•   
  •   

Bien-être Alimentation : les Français grignotent de plus en plus

00:50  14 mars  2018
00:50  14 mars  2018 Source:   glamourparis.com

Fruits, café, biscuits, viande, comment l'alimentation influence notre bonne humeur

  Fruits, café, biscuits, viande, comment l'alimentation influence notre bonne humeur En augmentant leur consommation de fruits et en réduisant celle de café et de glucides, les plus de 30 ans resteraient de bonne humeur. Pour les personnes âgées de 18 à 29 ans, la dopamine et la sérotonine favoriseraient le bien-être mental. L’humeur peut dépendre des aliments que l’on consomme. Tel est le résultat d’une étude publiée dans la revue médicale Nutritional Neuroscience. Les scientifiques ont demandé aux internautes du monde entier de remplir un questionnaire disponible en ligne. Grâce à "Food-Mood", les spécialistes ont pu comparer l’apport alimentaire des hommes et des femmes et leur santé mentale.

Опубликовано: 12 мар. 2018 г. Les français grignotent de plus en plus : attention danger ? Max En Parle, c’est un show quotidien qui parle d’actualité. Une vidéo par jour du lundi au vendredi, à 17h. Youtube, faits de société, scandales, polémiques, faits divers, tendances

Ainsi, plus d’un tiers de la population grignote entre les repas et tous les jours. Thibaut de Saint Pol, en dépit de leur penchant pour le grignotage, et “contrairement aux Anglo-Saxons, pour qui le snacking tout au long de la journée est devenu le principal mode d' alimentation , les Français ne délaissent

Et 43.5% d'entre eux prennent un goûter quotidiennement © Getty / Mc Jefferson Agloro Et 43.5% d'entre eux prennent un goûter quotidiennement

L’Observatoire du Snacking est né d'une initiative du géant de l’agroalimentaire Mondelez International (Milka, LU...), qui vise à mieux appréhender l’évolution des modes de consommation des Français. Premier bouleversement observé : les Français sont en passe de devenir les as du snacking. Ou de la collation, du goûter, de l’en-cas... En effet, 38% d’entre nous avouent consommer un "hors-repas" quasiment tous les jours, contre 20% à 30% il y a encore quelques années.

Et même si les repas traditionnels perdurent, ils cohabitent désormais avec des pauses snackings fréquentes. La plus pratiquée : le goûter. 43,5% des Français s’offrent quotidiennement un moment sucré aux alentours de 16 heures. Et 22,5% sont incapables de résister à la petite douceur du soir (un carré de chocolat ou une boisson sucrée) qui fait office de réconfort avant le coucher. Mais, si une prédominance sucrée se fait encore ressentir, il semblerait qu’elle soit aujourd’hui au coude à coude avec l’apéritif. 42,2% des personnes interrogées ont ainsi avoué prendre un apéritif, principalement le weekend. Mais pourquoi les Français grignotent-ils ? D’abord par plaisir (38 %), mais aussi pour couper la faim (28 %) et pour décompresser (17 %). Et ce, sans même culpabiliser (86%) !

Quels sont les effets sur notre corps d’un régime trop draconien ?

  Quels sont les effets sur notre corps d’un régime trop draconien ? Avant un événement particulier ou juste par envie de s’alléger rapidement, parfois on se laisse prendre au jeu d’un « régime coup de poing », aussi appelé « crash diet » chez les anglo-saxons, c’est-à-dire s’astreindre à une alimentation ultra-restrictive sur une période courte. L’idée ? Bousculer l’organisme avec une nouvelle alimentation dans l’idée de déloger les graisses installées. Pourtant, si sur le papier (ou l’écran), l’idée de perdre très rapidement du poids est séduisante, on sait aussi que c’est un régime fait sur la durée qui prouvera à terme son efficacité et évitera ainsi l’effet yo-yo.

Et manger moins c’est arrêter d’abord de grignoter . Or selon une étude du CREDOC, révélée par Le Parisien, manger en dehors des repas, est devenu une habitude de tous les jours pour plus d’un tiers des Français .

En plus de cette donnée, il faut rajouter les 35% de Français qui déclarent grignoter deux ou trois fois par semaine. des pays anglo-saxons où le grignotage tout au long de la journée (le "snacking") est devenu le principal mode d' alimentation au détriment des repas posés, en famille, autour d'une table.

L’étude a également permis de définir cinq profils de snackeurs en France. En haut du podium, les snackeurs solitaires qui consomment en dehors des repas, le plus souvent chez eux (33%), suivis par les habitués des pauses café au travail (on vous a démasqués) et par les grands snackeurs, principalement des femmes qui grignotent par plaisir, ou pour décompresser. Enfin, les adeptes de l’apéritif, et les pressés, qui mangent sur le pouce plutôt que de prendre un vrai repas. En clair, nous sommes tous plus ou moins concernés par cette (mauvaise) habitude. Tant pis.

Et quitte à grignoter, voici une liste d'ingrédients sains, parfaits pour une pause hors repas.

-Des fruits secs divers : abricots, dattes, amandes, noisettes, noix : tous sont bons à prendre.

-Des fruits frais (de préférence de saison)

-Des boules d’énergie

-Des yaourts, les moins sucrés possible.

-Du chocolat noir : 70% de cacao minimum. Le chocolat au lait, et pire le chocolat blanc, étant bourrés de sucre…

5 trucs pour améliorer les habitudes alimentaires de ses enfants .
<p>Aider son enfant à prendre de bonnes habitudes alimentaires n'est pas toujours chose facile. Des chercheurs prodiguent leurs conseils pour y parvenir plus facilement !</p>Aider son enfant à prendre de bonnes habitudes alimentaires n'est pas toujours chose facile.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!