•   
  •   

Voyage Coronavirus : Un tribunal donne raison à un restaurateur face à Axa, qui refusait d’indemniser ses pertes

16:22  23 mai  2020
16:22  23 mai  2020 Source:   20minutes.fr

Coronavirus: Le match du Tournoi des Six Nations Irlande-Italie reporté

  Coronavirus: Le match du Tournoi des Six Nations Irlande-Italie reporté Coronavirus: Le match du Tournoi des Six Nations Irlande-Italie reporté © Reuters/Ciro De Luca CORONAVIRUS: LE MATCH DU TOURNOI DES SIX NATIONS IRLANDE-ITALIE REPORTÉ DUBLIN (Reuters) - La Fédération irlandaise de rugby a annoncé mercredi le report de la rencontre du Tournoi des Six Nations contre l'Italie prévue le 7 mars à Dublin, en raison de l'épidémie de coronavirus, conformément à la recommandation des autorités sanitaires locales. "L'IRFU est très heureuse de se conformer à ces instructions.

Axa a mis des moyens démesurés pour nous anéantir. Nous avons affronté une multinationale, et nous avons gagné", a déclaré, des larmes dans la Axa avait affirmé que ses contrats ne prévoyaient pas de prendre en charge une " perte d’exploitation lors de décisions par arrêtés ministériels consistant à

Le tribunal a donné raison à un restaurateur face à Axa . Stéphane Manigold, à la tête du groupe Eclore, avait assigné Axa France, son assureur, qui refusait d ' indemniser les pertes d'exploitation Selon Axa , le juge des référés a uniquement donné raison au restaurateur sur la forme : oui, les

Le restaurateur Stéphane Manigold a obtenu gain de cause face à Axa, qui refusait d’indemniser ses pertes liées à la crise du coronavirus

Stéphane Manigold, président de Maison Rostang, Groupe Eclore, a adressé le 16 avril 2020 au tribunal de commerce de Paris une demande de mise en demeure provisoire à l'encontre d'AXA France après que l'assureur ait refusé de compenser les pertes d'exploitation à la suite de la fermeture administrative d'un de ses restaurants. © AFP Stéphane Manigold, président de Maison Rostang, Groupe Eclore, a adressé le 16 avril 2020 au tribunal de commerce de Paris une demande de mise en demeure provisoire à l'encontre d'AXA France après que l'assureur ait refusé de compenser les pertes d'exploitation à la suite de la fermeture administrative d'un de ses restaurants. ASSURANCE - Le restaurateur Stéphane Manigold a obtenu gain de cause face à Axa, qui refusait d’indemniser ses pertes liées à la crise du coronavirus

Un restaurateurparisien a remporté une première victoire face à son assureur, Axa, qui refusait d’indemniser ses pertes liées à la crise sanitaire, mais la compagnie relativise l’ampleur de cette décision alors qu’assureurs et restaurateurs persistent à se renvoyer la facture.

L'inquiétude des coronavirus est mauvaise pour le sommeil: expert

 L'inquiétude des coronavirus est mauvaise pour le sommeil: expert © AAP Images L'incertitude entourant la pandémie de coronavirus peut rendre les personnes stressées et anxieuses, entraînant un cycle de mauvais sommeil et d'agitation. Le sommeil peut être difficile à trouver pour les personnes pendant la pandémie de coronavirus, mais beaucoup en auront une heure supplémentaire dimanche à la fin de l'heure d'été.

Un tribunal donne raison à un restaurateur face à Axa , après son refus d ' indemniser les pertes d'exploitation d'un de ses établissements Axa a mis des moyens démesurés pour nous anéantir. Nous avons affronté une multinationale, et nous avons gagné", a déclaré, des larmes dans la voix, M

ACTUALITÉS - Le tribunal de commerce de Paris a donné raison ce vendredi 22 mai, en référé, à un Axa a mis des moyens démesurés pour nous anéantir. Nous avons affronté une multinationale, et nous Un restaurant gagne en justice contre AXA , qui avait refusé d ’ indemniser ses pertes . Capital.

