées reçues .

Circulation sanguine et alimentation: halte aux idées reçues . Santé Magazine. Загрузка

Pilule : halte aux idées reçues © Prisma Media Pilule : halte aux idées reçues

La pilule a 50 ans ! La loi Neuwirth autorisant la pilule contraceptive a été promulguée le 28 décembre 1967. Elle accompagne aujourd'hui bon nombre d’entre nous, mais savons-nous vraiment tout à son sujet ? L'occasion de faire le point sur nos idées fausses.

La pilule oestroprogestative est encore le mode de contraception majeure des femmes en France (ce n’est pas le cas partout). Avec les auteurs de Mon guide gynéco* (Agnès Ledig, sage-femme et le Dr Teddy Linet, gynécologue obstétricien), nous avons fait le point sur quelques idées reçues, et autres erreurs au sujet de ce comprimé que l’on prend parfois pendant des années de notre vie de femme adulte. 

La dyslexie serait due à un problème anatomique

  La dyslexie serait due à un problème anatomique Selon des chercheurs français, la dyslexie, trouble spécifique du langage, serait causée par une malformation au niveau des yeux. Explications. La dyslexie touche 700 millions d’individus dans le monde, dont 5 à 15 % d'enfants. Elle est caractérisée comme difficulté d'apprentissage de la lecture et du langage qui conduit à une inversion des données.  À Rennes, une étude démontre que ce dysfonctionnement aurait pour origine une anomalie des récepteurs de la lumière situés dans les yeux. “Images-miroirs”Tout individu est doté de récepteurs de lumière asymétriques d’un œil à l’autre.

Halte aux idées reçues . Que faire en cas d’urgence ? Pour ne pas gâcher sa soirée. Halte aux idées reçues . Alcool et cannabis au volant. 1 ) J’ai l’habitude de boire, je reste lucide.

La pilule , on le sait, comporte certains effets secondaires et provoque 2 500 accidents par an en France. Mais la légende qui voudrait qu’elle « fauche plus Derrière ces idées reçues , l ’ idée que les femmes seront, d’une manière ou d’une autre, punies pour leur sexualité. Pourtant, toutes sont fausses.

« Quand on débute la pilule, il faut la prendre le premier jour des règles. »

« On sait depuis 2002 qu’on peut la prendre à n’importe quel moment du cycle, et qu’au bout de 7 jours de prise, on est protégée contre une éventuelle grossesse » indique le Dr Linet. Inutile donc d’attendre, parfois deux ou trois semaines, temps pendant lequel on n’est pas protégée.

« On continue à avoir ses règles sous pilule »

Même si pour nous c’est en gros la même chose, les professionnels de santé appellent les saignements sous pilule des ‘hémorragies de privation’. L’endomètre (cette muqueuse qui tapisse la cavité utérine et qui part au moment des règles) n’est pas le même que dans un cycle naturel, car les hormones qui le font ‘pousser’ viennent de la pilule et non des ovaires.

Médicament contre la calvitie : Une action judiciaire envisagée par les victimes d’effets secondaires

  Médicament contre la calvitie : Une action judiciaire envisagée par les victimes d’effets secondaires Une association d’utilisateurs d'un médicament contre la calvitie se mobilise. La molécule présente dans le Propecia provoque des effets secondaires comme des changements d’humeur, des idées suicidaires, ou encore des troubles sexuels. Une association de victimes du Propecia, médicament contre la calvitie, envisage une action judiciaire contre le laboratoire Merck, qui le commercialise. La molécule présente dans le médicament, le Finastéride, provoque des effets secondaires comme des changements d’humeur, des troubles sexuels, la dépression, voire des idées suicidaires.

Beaucoup d' idées reçues sont véhiculées autour de la césarienne, pourtant les techniques de prise en charge médicale et d'accompagnement évoluent constamment.

Changer de fournisseur pour son énergie c'est : - La même énergie sans changer de compteur. Il n'y a pas de changement d'installation, pas de coupure de

« Il est important de continuer à avoir ses règles et c’est pourquoi il ne faut pas prendre la pilule en continu »

« Les femmes ne sont pas impures, et elles n’ont donc pas besoin de se purifier à travers leurs règles » s’amuse Teddy Linet. L’endomètre, qui part avec les règles, pousse en vue d’une grossesse. Si aucune grossesse n’est en vue, les règles sont donc inutiles. D’ailleurs, les autres mammifères n’ont ces saignements que quand ils doivent se reproduire ! 

« Quand on prend la pilule, on est fertile plus longtemps car on garde ses ovocytes »

Malheureusement… non. Le capital ovocytaire ne change pas avec la pilule : que la femme ovule ou pas, l’ovocyte meurt et empêcher l’ovulation ne change donc rien.

« La pilule de 3ème génération, c’est dangereux »

Ni plus ni moins que les autres en fait. Toutes les pilules oestroprogestatives font augmenter le risque de phlébite et d’embolie pulmonaire… et baisser le risque de cancer de l’ovaire et du cancer colorectal. Il existe cependant des contre-indications et c’est pourquoi il faut bien préciser à son médecin son état de santé pour éviter un risque.

