Style: Qui sont les mannequins transgenres qui bousculent le monde de la mode ? - Victoria's Secret embauche Valentina Sampaio, son premier modèle ouvertement transgenre - PressFrom - France
  •   
  •   

Style Qui sont les mannequins transgenres qui bousculent le monde de la mode ?

14:20  21 octobre  2019
14:20  21 octobre  2019 Source:   elle.fr

#ELLEyétait... à l'inauguration du nouveau restaurant de Simon Porte Jacquemus x Caviar Kaspia

  #ELLEyétait... à l'inauguration du nouveau restaurant de Simon Porte Jacquemus x Caviar Kaspia Et de deux ! Après le très couru et solaire Café Citron, Simon Porte Jacquemus, le petit prince de la mode, récidive avec Oursin, un restaurant plus chic, dont la carte a été élaborée avec l’aide de la cheffe Erica Archambault (ex Septime). Développé en association avec Caviar Kaspia, cette nouvelle table située au 2e étage des Galeries Lafayette Champs-Elysées est une ode au Sud. Murs blancs chaulés, niches ornées de poteries à l’esprit Vallauris, assiettes de présentation avec aliments en 3D de Daphne Leon (parfait pour les mannequins de la Fashion week !), le lieu nous emmène loin de Paris, direction Santorin ou Paros.

La mode , en constante évolution, ouvre aujourd’hui la voie aux transgenres . Le chemin n’est pas facile, mais certaines personnes se battent pour que les transgenres aient une place dans le mannequinat. C’est aujourd’hui le combat de Dusty Rose, qui lutte depuis des années contre les

Le milieu d'ordinaire très fermé de la mode s'ouvre peu à peu et permet de faire émerger des tops C'est notamment le cas des mannequins atteint d'albinisme qui, très souvent persécutés pendant leur " Bousculer les diktats de la beauté". Voici une expression que l'on entend fréquemment ces

Elles assument leur identité, enflamment les podiums et la planète fashion se les arrache. Les mannequins transgenres bousculent le monde de la mode et libèrent les mentalités. Décryptage.

Elles assument leur identité, enflamment les podiums et la planète fashion se les arrache. Les mannequins transgenres bousculent le monde de la mode et libèrent les mentalités. Décryptage.  © Imaxtree

Elles assument leur identité, enflamment les podiums et la planète fashion se les arrache. Les mannequins transgenres bousculent le monde de la mode et libèrent les mentalités. Décryptage.

« Ma vie entière a été un combat. J'étais constamment harcelée à l'école. Mes camarades menaçaient de me tuer. Mon propre père me battait et m'appelait 'tapette'. C'est une victoire qui montre que toute cette m**** valait le coup. (...) J'avais défilé par deux fois pour Chanel sans rendre publique mon identité transgenre et, lorsque je l'ai révélée, j'ai su que je cesserais de travailler avec certaines marques, et jamais je ne pensais pouvoir de nouveau travailler avec une maison aussi iconique que Chanel. Mais me voilà dans une campagne Chanel Beauté. Je suis la première personne ouvertement transgenre à collaborer avec cette maison et je suis profondément honorée et fière de représenter ma communauté. » C'est par cette émouvante déclaration sur son compte Instagram le 26 août dernier que la mannequin américaine Teddy Quinlivan a annoncé avoir été choisie pour représenter la maison française. Repérée en 2015 par le directeur artistique de Louis Vuitton, Nicolas Ghesquière, la longiligne brune de 25 ans s'était rapidement taillé un nom sur les podiums, enchaînant les défilés pour Versace, Dior, ou encore Miu Miu. En 2017, elle décide lors d'une interview accordée à CNN Style de dévoiler son secret : elle est née garçon. « J'ai décidé de révéler mon identité à cause du climat politique mondial actuel, et plus particulièrement aux États-Unis. Sous la présidence de Donald Trump. Les personnes transgenres subissent des violences de toutes parts. Il était urgent pour moi de prendre part à ce débat, j'ai la chance de pouvoir le faire », déclarait-elle à l'époque.

Rencontre avec Christine Phung, directrice de création de la maison Leonard

  Rencontre avec Christine Phung, directrice de création de la maison Leonard À quelques minutes du défilé Leonard printemps-été 2020, nous avons rencontré Christine Phung, directrice de création de la maison. À notre micro, elle se confie sur ses inspirations, ses prochains défis et son envie d’aller plus loin en terme de mode éco-responsable. © ELLE.FR À quelques minutes du défilé Leonard printemps-été 2020, nous avons rencontré Christine Phung, directrice de création de la maison.

"Merci beaucoup d'explorer le monde du genre. Nous avons un long chemin à parcourir avant que les gens puissent le comprendre, mais je garde encore La Une du nouveau Vogue Paris a réjoui les associations de défense des droits des transgenres qui ont salué cette première visibilité en France.

Qui a dit que la mode et les réseaux sociaux n’étaient réservés qu’aux jeunes ? Ces 11 influenceuses ont toutes plus de 60 ans et comptent pourtant parmi les personnes A 69 ans, Colleen Heidemann est une mannequin et influenceuse qui commence doucement à devenir incontournable sur Instagram.