« C’est un grand moment pour tous les petits et les grands patrons qui souffrent (…) Nous avons affronté une multinationale, et nous avons gagné », a déclaré vendredi le restaurateur Stéphane Manigold devant le Bistrot d’à côté Flaubert, un de ses établissements. A l’issue d’une procédure d’urgence en référé, le tribunal de commerce de Paris venait de donner raison au restaurateur.

Une position « explosive »

Stéphane Manigold estimait qu’Axa se soustrayait à ses obligations concernant les quatre établissements qu’il dirige à Paris.

Il avait souscrit un contrat qui prévoyait l’indemnisation de ses pertes d’exploitation en cas de fermeture administrative et demandait donc à en bénéficier dans le cadre de la fermeture générale des restaurants depuis mi-mars face à la crise du coronavirus. Mais l’assureur refusait. Selon lui, le contrat concerne la fermeture isolée d’un restaurant par les autorités, et non une mesure d’ordre général comme celle décidée face à la pandémie.

disent que les achats en ligne pourraient calmer votre anxiété de coronavirus

 disent que les achats en ligne pourraient calmer votre anxiété de coronavirus Les experts Les étagères de Trader Joe’s, Target et Whole Foods sont nues; Amazon est vendu en papier hygiénique; Le désinfectant pour les mains se vendait sur eBay pour 500 $ .

Sauf contre ordre, Axa devra donc indemniser le restaurateur au titre de ses « pertes Ce type de couverture d’assurance doit compenser les pertes de chiffre d’affaires et permettre le règlement des « Cette décision donne de l'espoir à tous les restaurateurs de France qui ont le même contrat, et qui

Un restaurateur parisien a remporté une première victoire face à son assureur, Axa , qui refusait d ' indemniser ses pertes liées à la crise sanitaire, mais la compagnie relativise l'ampleur de cette décision alors qu'assureurs et restaurateurs persistent à se renvoyer la facture.

Qualifiant cette position d'« explosive », Stéphane Manigold avait lancé une procédure judiciaire pour le seul Bistro d’à côté Flaubert, même si un contrat similaire est souscrit avec Axa pour les trois autres restaurants.

Deux mois et demi de pertes à indemniser

L’assureur a été condamné à payer deux mois et demi de pertes d’exploitation calculée sur la marge brute du restaurant, « soit 70.000 euros », a précisé Stéphane Manigold, soulignant qu’Axa devait également régler 5.000 euros d’indemnités.

Mais l’assureur « va faire appel de la décision, tout simplement parce qu’elle a été prise dans l’urgence, sans débat sur le fond », a annoncé à l’AFP Eric Le Maire, directeur de la communication de la branche française d’Axa. Il a relevé que la décision en référé n’était par nature que provisoire.

Axa a, en tout état de cause, minimisé l’ampleur de cette décision, écartant tout effet boule de neige sur d’autres restaurateurs, même en cas de défaite finale.

Un hôtel Suisse propose une offre de confinement de luxe, adaptée au coronavirus

  Un hôtel Suisse propose une offre de confinement de luxe, adaptée au coronavirus Un hôtel Suisse propose une offre de confinement de luxe, adaptée au coronavirus © rudi1976/123RF Une offre premium adaptée à la crise sanitaire En Suisse comme partout ailleurs, le tourisme subit de plein fouet le choc du coronavirus. Les clients annulent leurs réservations et les hôtels sont contraints de fermer leurs portes. Pourtant le Bijou Hotel, établissement de luxe situé à Zurich , a décidé d'adapter son offre face à ce contexte de crise unique.

Le tribunal de commerce de Paris a donné raison vendredi, en référé, à un restaurateur parisien, Stéphane Manigold, à la tête du groupe Eclore, qui avait assigné son assureur AXA France après le refus de ce dernier d ' indemniser les pertes d'exploitation d'un de ses établissements, fermé dans le

La justice a donné raison à Stéphane Manigold, qui avait assigné son assureur après son refus d ’ indemniser les pertes d’exploitation d’un de ses Coronavirus - Après des semaines d’attente, les médecins généralistes vont bientôt pouvoir prescrire des tests sérologiques à leurs patients, selon

Un exemple et un espoir pour les restaurateurs

Généralement, les professionnels signent des contrats qui n’indemnisent que des dégâts, pas des pertes d’exploitation. Chez Axa, seuls 18.000 contrats prévoient de rembourser ces prêts. Même parmi ces derniers, « 99 % des contrats aujourd’hui ont une clause qui exclut clairement la pandémie », rapporte Bruno Le Maire.

