•   
  •   

Bien-être Les portables pour enfants devraient-ils être interdits ?

01:45  09 février  2018
01:45  09 février  2018 Source:   terrafemina.com

Pourquoi vous devez offrir 3 cadeaux à vos enfants pour Noël... ni plus ni moins

  Pourquoi vous devez offrir 3 cadeaux à vos enfants pour Noël... ni plus ni moins Bientôt Noël, et évidemment tous les parents sont déjà en train de s'activer pour trouver les cadeaux de leurs enfants. Ne vous tracassez pas trop, trouvez juste trois cadeaux, pas plus pas moins.   © Ohmymag Cadeaux de Noël Dans quelques semaines, tous les enfants vont enfin pouvoir ouvrir les cadeaux que le "Papa Noël" leur a apportés. Et apparemment, il faudrait acheter trois cadeaux par enfants. Trois cadeaux pour tous les enfants C'est sur le site Popsugar que l'on peut apprendre une nouvelle plutôt pratique : il faudrait acheter trois cadeaux par enfants. Pas plus, pas moins.

Les portables pour enfants devraient - ils être interdits ? Zone interdite : quels sont ces centres qui maltraitent les enfants handicapés mentaux ? Pays-Bas : les enfants pourraient bientôt avoir trois parents. Il est donc conseillé aux enfants

Sweet Home. Les portables pour enfants devraient - ils être interdits ? Zone interdite : quels sont ces centres qui maltraitent les enfants handicapés mentaux ?

À l'occasion des Journées mondiales sans téléphone portable qui se sont ouvertes ce mardi 6 février, un cortège d'associations représenté par Agir pour l'environnement et Priartém ont adressé une lettre ouverte à la ministre de la Santé Agnès Buzyn afin de demander l'interdiction de la mise en vente des téléphones portables spécialement destinés aux enfants. Dans la ligne de mire des associations, le "Kidicom Max" du fabricant de jouets Vtech et le "RX-901" de la marque Simvalley. Le premier est un smartphone qui s'adresse aux 4-12 ans muni uniquement d'un système wifi, tandis que le second sert à appeler à l'aide de cinq touches liées à des numéros préenregistrés.

Grippe : moins d'hospitalisations chez les enfants vaccinés

  Grippe : moins d'hospitalisations chez les enfants vaccinés Le vaccin contre la grippe réduirait vraiment le risque d'hospitalisation chez les jeunes enfants, selon une étude canadienne. Les températures baissent et les parents commencent à faire vacciner leurs enfants en bas âge contre la grippepour les préparer à affronter l'hiver et les maladies respiratoires qui l'accompagnent. Une étude canadienne menée par Santé publique Ontario (SPO) et l'Institut des sciences cliniques évaluatives (ICES), et publiée le 17 novembre dans la revue Plos One, montre justement que cet acte aurait une influence positive sur la santé de nos bambins. Les chercheurs ont analysés 9 982 dossiers d'enfants âgés de 6 mois à 5 ans soumis à des tests de dépistage de la grippe pendant plusieurs saisons. Ils ont bien distingué les enfants qui avaient reçu le vaccin, ceux partiellement vaccinés et ceux qui ne s'étaient pas fait vacciner du tout. 67 % de risque d'hospitalisation en moins chez les 2-4 ans Les enfants les mieux protégés ? Ceux âgés de 2 à 4 ans qui présentent un risque d'hospitalisation dû à à la grippe diminué de 67 %. Les enfants âgés de 6 mois à 2 ans présentent quant à eux un risque diminué de 48 %. Conclusion : les vaccins anti-grippaux effectués pendant deux saisons de suite sont efficaces pour prévenir les hospitalisations liées à la grippe chez les jeunes enfants, selon les scientifiques. A savoir : les enfants qui n'ont été vaccinés qu'une année voient leur risque d'hospitalisation baisser de 39 %.

En tant qu’ergothérapiste pédiatrique, j’invite les parents, les professeurs et les gouvernements à interdire l’utilisation de tous les appareils portables pour les enfants de moins de 12 ans. Voici les 10 raisons basées sur des recherches de cette interdiction.

Je pense que c’ est les telephones portables ne devraient pas etre interdit , mais les telephone portables sont un distraction. 📱📱. Les enfants devraient utilier leur telephone portable pour parler avec leurs parents apres l’ecole.

