•   
  •   

Style Virus chinois: Pékin minimise-t-il les chiffres de la contamination?

15:00  18 janvier  2020
15:00  18 janvier  2020 Source:   msn.com

Gastro-entérite : les huîtres sont elles aussi contaminées par le virus

  Gastro-entérite : les huîtres sont elles aussi contaminées par le virus Les huîtres du Morbihan et de la baie du Mont-Saint-Michel sont victimes d’une contamination au virus de la gastro-entérite. Elles sont donc interdites de ramassage et de commercialisation. © Fournis par Franceinfo Alerte à la gastro-entérite… jusque dans les parcs à huîtres ! Plusieurs bassins de production de coquillages sont à l'arrêt en ce début d’année dans le Morbihan et la baie du Mont-Saint-Michel après la contamination d'huîtres au virus de la gastro-entérite, le norovirus.

Avec notre correspondant à Shanghai, Simon Leplâtre. Combien de personnes le nouveau coronavirus qui sévit dans le centre de la Chine a- t - il infectées ? Quarante-cinq, comme l’affirment les autorités sanitaires chinoises ou 1 723 comme l’affirme une étude de scientifiques de l ’Imperial College de

Si vous prévoyez de partir en Chine prochainement, il est bon de savoir compter de 1 jusqu’à 10, du moins pour négocier, demander un prix En Chine, la méthode de comptage est assez spécifique et l ’utilisation des mains est très souvent employée. À défaut de pouvoir prononcer les chiffres chinois

Un panneau informe les passagers à l'aéroport japonais de Narita, le 16 janvier 2020. © STR / JIJI PRESS / AFP Un panneau informe les passagers à l'aéroport japonais de Narita, le 16 janvier 2020.

Quatre cas supplémentaires de personnes contaminées par le nouveau type de coronavirus ont été recensés samedi, portant le nombre total à au moins 45 patients infectés à Wuhan, dans le centre de la Chine, où la totalité des cas chinois a été signalée depuis le mois dernier. Mais certains doutent de cette version des autorités.

Avec notre correspondant à Shanghai, Simon Leplâtre

Combien de personnes le nouveau coronavirus qui sévit dans le centre de la Chine a-t-il infectées ? Quarante-cinq, comme l’affirment les autorités sanitaires chinoises ou 1 723 comme l’affirme une étude de scientifiques de l’Imperial College de Londres ?

Coronavirus: trois cas confirmés en France

  Coronavirus: trois cas confirmés en France La France cherchait samedi à "circonscrire" une éventuelle propagation de l'infection au coronavirus après l'identification de trois cas sur des voyageurs récemment rentrés de Chine, épicentre de cette nouvelle épidémie. Tous étaient récemment rentrés de Chine et les deux patients parisiens sont des "parents proches", a indiqué le ministère de la Santé. "Il faut traiter une épidémie comme on traite un incendie, très vite repérer la source" et le "circonscrire le plus vite possible", a souligné vendredi soir la ministre de la Santé Agnès Buzyn en annonçant les deux premiers cas, notant que la période d'incubation était probable

Mais le virus a probablement contaminé des centaines de personnes de plus que le chiffre officiel, selon L 'enquête des autorités chinoises a permis de déterminer que plusieurs patients contaminés travaillaient sur un marché de Wuhan spécialisé dans la vente en gros de fruits de mer et de poissons.

Le nombre des personnes infectées par un mystérieux virus qui a fait deux morts en Chine est probablement supérieur de plusieurs centaines au nombre avancé par les autorités locales, selon des chercheurs. «Je suis nettement plus préoccupé que je ne l'étais il y a une semaine», a- t - il ajouté.

Incohérences

De plus en plus de Chinois doutent des informations officielles, après la mort d’une seconde personne infectée cette semaine. Sur les réseaux sociaux, certains demandent : comment se fait-il que le virus ait atteint Hongkong, le Japon et la Thaïlande, mais pas une seule autre province de Chine ?

C’est à peu près la même question que se sont posée les scientifiques de l’Imperial College de Londres : ils ont analysé les données de trafic de l’aéroport de Wuhan, cette ville du centre de la Chine où le virus est apparu pour conclure que si trois personnes ont été infectées à l’étranger, sans doute plus de 1 700 personnes pouvaient être infectées en Chine. C’est évidemment un ordre de grandeur.

Inquiétude à l'approche du Nouvel An

Faut-il s’inquiéter pour autant ? D’après les scientifiques, le virus proche du Sras, qui avait 650 victimes en 2002 en Chine, est moins virulent et se diffuse moins vite.

Restent deux sujets d’inquiétude : d’abord, une possible mutation du virus, comme avec le Sras. Ensuite, la semaine prochaine, c’est le Nouvel An lunaire où les Chinois rentrent dans leurs familles aux quatre coins de la Chine. De quoi diffuser le virus à plus grande échelle.

INFOGRAPHIES. Moins létal que le Sras, plus contagieux que le H1N1… Trois indicateurs pour comprendre le coronavirus 2019-nCov .
Les épidémiologistes ont recours à différents indicateurs pour comprendre la dangerosité du coronavirus. Voici trois infographies pour comparer le 2019-nCov, tel qu'on le connaît début février 2020, avec d'autres virus.Près d'un mois après le début de l'épidémie, le coronavirus apparu à Wuhan a fait plus de 560 morts, et le nombre de personnes touchées a dépassé les 28 000, principalement en Chine continentale, selon les chiffres fournis par Pékin disponibles jeudi 6 février.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 7
C'est intéressant!