La pilule augmenterait de 20% le risque de développer le cancer du sein

  La pilule augmenterait de 20% le risque de développer le cancer du sein Une étude danoise, publiée hier, révèle que les femmes prenant une pilule contraceptive ont 20% de risque en plus de développer un cancer du sein. Une étude danoise, publiée hier, révèle que les femmes prenant une pilule contraceptive ont 20% de risque en plus de développer un cancer du sein.

En France, il existe 4 types de divorce dont le divorce pour faute. Il ne représente plus que 7,3 % des divorces et cela va en diminuant. Retrouvez La

Lors de cette assemblée, elle a présenté le livre "Chômage, précarité: halte aux idées reçues " devant les responsables de structures relevant de l'Economie Sociale et Solidaire des Pays de la Loire à l'Hôtel de Région Un public attentif

Ces contre-indications sont les suivantes : un antécédent de phlébite, d’embolie pulmonaire ou d’AVC (pour soi ou un membre de sa famille), un diabète ancien, une maladie du foie, un cancer du sein, des migraines avec aura, des migraines sans aura mais après 35 ans, le fait de fumer en ayant plus de 35 ans, de l’hypertension artérielle (même si elle est équilibrée par les médicaments), dans les suites d’un accouchement, en cas d’immobilisation (si vous vous êtes cassée la jambe par exemple).

« La pilule fait grossir »

Aucune étude ne l’a jamais prouvé… ce qui n’empêche pas que l’on peut grossir sous pilule, mais pour de toutes autres raisons.

« Les femmes qui tombent enceintes sous pilule le font vraiment exprès »

Stop à la culpabilisation ! Dans ‘la vraie vie’ comme disent nos deux spécialistes, c’est-à-dire en conditions réelles et pas pendant une étude bien calibrée avec un médecin qui vous demande tous les jours si vous avez bien pris votre comprimé, l’efficacité de la pilule est de … 92% seulement. Il est en effet très difficile de penser à prendre un comprimé tous les jours sans jamais oublier ! Pour certaines, ça l’est même encore plus quand on doit arrêter 7 jours toutes les trois semaines. Pour ces femmes, la prise de pilule en continu est parfois plus simple. Autres astuces : poser sa pilule à un endroit visible (près de la brosse à dents, dans la trousse à maquillage, à côté du réveil…), associer la prise à un geste quotidien (quand on se fait son thé ou son café du matin, quand on se lave le visage le soir) ; avoir une plaquette de secours dans son sac pour les jours où l’on n’est pas chez soi, mettre une alarme ou une appli sur son smartphone… Et si votre mode de contraception ne vous convient pas, discutez-en avec votre médecin pour en changer !

« La pilule est le mode de contraception le plus efficace »

Comme on vient de le voir, elle n’est pas efficace à 100%. Le DIU (dispositif intra-utérin, anciennement nommé stérilet) l’est davantage par exemple. C’est pourquoi il faut bien comparer les différents modes de contraception pour décider de celui qui est le plus efficace… pour vous, parce qu’il vous conviendra mieux. 

« La pilule du lendemain, ça se prend… le lendemain »

Eh bien non, voici encore un terme qui ne devrait pas être utilisé. « Mieux vaut préférer contraception d’urgence, ou contraception de rattrapage qui sont plus justes » précise Agnès Ledig. Il vaut mieux au contraire la prendre le plus tôt possible (son efficacité baisse au fur et à mesure). Et on peut aussi penser à la pose du DIU, plus efficace dans les 5 jours après le rapport sexuel. 

* Paru aux éditions Pocket.


Le Viagra fête ses 20 ans : 5 choses à savoir sur la pilule miracle .
Il y a 20 ans, le laboratoire Pfizer commercialisait le Viagra, une petite pilule bleue contre l’impuissance. Voici 5 choses à savoir sur ce médicament. 1. Le Viagra a été découvert par hasard C’est au début des années 1990, dans le cadre d’une étude clinique autour de l’angine de poitrine que les chercheurs découvrent que le citrate de sildénafil, la molécule active du Viagra, a un effet sur l’impuissance. Ce médicament n’ayant pas d’effet convainquant sur l’angine de poitrine, les recherches sont alors réorientées vers les troubles érectiles. L'Agence américaine du médicament (FDA) donne finalement son feu vert pour le nouveau traitement le 27 mars 1998. 2. L’arrivée de ce médicament a constitué une petite révolution Lorsque le Viagra a été mis sur le marché, il n’existait pas d’autre comprimé destiné à aider les hommes à avoir une érection. Son arrivée a donc constitué un véritable bouleversement. Preuve en est : 150 000 prescriptions ont été rédigées aux États-Unis dans les deux premières semaines qui ont suivi sa commercialisation. Et en 20 ans, ce sont pas moins de 65 millions d'ordonnances de Viagra qui ont été prescrites dans le monde. 3.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!