Les mannequins transgenres de plus en plus nombreux

andreja-pejic-Prabal_Gurung © Fournis par Lagardère Digital France andreja-pejic-Prabal_Gurung

Andrea Pejic défilant pour Prabal Gurung ©Imaxtree

De plus en plus visibles sur les podiums des défilés, dans les magazines ou dans les campagnes publicitaires, les mannequins transgenres d'aujourd'hui bousculent les codes. Parmi elles, l'Américaine Hunter Schafer, aperçue chez JW Anderson, Dior ou Maison Margiela. Elle a également récemment fait ses débuts d'actrice dans la série « Euphoria ». Ariel Nicholson, beauté blonde de 17 ans, a foulé les podiums de Calvin Klein et de Marc Jacobs. Avec son visage mutin et son corps gracile, l'Américaine Mas-sima Lei a quant à elle été vue chez Erdem ou Courrèges la saison dernière. Selon une étude menée par le site américain The Fashion Spot, trente-deux mannequins transgenres femmes ont été castées pour la saison de défilés automne-hiver 2019-2020 - étude menée sur les quatre principales capitales de la mode : New York, Londres, Milan et Paris. Selon Philippa Nesbitt, universitaire canadienne qui a récemment soutenu une thèse en sociologie sur les mannequins transgenres, le phénomène n'est pas complètement nouveau : « Ce qui est inédit, c'est que cela est ouvertement admis aujourd'hui. Des pionnières ont ouvert la voie, mais en ont souvent payé le prix. La plus célèbre est l'Anglaise April Ashley dans les années 1960. Elle a été notamment photographiée dans 'Vogue', mais l'un de ses amis a vendu son histoire à un tabloïd, et c'en fut fini de sa carrière ! Il y a également eu l'Africaine-Américaine Tracey Norman, mannequin prometteuse dans les années 1960. Lorsque sa transidentité a été découverte, elle s'est retrouvée bannie. Même chose pour l'Anglaise Caroline Cossey. Elle a décroché plusieurs couvertures de magazine dans les années 1970, dont celle de 'Vogue' Australie. Elle a aussi été une James Bond Girl du film 'Rien que pour vos yeux', en 1981, mais sa carrière s'est arrêtée net lorsqu'elle a été dénoncée comme étant transgenre par les tabloïds anglais. »

Rencontre avec Christine Phung, directrice de création de la maison Leonard

  Rencontre avec Christine Phung, directrice de création de la maison Leonard Performance de l'artiste Sophie en fond d'écran pour une collection mixant les époques chez Louis Vuitton.

Elle est le premier mannequin de cette taille a être engagée par une agence. La jeune femme a partagé l’information sur son compte Facebook : « Je Tess Munster est donc en effet la première à VRAIMENT changer la donne. La preuve que le monde de la mode évolue peu à peu ? Suite page 2.

Une différence de salaire significative qui fait du mannequinat l'une des rares industries au monde où les Pourtant, seule une poignée d'hommes se dispute les plus gros contrats des marques de mode et Avec l'essor des réseaux sociaux, le jeu est en train de changer et les mannequins hommes de

Plus récemment, les mannequins Lea T ou Hari Nef ont cartonné sans dissimuler leur identité de genre. Autre habitué des podiums pendant de nombreuses saisons sous le nom de Natalie Westling, et reconnaissable grâce à sa longue crinière rousse, c'est avec sa nouvelle identité - Nathan Westling - que le jeune Américain a, lui, annoncé sa transition sur son compte Instagram, en mars dernier. L'Australienne-Bosnienne Andreja Pejic a à son tour effectué sa transition alors que sa carrière de mannequin était déjà entamée, défilant aussi bien pour les collections homme que pour les collections femme. « Je suis sûre qu'il y a bien plus de modèles transgenres qu'on le pense pendant les défilés, mais elles ne le disent pas. Si les mentalités évoluent, c'est un sujet encore clivant, et tellement personnel », ajoute pourtant Philippa Nesbitt.

La question du genre au coeur du débat

ariel-nicholson-calvin-klein © Fournis par Lagardère Digital France ariel-nicholson-calvin-klein

Christian Siriano : « c’est important que mes collections délivrent un message »

  Christian Siriano : « c’est important que mes collections délivrent un message » À Paris pour présenter sa collection printemps-été 2020, le créateur Christian Siriano nous a accordé quelques minutes en backstage de défilé pour se confier sur ses inspirations, sa vision inclusive de la mode et ses envies pour le futur. © Anthony Behar/SPUS/ABACAPRESS.