Si le modèle commercialisé par la marque Simvalley est décrit par le fabricant comme un dispositif d'urgence pour équiper "votre enfant ou toute autre personne vulnérable", celui de Vtech ne semble en revanche pas avoir d'autre usage que celui de divertir les bambins. La présidente de Priartém, Janine Le Calvez, somme Agnès Buzyn de mettre en place des campagnes pour sensibiliser les parents aux dangers représentés par l'exposition aux ondes électromagnétiques. "On entend beaucoup parler des risques liés aux écrans, mais aux écrans s'ajoutent les risques liés à l'exposition aux ondes, donc c'est double effet", explique-t-elle dans la lettre.

Altération des fonctions cognitives et risques d'obésité

Les craintes de ces associations sont justifiées. Un rapport 2016 de l'Agence de sécurité sanitaire (Anses) alarme notamment sur les dangers à long terme d'une trop grande exposition à l'écran (téléphones, tablettes, jouets connectés), qui peut altérer sur les fonctions cognitives de l'enfant notamment au niveau de la mémoire, de l'attention ou de la coordination. Une étude menée par des chercheurs de Harvard il y a plusieurs années a par ailleurs prouvé que le fait de rester "scotché" à un écran plus de deux heures par jour multiplierait les risques pour l'enfant de souffrir d'obésité plus tard.

Asthme : trop de fructose pendant l'enfance et la grossesse augmente le risque

  Asthme : trop de fructose pendant l'enfance et la grossesse augmente le risque Une nouvelle étude américaine met en garde contre une consommation trop riche en fructose chez les enfants en bas âge et chez leurs mères pendant la grossesse. Ce type de sucre, contenu notamment dans les jus de fruits et sodas, a été associé à un risque d'asthme plus élevé à un âge plus avancé chez les 1.068 enfants suivis. Les enfants qui ont consommé de grandes quantités de fructose vers l'âge de 3 ans ont plus de risque de développer de l'asthme Les enfants qui ont consommé de grandes quantités de fructose vers l'âge de 3 ans ont plus de risque de développer de l'asthme entre 7 et 9 ans, indique une nouvelle étude publiée dans la revue médicale "Annals of the American Thoracic Society", qui livre les mêmes conclusions concer

Le portable devraient être aussi interdit dans les entreprises, collectivités quel incivisme de répondre lors d'une réunion ou et d'entendre Là les parents veulent toujours savoir où ils sont , les enfants eux toujours en train de textoter, ils s isolent , au lieu de discuter sainement avec leur potes

Les portables pour enfants devraient - ils être interdits ? Les enfants se portent très bien quand leur mère travaille, c' est (enfin) scientifiquement prouvé ! Comment travailler sans mode de garde pour vos enfants ?

Le "Kidicom Max" a été lancé quelques semaines avant Noël 2017. Il est donc certainement trop tôt pour déterminer si ce "téléphone-jouet" a rencontré du succès auprès des parents. Mais pour Stéphen Kerckhove, président de Agir pour l'environnement, le simple fait que cet accessoire soit autorisé à la vente en France dénote un profond problème. "Il y a une cécité ou une indifférence des pouvoirs publics", déplore-t-il. Ce dernier rappelle les risques d'addiction liés aux écrans chez les enfants et les adolescents et dévoile les résultats d'un sondage (étude réalisée par Agir pour l'environnement et Priatém), selon lesquels 43% des 18-24 ans ne peuvent pas se passer de leur portable pendant 24 heures.

Addiction aux écrans

Ce phénomène d'addiction aux écrans porte même un nom : la nomophobie. L'expert Jean-Michel Rolland, consultant-formateur en e-management et enseignant-chercheur à l'Institut supérieur de l'électronique et du numérique, le définit comme une forme d'addiction concernant "toutes les personnes qui donnent l'impression de faire un usage excessif d'un ordinateur, d'une tablette, d'un smartphone ou des réseaux sociaux".

Les pré-adolescents semblent bel et bien avoir attrapé le "virus du numérique". D'après le Baromètre 2010 "Enfants et Internet" réalisé par l'agence Calysto en partenariat avec l'association La voix de l'enfant, 55% des 11-13 ans auraient une page Facebook, et 47% posséderaient un téléphone portable. Le numérique est devenu pour eux indispensable : 1 sur 3 déclare même dormir avec son portable sous l'oreiller.


Enfants et écrans : des risques pour leur santé ? .
Télévision, smartphone, ordinateur, les écrans sont partout. Pour les « digital native », c’est-à-dire les enfants nés à l’ère du numérique, le temps passé sur l’ordinateur, devant la télévision, représente-t-il un risque sanitaire ? Quelle hygiène de vie recommander pour l’enfant ?

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!