Il explique toutefois qu’Axa a indemnisé d’office quelques centaines d’assurés pour qui les clauses étaient « mal rédigées ». Mais, pour l’assureur, Stéphane Manigold n’en fait pas partie. A l’inverse d’Axa, le secteur de la restauration espère bien que le restaurateur victorieux servira d’exemple à ses collègues.

« Cette décision donne de l’espoir à tous les restaurateurs de France qui ont le même contrat, et qui vont aller voir leur assureur », a déclaré à l’AFP Didier Chenet, président du Groupement patronal des indépendants de l’hôtellerie-restauration (GNI), présent aux côtés de Stéphane Manigold.

Des pertes évaluées à 60 milliards d’euros

Depuis des semaines, hôteliers-restaurateurs et assureurs sont en plein dialogue de sourds, le secteur de l’assurance opposant, à quelques exceptions près, une fin de non-recevoir aux demandes de couverture des pertes d’exploitation liées à l’épidémie de Covid-19. Car l’hôtellerie-restauration voudrait un remboursement massif et général des pertes d’exploitation, même quand les contrats ne le prévoient pas.

10 paniers mignons à remplir de pain fait maison

 10 paniers mignons à remplir de pain fait maison Les actions ont bondi mardi alors que les investisseurs devenaient plus optimistes quant aux perspectives du coronavirus tout en se préparant pour le début de la saison des bénéfices des entreprises. La moyenne industrielle du Dow Jones a progressé de 414 points, soit 1,7%. Le S&P 500 a grimpé de 1,7% tandis que le Nasdaq Composite a progressé de 2%.

Hertz indique avoir pris des "mesures immédiates" donnant la priorité à la santé et la sécurité des employés La justice ordonne à Axa d ' indemniser un restaurateur pénalisé par le Covid-19, une décision qui Un restaurant gagne en justice contre AXA , qui avait refusé d ’ indemniser ses pertes .

Alors que le tribunal de commerce de Paris a donné raison ce vendredi 22 mai à un restaurateur parisien obligeant son assureur Axa France à l' indemniser des pertes d'exploitation d'un de ses établissements, fermé dans le cadre de la crise sanitaire

Selon la majorité des assureurs, les pertes liées au coronavirus sont trop lourdes pour être prises en charge. Leur fédération, la FFA, les évalue à 60 milliards d’euros. Si des négociations ont été entamées entre la FFA et les hôteliers-restaurateurs, ces derniers jugent nettement insuffisants les résultats obtenus.

Réouverture à compter du 2 juin

Vendredi, des chefs étoilés comme Gérald Passédat, Marc Veyrat, Michel Saran​ et Gilles Goujon demandaient encore aux assurances de rembourser « la perte d’exploitation pour tous à hauteur de 15 à 25 % », ainsi qu'« un fonds de garantie "catastrophe sanitaire" », dans un courrier transmis à l’AFP. Restaurants et cafetiers sauront fin mai s’ils peuvent rouvrir à compter du 2 juin dans les départements classés en « vert ».

Quelque 55.000 établissements du secteur cafés, hôtels, restaurants, discothèques – sur 94.000 entreprises touristiques – ont déjà demandé et obtenu un prêt garanti par l’État, en sus du recours au chômage partiel et au Fonds de solidarité.

24 façons dont le virus peut changer votre prochaine maison .
© Brian Lawless Les séances d'audience physique complètes reprendront à partir de vendredi (PA) Les séances d'audience physique complètes reprendront à partir de vendredi, a indiqué le Service des tribunaux. Le service a reçu les conseils d'un expert médical qui ne recommande pas une limite de deux heures aux séances physiques du tribunal pour des raisons de prévention des infections.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 5
C'est intéressant!