L'industrie de la mode a toujours défini les standards de beauté en imposant ses propres codes. Cependant, depuis quelques années, ces codes ont été bouleversés par l'arrivée de nouveaux visages : des personnes qui ont fait de leur différence une arme pour s'imposer dans un monde qui laisse peu

De Laith Ashley, premier mannequin transgenre intronisé égérie de Calvin Klein dès 2015, à Inès Rau, Andreja Pejic, Valentijn de Hingh ou encore Oslo Grace, qui défile aussi bien pour les shows masculins que féminins, la liste des icônes bousculant les représentations du genre ne cesse de

Ariel Nicholson au défilé Calvin Klein ©Imaxtree

Depuis quelques années, des agences de mannequin spécialisées dans les représentations du genre ou les questions LGBTQ+ ont vu le jour. Parmi elles, Slay Models, la première à représenter exclusivement des mannequins transgenres, créée à Los Angeles en 2016 par Cecilio Ascuncion. « Je suis un homme gay, je sais à quel point il est important de comprendre et de soutenir toutes les diversités de genre ou de sexualité. J'ai lancé mon agence pour accompagner au mieux les mannequins transgenres, les protéger et les soutenir. Cette communauté a besoin d'alliés », explique-t-il. Quel accueil a-t-il reçu de la part de l'industrie de la mode ? « Il a été globalement positif. Les mentalités évoluent et mes clients sont prêts à ce changement. Mais c'est sans doute plus facile car il est vrai que nous parlons de la mode, un milieu qui a toujours été accueillant pour les personnalités sortant des normes et pour remettre en question les codes. » Certains mannequins font également le choix de se présenter au monde comme non-binaires, ni homme, ni femme, ou les deux à la fois : « Oslo Grace, aperçu chez Gucci, ou Jay Espinosa, vu chez Louis Vuitton, font ce choix et ne veulent pas être définis par leur genre et défilent indifféremment pour les collections femme ou homme », explique Philippa Nesbitt.

Qui est Rebecca Leigh Longendyke, le mannequin qui a le plus défilé pendant la Fashion Week ?

  Qui est Rebecca Leigh Longendyke, le mannequin qui a le plus défilé pendant la Fashion Week ? Chaque Fashion Week, une série de mannequins semblent se démarquer plus que d’autres. Cette saison, l’une d’entre elles s’est particulièrement faite remarquer. Son nom ? Rebecca Leigh. © Jonas Gustavsson/SPUS/ABACAPRESS.COM Chaque Fashion Week, une série de mannequins semblent se démarquer plus que d’autres. Cette saison, l’une d’entre elles s’est particulièrement faite remarquer. Son nom ? Rebecca Leigh. Pour la présentation des collections printemps-été 2020, le marathon des défilés se sera réparti sur la totalité du mois de septembre, empiétant même sur la première semaine d’octobre.

Toute l’actualité sur le sujet Mode . Consultez l’ensemble des articles, reportages, directs, photos et vidéos de la rubrique Mode publiés le jeudi 17 octobre 2019.

Elles sont mannequins et loin des standards « rachitiques » du monde de la mode . Qui sont les top model « plus size » qui illuminent les catwalk et Elle est aussi le visage de la marque, grande taille, Svesta, en Russie. Ce mannequin à la taille 46, est un défenseur de l 'acceptation du corps et de

Et si la question du genre s'est particulièrement immiscée dans la mode ces dernières années, c'est notamment grâce à la jeune génération, beaucoup plus encline que ses aînées à la remettre en cause, donnant ainsi naissance aux expressions « no gender », ou « gender fluid ». Pour Vincent Grégoire, directeur de création pour le bureau de tendances parisien NellyRodi, les marques sont obligées de se mettre au diapason : « Si, pour les jeunes générations, la question du genre n'est plus un problème, elles sont extrêmement reconnaissantes lorsqu'une marque ose mettre en avant les différences de genre. Il n'y a qu'à voir le succès de Gucci auprès d'elles ! C'est cette génération qui aujourd'hui fait le marché. Les marques sont donc obligées de s'y conformer. De plus, ces dernières ont une responsabilité en ces temps de transphobie exacerbée. » Delphine Ravisé-Giard, présidente de l'Association nationale transgenre, salue également ces initiatives : « La visibilité est toujours une bonne chose. Qu'un magazine comme ELLE mette en couverture une mannequin transgenre comme Valentina Sampaio, d'autant plus une Brésilienne quand on sait que le Brésil compte le plus grand nombre de meurtres transphobes, c'est une sacrée avancée. Et c'est important pour la communauté de voir que l'on peut réussir dans la vie malgré les obstacles ! »

#ELLEyétait… au défilé Giambattista Valli x H&M à Rome .
Comme chaque année depuis 2004, la marque suédoise s’est associée à un créateur pour une collaboration unique. Après Jeremy Scott, Olivier Rousteing ou encore Alexander Wang, c’est au tour de l’italien Giambattista Valli de nous présenter sa collection pour H&M.Le rendez-vous était donné à 20h00. Mais comme tout défilé qui se respecte, il faudra compter quelques minutes de retard. Patienter dans les couloirs et les immenses salles du somptueux Palazzo Doria Panphilij ne semble pas être un problème pour les invités. Ici, influenceurs, journalistes et autres célébrités n’auraient raté le show pour rien au monde. En mai dernier, déjà, le ton avait été donné à Cannes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 4
C'est intéressant!